L’imam de Brest, un «salafiste YouTube» au rôle ambigu.