Obama-Rohani : la presse iranienne salue « la fin d’un tabou vieux de trente-cinq ans »

ob

 

Les journaux iraniens ont largement salué, samedi 28 septembre, le contact téléphonique « historique » qui a eu lieu la veille entre le président Hassan Rohani et son homologue américain, Barack Obama, évoquant « la fin d’un tabou vieux de trente-cinq ans ». M. Rohani, un modéré élu en juin, qui a été sous le feu des projecteurs cette semaine à New York, où il assistait à l’Assemblée générale des Nations unies, a eu son entretien téléphonique avec Barack Obama juste avant son départ en avion pour Téhéran. « Contact historique au moment de quitter New York, entretien téléphonique d’Obama avec Rohani », titre en « une  » la presse internationale, et ajoute que le « monde a été pris de court » par la diplomatie active du président Rohani et que « les médias sont sous le choc de l’entretien téléphonique ». « C’est la fin d’un tabou vieux de trente-cinq ans », ajoute le journal. Téhéran et Washington ont rompu leurs relations depuis 1980, et c’est la première fois qu’il y a des contacts à ce niveau entre les deux pays.

Le quotidien "Etemad" publie un photomontage où on voit les présidents Rohani et Obama assis côte à côte.

« Contact historique dans le vol du retour », titre  la page, qui publie un photomontage où on voit les présidents Rohani et Obama assis côte à côte. Dans une tribune, Mohammad Ali Bassiri, professeur en relations internationales, met cependant en garde contre les « extrémistes » opposés aux contacts entre les dirigeants des Etats-Unis et de l’Iran.

« Hormis des extrémistes [à l’intérieur du pays] hostiles à une amélioration des relations Iran-tats-Unis, il y a aussi des opposants dans la région. Beaucoup de pays, notamment le régime sioniste, estiment que leurs intérêts sont en danger avec une normalisation des relations entre l’Iran et les Etats-Unis et tentent de l’empêcher », estime-t-il.

La presse reprend en outre une déclaration du général Ghassem Soleimani, commandant des forces Al-Qods des gardiens de la révolution, dénoncé par les Etats-Unis pour son rôle présumé en Irak ou en Syrie, qui a affirmé que « le respect du président Rohani par le monde est le résultat de la résistance de la nation » face aux ennemis.

rohani

ROHANI CHAHUTÉ À SON RETOUR À TÉHÉRAN

A son retour à Téhéran, le président iranien a été accueilli à l’aéroport, samedi matin, par des centaines de partisans et un groupe d’adversaires, qui criaient : « Mort à l’Amérique ! ». Entre 200 et 300 partisans de M. Rohani se sont rassemblés à l’extérieur de l’aéroport. Lorsque la voiture du président a passé, ils ont crié : « Rohani, nous te remercions ! »

De l’autre côté, une soixantaine de jeunes islamistes criaient : « Mort à l’Amérique ! » et « Mort à Israël ! » Un des jeunes a lancé une chaussure contre la voiture du président sans l’atteindre. M. Rohani se tenait debout et saluait de la main les gens rassemblés.

Capturehhh

Publicités
  1. Ping: L’Iran vaut bien une partie de poker, ou pas ! | LES RAISONS DU CITRON

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :