Un auteur saoudien « Les Juifs font partie de la culture occidentale. Ils font peu d’enfants et leur donnent la meilleure éducation possible. Tandis que les Arabes sont arriérés »

Un auteur saoudien « Les Juifs font partie de la culture occidentale. Ils font peu d’enfants et leur donnent la meilleure éducation possible. Tandis que les Arabes sont arriérés »

Dans son éditorial publié le 14 novembre 2018 dans le quotidien Al-Riyadh, l’auteur saoudien Abdallah Bin Bakhit écrit avec sarcasme que quiconque veut comprendre « le complot juif contre le monde » doit reconnaître les raisons de la réussite des Juifs en Occident et celles de l’arriération des Arabes. Les Juifs, écrit-il, ont réussi à s’intégrer dans la société et la culture occidentale, à obtenir des postes de direction et à atteindre des résultats significatifs, tandis que les Arabes ont échoué.

Résultat de recherche d'images pour "Les Juifs"

L’une des raisons de l’écart entre les Juifs et les Arabes, ajoute-t-il, est que les Juifs font peu d’enfants et leur donnent la meilleure éducation possible. Mais la raison principale est que les Juifs, à la différence des Arabes, adaptent leur style de vie  aux  normes occidentales et ne tentent pas d’imposer leurs valeurs religieuses à leur environnement. C’est pourquoi « nous les voyons maintenant aux sommets de la science, de la culture, de l’art, de la littérature et de la politique », conclut-il.

Résultat de recherche d'images pour "des juifs qui ont réussi"

Extraits :

La différence entre les Juifs et les Arabes est grande. L’une des nombreuses [différences] concerne leur affiliation à la culture occidentale. Les Juifs font partie de la culture occidentale. Leurs [relations] harmonieuses avec elle sont organiques, et leur contribution est infinie. Si l’on regarde le cinéma, la littérature ou l’art dramatique, on rencontre trop de noms juifs pour pouvoir les ignorer. Si l’on regarde les personnalités de médias et de la presse, l’on constate que les noms les plus célèbres et proéminents [sont ceux de] Juifs. Chacun connaît leur présence dans la finance et les affaires – leur domaine d’activité traditionnel – et chacun sait qu’ils occupent une place prépondérante parmi les professeurs des universités et des centres de recherche et d’enseignement. Prenez n’importe quelle profession respectable, et vous constaterez que la proportion de Juifs est ostensiblement large.

Résultat de recherche d'images pour "des juifs qui ont réussi"

Le complot juif contre le monde commence à la maison. Elle commence par un petit point, que nous avons entièrement négligé : une famille juive n’a jamais plus d’un ou deux enfants. Ensuite, elle consacre tout son argent et ses ressources à garantir que ces deux enfants reçoivent la meilleure éducation moderne disponible. En termes de nombre, les Juifs sont minoritaires, mais en termes de réussite et d’implication, ils sont majoritaires. C’est l’essence même du complot juif contre le monde, et quiconque veut y faire face doit [avant tout] se confronter à lui-même.

Un autre [aspect des] complots juifs contre le monde est que le Juif est juif chez lui, mais un Occidental intégré dans la société. Si la religion [juive] interdit certaines pratiques ou s’y oppose, les Juifs observants éviteront ces pratiques, mais ils ne les combattront certainement pas et ne tenteront pas d’imposer leur vérité aux autres, ou de considérer ceux qui se livrent à ces pratiques comme des ennemis, tant qu’ils ne portent pas atteinte [aux Juifs].

Résultat de recherche d'images pour "les juifs celebres"

Lorsque vous rencontrez un Juif, vous ne saurez jamais s’il est juif, sauf lorsque son nom l’indique ou qu’il vous le dit. Ils se sont établis comme une partie de la culture occidentale. Dans leurs foyers, les Juifs vivent comme juifs, mais en dehors, ils vivent comme des citoyens occidentaux. La différence entre un juif et un Arabe s’agissant de la société occidentale est la même différence qui existe entre un autochtone et un étranger.

L’une des caractéristiques des sociétés occidentales est qu’elles accordent la liberté de religion, de pensée et d’expression. Les sociétés occidentales et leurs gouvernements ne se préoccupent pas de savoir si un individu est chrétien, musulman ou athée. Il existe des lois qui transcendent ces différences individuelles et protègent les libertés. Les Juifs respectent [ces lois], les soutiennent et profitent de l’étendue [des activités] qu’elles autorisent, alors que les autres n’ont pas su le faire… Nous les voyons aujourd’hui aux sommets de la science, de la culture, de l’art, de la littérature et de la politique, laissant les fosses de l’ignorance à ceux qui les veulent.

Résultat de recherche d'images pour "les juifs celebres"

 

Les racines juives de la France.

Vitrail du mariage de la Vierge à l’église de Véranne, en Ardèche

« C’est important que la communauté juive sache que les racines de la France ont pris naissance dans le judaïsme et non pas dans la chrétienté »

Faut-il encore abonder dans le sens de ce qu’il n’y a plus lieu de démontrer tant la France est imbibée, tout au long de son histoire heureuse ou tragique et dans genèse, d’un judaïsme vivace ? La disparition de la « Femme du siècle », Simone Veil, ne résume-t-elle pas à elle seule l’esprit du judaïsme et le destin hors du commun du peuple juif ?

Quoi qu’il en soit et malgré la fatigue de travail qui m’accable tant la charge psychologique de l’antisémitisme est prégnante au quotidien, je vais essayer de te répondre par ces quelques réflexions.

Dans le langage archéologique, on appelle « artefact » un objet façonné par l’homme et qui est découvert à l’occasion de fouilles.

Résultat de recherche d'images pour "la lampe d’Orgon"

  • Au musée judéo-comtadin de Cavaillon se trouve la lampe d’Orgon, datant du Ier siècle avant J.C et ornée d’un (double ?) chandelier à sept branches, la Ménorah d’Israël, et confirmant ainsi la présence de juifs en Gaule un siècle avant la Diaspora consécutive à la Destruction du Deuxième Temple de Jérusalem en 70 après.

Orgon est une commune française située dans le département des Bouches-du-Rhône et cette lampe n’y fut découverte qu’en 1967.

Au risque de déplaire à nos amis les Gaulois et à feu Goscinny (un juif) et de briser le mythe de nos ancêtres les Gaulois, la Gaule ou plutôt les Gaules s’étendaient du Rhin jusqu’aux Pyrénées et se composaient de tribus indépendantes celtes, mais aussi ibères ou encore germaniques.

Mais, la Gaule qui nous intéresse ici est la partie méditerranéenne, appelée Province, car première province de Rome sur le plan chronologique (Provincia Gallia Narbonensis -123) et dont la Capitale était Narbonne.

Résultat de recherche d'images pour "Provincia Gallia Narbonensis"

L’histoire est tellement complexe et peu connue que l’on peut en perdre la raison tellement le mensonge se répand et se propage pour tenter de devenir une vérité, à Dieu ne plaise. Bref…

Si le premier « juif célèbre » ayant vécu en Gaule, exilé en 6 après à Vienne par Auguste ou Octave fils adoptif de César, fut le cruel ethnarque Archélaos, fils d’Hérode le Grand, et si le « malheureux Vercingétorix » combattit au 1er siècle avant avec ses milliers de soldats juifs esséniens et que le « brave César » fût pleuré à ses funérailles par ces Juifs reconnaissants d’avoir pu relever les murs de Jérusalem abattus par Pompée, c’est Narbonne qui doit retenir toute notre attention, car c’est dans ce lieu que se sont tramés des faits historiques d’une grande importance dans l’histoire des racines juives de la France.

Au 8e siècle après Jésus Christ, Pépin III, dit le Bref, troisième fils de Charles Martel, roi des Francs, y fonde une seigneurie juive, dont Narbonne est la capitale avec à sa tête, Makhir Natronai ben Habibi le Resh Galuta adoubé du nom de Théodoric Ier de Septimanie et descendant présumé du roi des rois David, car la « Narbonnaise » était également appelée « Septimanie ».

Comme le savait certainement feu Georges Frêche, ce grand homme à la gouaille redoutable qui a fait de Montpellier une métropole incontournable et qui était obsédé à l’idée de rayer l’appellation « Languedoc-Roussillon » de la carte de France pour y substituer celui de « Septimanie », le royaume juif de Septimanie, tenaillé entre Francs et Maures, ne fut pas un mythe, car il était vaste et comprenait les importantes villes de Narbonne, de Béziers, de Carcassonne et de Toulouse et joua un rôle majeur dans l’histoire de la France médiévale.

Résultat de recherche d'images pour "Septimanie"

Makhir le sage de Babylone, Makhir le vassal, Makhir le Carolingien par mariage mixte, combattit les Maures aux côtés du futur Charlemagne, flanqué de son étendard à l’effigie du Lion de Judah.

Mais avant de refermer les oubliettes de l’histoire, ma très chère Vicky, il faut que tu saches que les racines juives de la France sont définitivement gravées dans le cœur de la République française, au sein même de son « crédo », Liberté, Égalité, Fraternité, trois principes d’une devise qui plonge ses racines dans l’éphéméride juive et la Thora.

En effet, un cinquième des esclaves hébreux, et ceux qui les suivirent pour saisir en toute hâte la Liberté afin de s’échapper des « barreaux de la prison » d’Égypte à Pessah, se sont dirigés vers le Mont Sinaï pour recevoir la Loi à Chavouoth dans un esprit d’Égalité pour chaque homme et chaque femme et dans le respect de leurs devoirs pour enfin célébrer la Fraternité avec tous les autres peuples dans les tentes de Souccoth puis dans le Temple de Jérusalem.

Résultat de recherche d'images pour "le Temple de Jérusalem"

 

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :