Dans quinze pays, les femmes ne peuvent travailler sans l’accord de leur mari