« Un coup de poignard dans le dos »