Alors que la Russie annonce de nouvelles frappes contre l’État islamique en Syrie, la Turquie proteste vivement contre l’intrusion dans son espace aérien, samedi, d’un avion de combat russe.

Un avion de combat russe a violé l’espace aérien turc suscitant de «violente protestation» d’Ankara

La défiance contre la Russie pourrait prendre de l’ampleur. Alors que l’armée russe annonce lundi avoir frappé neuf positions de l’Etat islamique ces dernières 24 heures, l’armée turque vient elle de protester contre l’interception samedi d’un avion de combat russe violant l’espace aérien turc à la frontière syrienne située au sud-est du pays, le contraignant à rebrousser chemin. Deux chasseurs F-16 de l’armée turque auraient par ailleurs été «harcelés» dimanche lors d’une mission de patrouille par un avion MIG-29 non identifié à la hauteur de la frontière syrienne.

mig-29-611453-1920x1080-hq-dsk-wallpapers

Ce lundi, l’ambassadeur de Russie à Ankara a été convoqué par les autorités turques qui lui ont fait part de leur «violente protestation» dans un communiqué. Ankara a aussi demandé à la Russie d’ «éviter une répétition de cet incident» et fait savoir que le cas échéant, «la Fédération de Russie serait considérée responsable de tout événement non voulu» qui pourrait avoir lieu. Peu après, Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, dont la Turquie est membre, a annoncé qu’il recevrait lundi le chef de la diplomatie turque Feridun Sinirlioglu afin de discuter de la situation.

eurofighter-558707-2048x1365-hq-dsk-wallpapers

La semaine dernière, la Russie a effectué ses premiers bombardements à Homs et à Hama. Mais Paris et Washington ont très rapidement soupçonné Moscou de ne pas avoir frappé Daech mais d’autres forces rebelles dont certaines appartiendraient à l’opposition modérée au régime de Bachar el-Assad.

Vladimir Poutine «n’est pas un allié»

La Russie tente elle de persuader la communauté internationale que ses frappes visent exclusivement l’organisation terroriste. Selon le ministère russe de la Défense, des avions SU-34, SU-24M et SU-25 ont effectué 25 sorties ces dernières vingt-quatre heures et détruit notamment un poste de commandement dans la province de Hama, des dépôts de munitions et un noeud de communication dans celle de Homs, des véhicules blindés dans la province de Idleb et un «poste de commandement de l’EI» dans la province de Lattaquié.

Mig-29 - Batajnica, Serbia

Lundi matin, le ministre des Affaires Étrangères Laurent Fabius a rappelé à la Russie la nécessité de frapper exclusivement les organisations terroristes. «Les frappes aériennes en Syrie doivent se concentrer sur le groupe Etat islamique (EI) et tous «les groupes considérés comme terroristes», dont al-Nosra, branche syrienne d’al-Qaida, a affirmé lundi le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius sur la radio Europe 1.

mig29_503

Le président de la République François Hollande avait lui mis en garde dimanche contre «une partition de la Syrie», qui pourrait déstabiliser l’ensemble de la région dans une interview à Arte. Il avait ensuite incité son homologue russe Vladimir Poutine à suivre les prérogatives fixée à l’ONU: «Nous devons faire en sorte d’avoir Daech comme adversaire, c’est pour ça que nous le frappons et c’est pour ça que nous demandons aux Russes d’avoir la même attitude», affirme-t-il. Quant au président russe Vladimir Poutine, «pour l’instant, ce n’est pas notre allié, il est l’allié de Bachar el-Assad, ce n’est pas la même chose» a-t-il déploré.

Syrie: Kadyrov, chef du « bataillon de la mort » russe, dit que ses escadrons pourraient éradiquer Daesh.

Syrie: Kadyrov, chef du « bataillon de la mort » russe, dit que ses escadrons pourraient éradiquer Daesh

Le Chef tchétchène du « bataillon de la mort » dit que ses escadrons pourraient éradiquer Daesh.

L’Etat Islamique (Daesh) n’a pas été confronté « à une véritable action militaire » et pourrait être facilement éradiqué si les forces tchétchènes se joignait à la bataille, selon leur dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov.

Kadyrov a exprimé son souhait de combattre Daesh en Syrie au Président Vladimir Poutine.

Chechen leader Ramzan Kadyrov. /Said Tsarnaev/RIA Novosti

« Si notre requête est récompensée de succès, ce sera, pour nous, un grand moment de célébration ! Mais cela reste une décision à prendre par le Commandant-en-Chef ».

Il est peu probable que Poutine exhausse le souhait de Kadyrov, alors que le Président russe a limité l’action en Syrie à des frappes aériennes. Mais Kadyrov a insisté pour dire que Daesh ne serait pas prêt à affronter une force terrestre composée de combattants tchétchènes.

« Les terroristes ne savent pas ce qu’est une véritable guerre, parce qu’ils ne subissent que des frappes aériennes. Ils n’ont pas l’expérience de l’action militaire réelle », a déclaré Kadyrov dans une interview avec une agence de presse russe.

« En tant que Musulman, en tant que Tchétchène et que patrioe de la Russie, je déclare qu’en 1999, lorsque notre république a été conquise par ces démons, nous avons prêté serment sur le Coran que toute notre vie nous combattrions contre eux, où qu’ils se trouvent. Je ne fais pas que rappeler cela, je demande à ce que nous ayons l’autorisation  d’y aller et de prendre part à ces opérations spéciales » a dit Kadyrov.

Malgré les accusations de violations des droits, commises par ses forces, Kadyrov, le dirigeant de Tchétchénie depuis 2004, est considéré comme toléré par Moscou depuis qu’il a ramené une stabilité relative dans la région, après de nombreuses années de combats.

Une unité d’hommes de Kadyrov, connus sous le nom de « Bataillon de la Mort », a aussi combattu aux côtés des rebelles pro-russes en Ukraine. Apti Bolotkhanov, le chef du Bataillon, a déclaré au Guardian du Royaume-Uni, que le « bataillon de la mort » était « volontaire » pour combattre en Ukraine, mais les experts affirment qu’il y a été envoyé par le Kremlin.

A cause du fait qu’il a combattu aux côtés des rebelles pro-Russes, Kadyrov a récemment été mis sur une liste de sanctions liées à la crise ukrainienne. Le dirigeant tchétchène a fait comprendre que ça ne l’intéressait pas.

  1. Ping: LATTAQUIE | Boycott

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :