Ce long article complet vous montrera le rôle de la C.I.A, de Bush, et des moudjahiddin pour affaiblir coûte que coûte la Russie et déstabiliser la région.

vladimir-poutine-patek-philippe-1715291-jpg_1783470_560x240

Des facteurs économiques entrent aussi en jeu. Un article passionnant montrant les vraies coulisses de notre histoire. Après des recherches minutieuses, documentées et approfondies, il paraît incontestable que Poutine disait vrai.

images

Le 26 Avril, la principale chaîne de télévision nationale russe, Rossiya 1, présenté le président Vladimir Poutine dans un documentaire au peuple russe sur les événements de la période récente,  y compris l’annexion de la Crimée, le coup d’État des EU en Ukraine et l’état général de relations avec les États-Unis et l’UE.

images (1)

Ses paroles ont été franches.  Et au milieu de ses remarques, l’ancien chef de KGB russe a laissé tomber un obus politique qui était connu par les renseignements russes depuis 2 décennies.

images (4)

Poutine a déclaré sans ambiguïté qu’à son avis, l’Occident serait satisfait uniquement s’il y avait une Russie faible (…). Puis à mi-chemin dans son allocution, le président russe a déclaré pour la première fois publiquement quelque chose que le renseignement russe connaissait depuis près de deux décennies, mais a gardé le silence jusqu’à présent, probablement dans l’espoir d’une ère de relations normalisées russo-américaines.

images (5)

Poutine a déclaré que la terreur en Tchétchénie et dans le Caucase russe au début des années 1990 a été activement soutenu par la CIA et les services de renseignement occidentaux afin d’affaiblir délibérément la Russie. Il a noté que le FSB renseignement étranger russe avait documentation du rôle secrète américaine sans donner de détails. Il avait noté que le service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie avait des documents sur le rôle secret des américains sans donner de détails.

images (6)

Ce que Poutine, un professionnel du renseignement de haute importance à laissé entendre dans ses allusions, va être exposé ici.

images (7)

Les guerres de Tchétchénie de la C.I.A.

Peu de temps après que la CIA et que les renseignements saoudiens ait financé les moudjahidins qui avait dévasté l’Afghanistan à la fin des années 1980, poussant à la sortie l’armée soviétique en 1989, et la dissolution de l’Union soviétique elle-même quelques mois plus tard, la CIA a commencé a regarder les endroits s’effondrant de l’Union soviétique où pourrait être redéployé les “arabes afghans” formés afin de déstabiliser davantage l’influence russe sur l’espace eurasien post-soviétique.

images (8)

On les appelait les arabes afghans parce qu’ils avaient été recrutés dans les mulsulmans ultraconservateurs sunnites wahhabites d’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Koweït, et ailleurs dans le monde arabe où l’Islam ultra-stricte wahabbite était pratiquée.

images (9)

Ils ont été amenés en Afghanistan dans le début des années 1980 par une recrue de l’Arabie et de la CIA qui avait été envoyé en Afghanistan, nommé Oussama Ben Laden.

images (10)

Avec l’ancienne Union soviétique dans le chaos total et le désarroi, l’administration de George HW Bush a décidé de “frapper quand les gens vont mal,” une erreur triste. Washington a redéployé leurs terroristes expérimentés Afghans pour apporter le chaos et déstabiliser toute l’Asie Centrale, même dans la Fédération de Russie elle-même, qui était dans une crise profonde et traumatisante lors de l’effondrement économique de l’ère Eltsine.

images (11)

Rumsfeld et Cheney se rode avec Ford. Maintenant, ce sont deux des hommes les plus détestés en Amérique.

images (12)

Au début des années 1990 , la compagnie de Dick Cheney, Halliburton, avait examiné les potentiels de pétrole marin de l’Azerbaïdjan, du Kazakhstan et de l’ensemble du bassin de la mer Caspienne. Ils ont estimé que la région était “une autre Arabie Saoudite” d’une valeur de plusieurs milliards de dollars sur le marché d’aujourd’hui. Les USA et le Royaume-Uni ont été déterminés à garder cette mine d’or pétrolière du contrôle russe bien sûr par tous les moyens.

images (13)

Le premier objectif de Washington était de mettre en scène un coup d’Etat en Azerbaïdjan contre le président élu Abulfaz Elchibey et d’installer un président plus amical, Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC) pour le contrôle américain de l’oléoduc, “le pipeline le plus politique du monde,” apportant le pétrole de Bakou de l’Azerbaïdjan via la Géorgie vers la Turquie et la Méditerranée .

images (15)

À ce moment-là, le seul oléoduc existant de Bakou de Bakou était un gazoduc russo-soviétique qui traversait la capitale tchétchène, Grozny, en prenant le pétrole au Nord de Bakou par la province du Daghestan de la Russie, et à travers la Tchétchénie au port russe de la mer Noire, à Novorossiysk. Le pipeline constituait le seul concurrent et un obstacle majeur à la voie alternative très coûteuse des grandes compagnies pétrolières de Washington et des britanniques.

images (16)

Le président Bush Sr. a donné ses vieux amis à la CIA l’ordre de détruire ce gazoduc russo-tchétchène et de créer un tel chaos dans le Caucase qu’aucune entreprise occidentale ou russe envisager d’utiliser le pipeline russe de Grozny.

téléchargement

Graham E. Fuller, un ancien collègue de Bush et l’ancien directeur adjoint du Conseil national de la CIA sur le renseignement avait été un des principaux architectes de la stratégie moudjahidins de la CIA. Fuller a décrit la stratégie de la CIA dans le Caucase au début des années 1990:

images (17)

“The policy of guiding the evolution of Islam and of helping them against our adversaries worked marvelously well in Afghanistan against the Red Army. The same doctrines can still be used to destabilize what remains of Russian power.”

images (18)

La C.I.A. a utilisé un vétéran usant de sales tours, le Général Richard Secord, pour l’opération. Secord a créé une société écran de la CIA, MEGA OIL. Secord avait été condamné dans les années 1980 pour son rôle central dans les opérations de la CIA dans Iran-Contre l’affaire de trafic d’armes et de drogues.

images (20)

En 1991 Secord , ancien sous-secrétaire adjoint à la Défense, a atterri à Bakou et à mis en place la société écran de la CIA, MEGA OIL. Il était un vétéran des opérations secrètes sur l’opium de la CIA  au Laos pendant la guerre du Vietnam.

images (21)

En Azerbaïdjan, il a installé une ligne aérienne permettant de faire voler des centaines de moudjahidin d’Al-Qaïda de Ben Laden de l’Afghanistan vers l’Azerbaïdjan. En 1993, MEGA Oil avait recruté et armé 2.000 moudjahidins, convertissant Bakou en une base pour les grandes opérations au Caucase par les moudjahidins terroristes.

images (23)

Le général Secord a lancé, avec son opération secrète avec les moudjahidins, le coup d’Etat militaire qui a renversé le président élu Abulfaz Elchibey cette année-là et installé Heydar Aliyev, une marionnette des États-Unis, plus souple.

images (22)

Un rapport secret du renseignement turc  divulgué sur le Sunday Times de Londres a confirmé que les “deux géants de l’essence, BP et Amoco, respectivement britanniques et américains,  qui forment ensemble l’AIOC (Azerbaijan International Oil Consortium), sont derrière le coup d’Etat.”

images (24)

Le responsable du renseignement saoudien, Turki al-Faisal, disposé que son agent, Oussama Ben Laden, qu’il avait envoyé en Afghanistan au début de la guerre en Afghanistan dans les années 1980, userait de son organisation afghane Maktab al-Khidamat (MAK) pour recruter des «Arabes afghans» pour ce qui était en train de devenir un djihad mondial.

images (25)

Les mercenaires de Ben Laden ont été utilisés comme troupes de choc par le Pentagone et la CIA pour coordonner et soutenir les offensives musulmanes non seulement en Azerbaïdjan mais aussi en Tchétchénie et, plus tard, en Bosnie.

images (19)

Ibn Al-Khattab

Ben Laden a introduit un autre Saoudien, Ibn Al-Khattab, pour devenir le Commandant, ou l’Émir des djihadistes moudjahidins en Tchétchénie (sic!) ensemble avec le Chef militaire Tchétchène Shamil Basayev. Peu importe que ce Ibn Al-Khattab était un Arabe saoudien qui parlait à peine un mot de Tchétchène et encore moins le russe. Il savait à quoi ressemblait les soldats russes et comment les tuer.

images (26)

La Tchétchénie était alors traditionnellement principalement une société Sufi, une branche de l’islam apolitique doux.  Pourtant, l’infiltration croissante des terroristes moudjahidins sponsorisés par les États-Unis, bien financés et formés, prêchant le Djihad ou la Guerre Sainte contre les russes a transformé le mouvement de résistance Tchétchène initialement réformiste. Ils étendent l’idéologie Islamiste rigoureuse d’al Qaïda à travers le Caucase.

téléchargement (1)

Sous la direction de Secord, les opérations terroristes moudjahidin s’étaient également rapidement étendu au Daghestan et en Tchétchénie voisine, transformant Bakou comme lieu d’embarquement pour l’héroïne afghane pour  la mafia tchétchène .

images (27)

Depuis le milieu des années 1990 , Ben Laden a payé aux leaders de la guérilla tchétchène Chamil Bassaïev et Omar ibn al-Khattab la coquette somme de plusieurs millions de dollars par mois (…). Le renseignement américain est resté profondément impliqué dans le conflit tchétchène jusqu’à la fin des années 1990.

téléchargement (2)

Baku

Selon Yossef Bodansky, alors le Directeur du Congressional Task Force on Terrorism and Unconventional Warfare, dit que Washington a été activement impliqué dans “encore un autre jihad anti-russe, cherchant à soutenir et autoriser les forces Islamistes anti-occidentales les plus virulentes.”

images (15)

Bodansky a révélé toute la stratégie de la CIA au Caucase en détail dans son rapport, en précisant que les responsables du gouvernement américain ont participé à …
“Une réunion formelle en Azerbaïdjan en Décembre 1999, dans laquelle des programmes spécifiques pour la formation et l’équipement des moudjahidin du Caucase, /en Asie centrale et du Sud du monde arabe ont été discutées et convenues.

images (28)

Cela a abouti à l’encouragement tacite de Washington tant des alliés musulmans (principalement la Turquie, la Jordanie et l’Arabie saoudite) et  des«sociétés de sécurité privées» des États-Unis. . . pour aider les Tchétchènes et leurs alliés islamistes à déferler au printemps de 2000 et soutenir le Jihad qui a suivi pendant une longue période … Le Jihad islamiste dans le Caucase comme un moyen de priver la Russie d’un d’une route de pipeline viable, grâce à la spirale de la violence et le terrorisme. “

images (29)

La phase la plus intense des Guerres de Tchétchénie a tiré à sa fin en 2000, seulement après qu’une forte action militaire russe a défait les islamistes. Ce fut une victoire à la Pyrrhus, coûtant la mort massive de vie humaine et la destruction de villes entières.

images (30)

Le nombre exact de morts du conflit tchétchène instigué par la CIA est inconnue. Des estimations non officielles allaient de 25.000 à 50.000 morts ou disparus, la plupart des civils. Les pertes russes étaient près de 11.000, selon le Comité des mères de soldats.

images (31)

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :