Jean-Claude Martinez, l’ancien vice-président du FN et actuel candidat « Force Vie » au côté de Christine Boutin, a sévèrement égratigné cette dernière ainsi que Marine Le Pen dans une interview publiée fin avril par le webzine Roads.
-

Jean-Claude Martinez, l’ex-trublion du FN, ne mâche pas ses mots. Candidat aux européennes au côté de Christine Boutin, l’ancien vice-président frontiste n’a pas hésité à critiquer férocement cette dernière au cours d’une interview publiée fin avril par le webzine Roads. Toutefois, sa cible privilégiée a été Marine Le Pen sur laquelle il n’a pas rechigné à tirer à boulets rouges.

images (6)

En effet, si la présidente du parti Chrétien-Démocrate subit ses critiques acerbes telles que « Boutin ne m’amène rien, au contraire, elle va me faire perdre mon électorat », c’est Marine Le Pen qui en prend bien plus sérieusement pour son grade.
Ainsi, selon l’ancien professeur d’université de la présidente FN, Marine Le Pen « est du même niveau que Nadine Morano ou Rachida Dati. Elle n’était pas si différente des autres jeunes. Elle écrit en phonétique, ses devoirs étaient dramatiques », a-t-il déclaré. Il a alors poursuivi sur un ton cynique : « elle va arriver au pouvoir mécaniquement, sans le faire exprès ». Il a ensuite ajouté que la députée européenne « n’affronte pas des fauves, elle affronte des chihuahuas. Alors entre chihuahuas, effectivement, c’est la plus forte ». Pourtant, « elle ne porte pas la grandeur en elle », a t-il encore estimé.

images (1)

Au-delà de Marine Le Pen, c’est le parti dans son ensemble qui ne trouve plus grâce aux yeux de celui qui a quitté le FN en 2008. « Maintenant, le Front, c’est de la merde. En interne, ils se déchirent autour de trucs de bonnes femmes, de rivalités, de ragots. Tout cela est médiocre », a-t-il affirmé lors de l’interview.Même Florian Philippot subit les foudres du trublion : « c’est un bon chevènementiste: con, obsolète et étriqué comme son mentor », juge Jean-Claude Martinez.

téléchargement

Un rétropédalage mais sans renier ses propos

Après la publication de l’interview qu’il avait accordée à Roads, Jean-Claude Martinez s’est retourné contre l’interviewer, arguant que ses propos relevaient du « off ». D’après Jean-Claude Martinez, il s’agissait d’une conversation privée et non d’une interview, ce que conteste catégoriquement le journaliste. en revanche, le professeur ne nie les propos en question.
Le candidat aux européennes de la liste « Force Vie » dans le sud-ouest a déposé un référé en atteinte à la vie privée, demandant le retrait de l’interview  ainsi que 10 000 euros de dommages et intérêts. Selon Libération, La décision du juge devrait être connue d’ici la fin du mois.

Marion Maréchal-Le Pen traitée de « conne » et de « salope » par un parlementaire PS

images (4)

La députée FN de la 3ème circonscription de Vaucluse a fait l’objet de violentes insultes de la part d’un attaché parlementaire socialiste le 13 octobre dernier sur le réseau social Twitter. Les proches de la femme politique ont déclaré leur volonté de porter l’affaire devant la Justice. Les détails.

1580626-inline-310x231

Nouveau scandale sur le réseau social.
 A l’approche imminente des municipales, la tension se fait plus vive que jamais au sein de la sphère politique, entraînant son inévitable lot de dérapages et de polémiques. Le dernier en date : la série de tweets postés par Jean Bourdeau, l’attaché parlementaire du sénateur socialiste Jean-Pierre Michel, où sont proférées de nombreuses insultes et allégations à l’encontre du Front National.

téléchargement (2)

L’attaché n’hésite d’ailleurs pas à traiter Marion Maréchal-Le Pen aussi bien de « conne » que de « salope ». Non pas totalement gratuites et dénuées de sens, ces termes font écho à ceux employés par l’humoriste Guy Bedos à l’encontre de Nadine Morano lors d’une représentation dans la ville de Toul, attaque d’ailleurs traînée devant les tribunaux par la politicienne. Jean Bourdeau ne cache d’ailleurs pas ce clin d’œil, qu’il confirme du tweet « Vive Guy Bedos ».

Capture34

Capture35

Des poursuites à venir

Loin d’en être à son coup d’essai, Jean Bourdeau avait déjà nourri la polémique sur Twitter lorsque, en juin dernier, il commentait la manifestation contre le mariage pour tous d’un « Bonaparte tira des coups de canons face aux ennemis de la République ! Valls devrait faire de même, concernant le Printemps français ! » cinglant et engagé.

images (8)

Choqué par la violence de l’attaque à l’encontre de la députée, l’entourage de Marion Maréchal-Le Pen a assuré au Lab-Europe1 « qu’une plainte [allait] être déposée à l’encontre de l’attaché parlementaire. » Jean-Pierre Michel, quant a lui, a apporté son sontien à l’encontre de son employé, sommant le FN de faire preuve de plus d’ »humour ». Quoi qu’il en soit, il semble fort que cet épisode sonne l’ouverture d’une nouvelle corrida judiciaire pour le parti de Marine Le Pen.

images (7)

Marion Maréchal-Le Pen a par ailleurs adressé une lettre à Harlem Désir, premier secrétaire du PS, afin de protester contre les propos de Jean Bourdeau, et requiert une sanction à son encontre. Le tweet est toujours présent sur la page de l’attaché parlementaire.

Capture36

Marine Le Pen, retour sur une première campagne présidentielle

La candidate du FN veut croire à une « surprise » et s’imagine, au soir du premier tour, au-delà de 20%.

images

Elle y croit. Marine Le Pen veut parier sur une « surprise » le 22 avril. Depuis quelques jours, les sondages montrent une embellie. Nicolas Sarkozy, au contraire, se tasse. Dimanche 22 avril, la candidate sera à Paris, dans la salle Equinoxe, quand les résultats tomberont à 20h.

images (3)

Si la présidente du Front national réalise un score approchant les 20 %, avec une base qui s’élargie dans les sondages, le parti sera en mesure de peser à l’avenir. Et pourquoi pas rallier quelques personnalités de droite. Louis Aliot, numéro 2 du FN, l’affirme :

images (10)
« La machine qui va se gripper, c’est celle de l’UMP, pas celle du PS. » Retour sur la première campagne présidentielle, à l’enjeu important, de Marine Le Pen. Pour la candidate, il ne faut pas faire moins de 16% des suffrages. « Le score historique du parti. »

Le 21 avril à l’envers »

Coup de tonnerre. Le 8 mars 2011, Harris interactive publie un sondage qui secoue la classe politique. Marine Le Pen est créditée de plus de 24% d’intentions de vote et serait présente au second tour de l’élection présidentielle. La nouvelle présidente du Front national devancerait… Nicolas Sarkozy. L’enquête d’opinion donne des ailes aux cadres du Front national. La « peur » d’un « 21 avril à l’envers » envahit les esprits.
images (9)

Accéder au second est l’objectif assumé de Marine Le Pen. La présidente frontiste veut rééditer le jour de gloire du 21 avril 2002 et effacer l’échec de 2007. Jean-Marie Le Pen, alors président du parti, était crédité de près de 15% dans les sondages. Au soir du premier tour, le 22 avril 2007, il n’avait recueilli que 10,3% des suffrages. Un revers cuisant. La stratégie très à droite de Nicolas Sarkozy, imaginée par Patrick Buisson et Emmanuelle Mignon, a phagocyté l’électorat frontiste.

Début de campagne

En janvier 2012, Marine Le Pen présente sa nouvelle cible : les classes moyennes. La clé de 2012, selon son équipe. Le contexte est là pour la présidente du Front national. Selon la candidate, la crise économique rôde toujours, le discrédit des élites politiques est fort et le manque d’enthousiasme à l’égard des candidats des principaux partis est flagrant.

images (2)

Marine Le Pen concocte un projet qui porte sa signature. Elle y aborde des thèmes chers au Front national, comme l’immigration et la sécurité. Mais aussi des propositions « anti-libérales », une nouveauté. La présidente du Front national veut développer « une autre vision de l’homme, une autre vision de l’économie », et placer « les intérêts des Français avant tout, par-dessus tout, contre les intérêts des marchés financiers, avant les intérêts des autres peuples y compris européens. »

Face à Nicolas Sarkozy

Après une série de « off » bien maitrisés, une longue interview dans « Le Figaro magazine » qui définit les contours de sa stratégie de campagne, Nicolas Sarkozy annonce enfin sa candidature sur le plateau du journal de 20 heures de TF1, mercredi 15 février. Marine Le Pen culmine à 20% dans les sondages et n’est qu’à quatre points du candidat UMP.

images (11)

L’entrée tardive de Nicolas Sarkozy met à mal la candidate frontiste. Sur les conseils de Patrick Buisson, le président, devenu candidat, joue sur les thèmes de l’extrême droite : immigration, refus du droit de vote des étrangers. Son but ? Récupérer les électeurs qui avaient voté pour lui en 2007 et qui sont repassés sous le giron de Marine Le Pen. Dans les enquêtes d’opinion, la présidente du Front national retourne autour de 17% des intentions de vote.

Retour aux fondamentaux

images (14)

Après des mois à parler de l’euro, Marine Le Pen revient sur ses fondamentaux et fait de Nicolas Sarkozy son ennemi numéro un. Lors de la convention du parti à Lille, le 18 février, Florian Philippot, porte-parole de la candidate frontiste, est sûr de lui : « Sarkozy ne peut pas nous refaire le coup d’il y a cinq ans. La différence c’est que maintenant il a un bilan et qu’il est très mauvais. » Marine Le Pen attaque. « Le président des riches, le petit président des gros, le président ‘bling-bling’, le président du Fouquet’s devient ou deviendrait soudainement le président du peuple. »

images (16)

Même chose à Marseille, le 4 mars, Marine Le Pen répond à Nicolas Sarkozy par une succession de surenchères sur l’immigration et l’insécurité. Malgré les prises de position de la présidente du Front national, l’écart dans les sondages s’accroît entre le président-candidat et la présidente frontiste. La croisade contre la viande halal aura duré le temps d’une polémique. Puis vient « l’affaire Merah ».

images (15)

Marine Le Pen s’empare du drame pour faire feu de tout bois sur l’islam et l’islamisme. Trois jours après la mort de Mohamed Merah, le 28 mars, elle promet de « mettre à genoux » l’islam radical. « Ce qui s’est passé n’est pas l’affaire de la folie d’un homme, ce qui s’est passé est le début de l’avancée du fascisme vert dans notre pays. Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, les avions, qui chaque jour arrivent en France remplis d’immigrés ? » La candidate affirme à Nice le 31 mars : « Avec moi, Merah n’aurait pas eu la nationalité française ! »

« Front contre Front »

Celui qui reste le plus virulent à l’égard de Marine Le Pen, c’est Jean-Luc Mélenchon.

caricature-mc3a9lenchon

La candidate du Front national est devenue la bête noire du candidat du Front de gauche. « Votre mépris me laisse indifférent et j’ai l’intention de combattre votre infâme parti et votre infâme politique partout où je le pourrai », lâche le soldat Mélenchon. Tout au long de la campagne, Jean-Luc Mélenchon enchaîne les uppercuts contre Marine Le Pen. Même si leur électorat n’est pas le même.
Le point d’orgue sera lors du « débat » dans l’émission « Des paroles et des actes  » sur France 2 entre la présidente frontiste et le leader du Front de gauche. Au dernier moment, Marine Le Pen refuse de répondre à son adversaire, estimant que ce dernier n’est pas « un vrai candidat », mais « la voiture-balai » de François Hollande.

caricature-melenchon-henin-beaumont

L’objectif de Jean-Luc Mélenchon est simple : arriver au soir du premier tour devant Marine Le Pen. « Une victoire au minimum. »
images (12)

« Vote utile »

À quelques jours du scrutin, la présidente du Front national s’en prend au « vote utile » en faveur de Nicolas Sarkozy. « Répétez-le aux quelques-uns qui seraient aujourd’hui à nouveau tentés par les sirènes sarkozystes.
sarkozy-taxes
Répétez-le à tous ceux qui feignent aujourd’hui d’oublier les années cauchemardesques que nous venons de traverser. » Marine Le Pen espère encore bousculer le système. Les sondages montrent que l’hypothèse d’un 21 avril 2002 « à l’envers » s’éloigne.

Tous les résultats du premier tour de la présidentielle 2012, ville par ville :

 

images (13)

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :