carte3

Vous ne gagnez pas de guerres avant que vous ne sachiez qui est l’ennemi, ou pour
quoi vous vous battiez. Parfois, ce n’est pas clair, même lorsque la guerre à laquelle
vous avez été appelé à prendre part était de la légitime défense. Nous sommes
actuellement engagés dans ce qu’on pourrait appeler la seconde guerre
d’indépendance d’Israël, ou comme je préfère à dire, la « Guerre de la Survie ».
Nous nous battons au moins sur deux différents théâtres de la guerre.
Dans l’un, nous sommes confrontés à l’Iran et à son représentant le Hezbollah. C’est difficile à faire, mais pas
difficile à comprendre : Ils ont beaucoup de missiles et auront bientôt des armes nucléaires. Nous avons besoin de
détruire ces capacités tout en nous protégeant. Il s’agit d’une lutte pénible et difficile, mais c’est un combat dont
les dimensions sont à notre portée et les dirigeants s’y préparent. C’est le travail de l’armée israélienne, et nous
pouvons seulement lui fournir les ressources et nous espérons qu’elle réussisse.

L’autre ennemi, pourrait-on dire, ce sont les « arabes-palestiniens », sous la forme de l’OLP, du Hamas et autres
factions. Mais c’est inexact. Les arabes-palestiniens n’ont pas la possibilité de contester directement Israël, autant
qu’ils le voudraient. Comme le Hezbollah. Je les ai appelés « le fer de lance. » Les véritables ennemis auxquels
nous sommes confrontés sur le théâtre palestinien de la guerre de survie sont des forces beaucoup plus
puissantes qui financent et soutiennent les arabes-palestiniens, tout en effectuant une guerre diplomatique afin
d’affaiblir Israël et qui rendent phases militaires du conflit plus difficile à défendre.
Oui, je veux parler de l’Europe et de l’Administration Obama. Et oui, je suis tout-à-fait conscient en les qualifiant «
d’ennemies », parce que c’est ce qu’elles sont.
Aucun de nos ennemis n’est stupide. Les iraniens sont assez intelligents pour développer des armes nucléaires
tout en faisant semblant de négocier un accord qui théoriquement les empêcherait de le faire. Et l’Administration
Obama est assez intelligente pour utiliser des carottes ainsi que les bâtons dans sa campagne afin d’affaiblir
Israël.

Nos ennemis occidentaux comprennent qu’un « Etat palestinien » en Judée et Samarie souverain serait un
désastre stratégique pour Israël. Ils comprennent que la géographie du terrain est telle qu’Israël doit contrôler la
vallée du Jourdain, les hauteurs surplombant ses centres de population et l’espace aérien de la rivière à la mer
afin de se protéger (Regardez cette courte vidéo en bas de page). Donc ils font de leur mieux pour créer un « État
palestinien » souverain.
Ils comprennent également l’importance de Jérusalem comme centre spirituel d’Israël.
Donc ils font de leur mieux pour diviser notre capitale et placer les plus importants lieux saints dans les mains des
arabes. Et ils soutiennent les arabes dans leurs efforts visant à affaiblir notre souveraineté là.

Ils savent qu’Israël ne pourrait pas s’attendre à un autre miracle du type « Guerre des six jours » s’il est forcé
d’abandonner sa profondeur stratégique. Et ils savent que les arabes ne respecteront pas les lieux saints juifs, ou
autoriseront les Juifs à les visiter une fois qu’ils les contrôleront.
Ils savent ces choses et ils continuent leur guerre diplomatique parce qu’ils ne veulent pas qu’un Etat juif existe,
pas plus que les arabes ou les iraniens. Et c’est bien, qu’ils le sachent aussi, qu’Israël est le dernier avant-poste
de la civilisation occidentale au Moyen-Orient !
Vous pouvez bien demander pourquoi. Les européens, à mon avis, sont conduits par un dysfonctionnement
psychologique profond qui jaillit de leur histoire colonialiste et la complicité de nombreux néo-Nazis sur tout le
continent avec le programme d’Hitler. Seule la disparition complète des Juifs saura entièrement résoudre leur
problème, mais éliminer notre État irait loin.
L’Administration Obama, quant à elle, a simplement accepté la narration faite par le KGB dans les années 1960
qui dépeint Israël comme le colonialiste, le raciste et l’anti-droits de l’homme. C’est exactement le contraire de la
vérité, mais les environnements de l’Université dans laquelle ces gens ont atteint la majorité, a souligné « Ethnic
Studies » et des disciplines « utiles » similaires plus que de l’histoire ancienne. Bien sûr la Gauche européenne a
aussi acheté l’histoire du KGB .

Il existe également d’autres facteurs en jeu, comme le Département d’État américain est encore aux côtés de
George Marshall contre Harry Truman sur l’opportunité d’un État juif.
En ce moment, le théâtre palestinien n’est pas au stade de la guerre ouverte, bien qu’il soit en ébullition avec une
énorme recrudescence du terrorisme à petite échelle mais remarquablement abjecte qui mijote. Comment Israël
devrait-il répondre?
Bien entendu, Israël n’a pas le choix, mais fera de son mieux pour mettre en oeuvre des mesures de sécurité
contre le terrorisme. Mais sur le plan stratégique, il est également nécessaire de s’opposer aux initiatives de ses
ennemis en Europe et en Amérique.
La politique de faire semblant de poursuivre une « paix » impossible à obtenir avec l’OLP se joue directement
dans leurs mains. Cela permet de prendre Israël en tenailles entre le terrorisme arabe et les pressions
occidentales de faire des concessions aux terroristes mêmes (ce que les Etats-Unis et l’Europe feignent de croire
que ce ne sont pas les mêmes). L’intention est de rejeter au loin la souveraineté juive. D’autres tactiques
comprennent une pression juridique et médiatique d’ONG, financées par l’EU, diverses activités de l’ONU, une
ingérence dans les affaires intérieures israéliennes, etc.

La meilleure façon de lutter contre toute guerre est de prendre l’offensive, comme le sait tout bon général. Cela
signifie qu’Israël devrait affirmer énergiquement sa souveraineté dans tous les endroits où il est remis en question
En Judée et Samarie (au moins dans la zone C, où se trouvent les communautés juives et presque aucun arabe
n’y vit), à Jérusalem, en particulier sur le Mont-du-Temple — et dans les villes arabes à l’intérieur de la ligne verte
où presque n’importe quel prétexte est pris pour faire de violentes émeutes. Comme je l’ai déjà suggéré, en
passant une loi fondamentale définissant Israël comme l’Etat du peuple juif serait un bon début.
J’ai dit que la guerre avec le Hezbollah et l’Iran serait pénible, et la guerre diplomatique avec l’Europe et
l’administration Obama le sera donc aussi. Les européens ont déjà un régime de sanctions contre Israël s’il ne fait
pas de soumission.
L’Administration Obama a toute une liste de moyens avec lesquels il peut punir Israël, comme nous l’avons vu au
cours de l’opération « Bordure de protection ».
Néanmoins, nous ne pourrons gagner ce genre de guerre si personne ne sait contre quoi nous nous battons.

La réponse est un état juif pleinement souverain !

Source : Vic Rosenthal, adaptation de Mordeh’aï pour malaassot.com

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :