Ce jihadiste du groupe Etat islamique,
présent sur une vidéo d’exécution, est Maxime, un jeune Français parti faire le jihad.

4296865_maxime-daech_640x280

L’implication d’un Français dans la décapitation de prisonniers syriens montrée dans une vidéo du groupe Etat islamique (Daech) diffusée dimanche a été confirmée lundi après-midi par le procureur de la République. «Il s’agit de Maxime Hauchard alias Abu Abdallah», selon le procureur, «parti le 17 août 2013 en Syrie sous couvert d’action humanitaire». Une piste déjà évoquée dans la matinée par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

imagesky

Par ailleurs, le procureur de la République a aussi confirmé la «possible présence» d’un second Français sur ladite vidéo. «Il est encore trop tôt pour l’affirmer» mais il «pourrait s’agir d’un jeune converti, né en 1992 et parti en Syrie en août 2013» comme Maxime Hauchard, a détaillé le procureur lors d’une conférence de presse. Enfin, ce dernier a annoncé l’ouverture d’une enquete pour assassinat en bande organisée dans le cadre d’une entreprise terroriste visant les agissements de ces deux Français. Dans ce cadre, un des contacts de Maxime Hauchard en France a d’ailleurs été interpellé la semaine dernière.

Un second Français peut être impliqué dans le massacre en SyrieCapture

En juillet, il accordait une interview à BFM TV

indexdf

Ces conclusions s’appuient sur l’analyse de la vidéo, diffusée dimanche, dans laquelle le groupe EI revendique également l’assassinat de l’otage Peter Kassig. Bernard Cazeneuve a lui appelé les jeunes Français à «ouvrir les yeux» sur la «barbarie» de l’EI. «Ces prêcheurs de haine doivent être regardés pour ce qu’ils sont : des criminels qui érigent en système la barbarie». Dans la soirée, le Premier ministre Manuel Valls a expliqué que les «coupables devront payer devant les tribunaux».

indexhh

Dès la réception de la vidéo, «une analyse avait été réalisée par les services de renseignement», a expliqué le ministre. Dès lors, il apparaît «une très forte probabilité qu’un ressortissant Français a pu participer à la commission de ces crimes abjects».

imagesggf

Selon Bernard Cazeneuve «ce dossier était judiciarisée et confié à la Direction générale de la sécurité intérieure (NDLR : DGSI, service de contre-espionnage et contre-terrorisme), et ce dès avant la diffusion de la vidéo de ce week-end, et il appartient aux autorités judiciaires de tirer les conséquences des éléments dont disposent les services de police.»

imagesg

Selon BFM TV, Maxime Hauchard est visé par un mandat de recherche depuis le mois d’août. Une enquête a été ouverte pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Un mandat de recherche international avait été déclaré le 24 octobre dernier à son encontre, a confirmé lundi le procureur de Paris.

imagesgs

Dimanche, le groupe Etat islamique a diffusé la vidéo d’une nouvelle exécution d’otage, celle de l’Américain Peter Kassig, 26 ans, enlevé en Syrie en 2013. Dans cette même vidéo, dix-huit combattants jihadistes, le visage découvert, sont montrés en train d’égorger des soldats syriens, alignés à genoux. Parmi les bourreaux se trouve donc Maxime Hauchard, un Normand de 22 ans, que BFMTV avait interviewé via Skype en juillet dernier.

imagesxw
Vérifications en cours sur l’implication d’un deuxième Français

Par ailleurs, le procureur a donc annoncé que des «des vérifications étaient en cours» pour déterminer si un deuxième Français, originaire d’une grande ville de province, figure bien parmi les bourreaux de Daech.

indexg

Les services spécialisés sont convaincus que des Français ont pris part à des atrocités commises par l’organisation de l’Etat islamique ou d’autres groupes jihadistes. C’est notamment le cas pour un homme actuellement détenu, qui a confessé avoir pris part à des exactions, après son retour en France, a indiqué une source proche du dossier.

imagesnbc

L’oncle de Maxime n’arrive pas à y croire

imageser

«Je n’y crois pas, ce n’est pas mon neveu qui a coupé une tête

Interrogé lundi sur BFMTV, l’oncle de Maxime Hauchard a confié son désarroi après les déclaration du ministre de l’Intérieur et du parquet selon lesquelles le jeune homme fait bien partie des jihadistes présents sur la vidéo diffusée par Daech.

Evoquant «un garçon gentil, tranquille», «qui ne ferait pas de mal à une mouche, l’homme explique que son neveu est parti en Syrie «pour donner un coup de main aux gens, quand c’était la misère».

index

Un Britannique parmi les bourreaux.

Un Britannique de 20 ans pourrait aussi figurer parmi les jihadistes présents dans la vidéo du groupe Etat islamique (EI), a affirmé dans le «Daily Mail» un homme disant être son père. «Je ne peux pas être certain mais il ressemble à mon fils», déclare Ahmed Muthana, 57 ans, à propos d’un des combattants de l’EI apparaissant, visage découvert, dans la vidéo. Il s’agirait de Nasser Muthana, un étudiant en médecine de 20 ans originaire de Cardiff (Grande-Bretagne). «Il doit vivre dans la crainte d’Allah pour avoir tué», poursuit Ahmed Muthana. Interrogé par le «Daily Mail» pour savoir s’il serait prêt à pardonner son fils, Ahmed Muthana répond «non». «Soit il est fou, soit il y a quelque chose qui ne va pas», ajoute-t-il.
Le «Daily Mail» cite également un expert du centre de recherche Quilliam, Charlie Winter, qui confirme que le jeune homme présent dans la vidéo «ressemble à Nasser Muthana». Ce dernier aurait été rejoint en Syrie par son jeune frère Aseel, 17 ans, selon la BBC. «Je suis prêt à mourir», avait déclaré Aseel dans une interview en ligne à la radio anglaise, se disant indifférent à ce qu’on pourrait penser de lui dans son pays.

ddemon

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :