images (6)

Des sources non-officielles en Syrie et au Liban, citées par les chaînes de télévision arabes Al Jazeera et Al Arabiya ont rapporté, samedi 25 avril, que la force aérienne d’Israël a frappé des cibles du Hezbollah et de l’armée syrienne dans les montagnes de Qalamoun sur la frontière libano-syrienne, depuis mercredi 22 avril jusqu’à vendredi 24 avril au soir. Il n’y a eu aucune confirmation ni d’Israël ni de la Syrie.

Dans l’attaque de mercredi, on affirme qu’une personne a été tuée.

images (3)

Le tableau présenté par ces reportages montre que les cibles auraient été les 155ème, 65ème et 92ème brigades de l’armée syrienne et du Hezbollah, deux convois du Hezbollah et des bases ou des batteries syriennes de missiles de longue portée.

images

Les sources militaires de Debkafile ajoutent qu’il est difficilement crédible que des raids aériens israéliens aient pu s’étendre durant plus de 3 jours, sans être remarquées par les médias syriens et libanais. Les reportages des télés arabes, s’ils étaient confirmés, seraient, par conséquent, exagérés par leur ampleur.

images (4)

Vendredi, nos propres sources ont révélé que les forces syriennes et du Hezbollah, sous le commandement d’officiers des Gardiens de la Révolution Iranienne  avaient lancé des opérations pour déloger les dernières poches rebelles dans les montagnes stratégiques de Qalamoun, afin de sécuriser l’autoroute vers le Liban de tous mouvements militaires pouvant faire obstacle – de façon la plus importante, lesd armes et le personnel qui afflue régulièrement à travers la frontière entre les deux alliés.

téléchargement

Dans des rapports précédents, Debkafile a dévoilé que le Hezbollah a transféré le noyau dur de ses forces et un vaste dépôt de missiles depuis le nord du Liban vers une enclave protégée de la région de Qalamoun, sous son contrôle. La milice libanaise appuyée par l’Iran avait calculé que cette base serait plus à l’abri des attaques israélienne qu’au Liban. Selon des sources des renseignements occidentaux, des missiles de longue portée font partie de cet entrepôt relocalisé dans les montagnes syriennes, d’où elles peuvent être dirigées contre Israël.

téléchargement (1)

Ces frappes supposées israéliennes, cette semaine, auraient, par conséquent, été destinées à déjouer le projet  du Hezbollah d’installer une nouvelle base de départ de guerre, dans cette zone des montagnes libano-syriennes.

images (5)

Une autre cible potentielle pourrait être la première piste de décollage pour ses drones, installée dans la vallée de la Beqaa, au sud d’Hermel, situé au nord du Liban.

téléchargement (2)

Jane’s, une publication britannique, spécialisée dans les affaires militaires, a diffusé cette semaine des images satellites dévoilant cette piste de décollage, d’une longueur de 670 m et de 20 m de large, trop courte pour la plupart des transports aériens, excepté pour les avions de transport An-74T-200 des Gardiens de la Révolution, qui transportent des armes pour le Hezbollah – bien que l’atterrissage avec un chargement dans cette bande montagneuse serait considérée comme dangereuse. Cette piste a, selon toutes les apparences, été construite pour être utilisée par des drones, tels que l’Abadil-3, le Shahed-3 et le Shahed 129, que l’Iran a deja livré au hezbollah.

téléchargement (3)

D’autre part,

Le commandant de l’armée de l’air israélienne, Amir Eshel,

images (7)

a lancé vendredi un sévère avertissement au Hezbollah libanais. Il a accusé l’organisation terroriste chiite de pousser vers une guerre avec Israël et a prévenu : « Les Libanais qui vivent à proximité des positions du Hezbollah doivent savoir qu’ils devront quitter les lieux le plus rapidement possible en cas de conflit car Israël frappera le Hezbollah même aux prix de dégâts collatéraux. Nous préférons avertir car la destruction sera gigantesque. Il ne sera pas bon d’être Libanais à ce moment-là ».

images (8)

Israël attribue au gouvernement libanais la responsabilité entière de ce qui se passe sur son territoire, y compris les activités du Hezbollah dans le sud du pays. Le gouvernement israélien a toujours prévenu les autorités libanaises qu’en cas de nouvel affrontement, les infrastructures libanaises seront gravement atteintes également.

PALESTINIAN-ISRAEL-CONFLICT-GAZA

Au sud-Liban le Hezbollah utilise la même méthode  que le Hamas dans la bande de Gaza et se sert de la population civile des villages comme boucliers humains.

téléchargement (4)

La plupart des fortins et arsenaux du Hezbollah sont situés près de maisons d’habitation, d’écoles, d’hôpitaux et de mosquées.

images (9)

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :