Pays islamistes : Une Bible œcuménique autorisée ?

Pays islamistes : Une Bible œcuménique autorisée ?

Comme tout un chacun le sait, la Bible est interdite de diffusion ou de possession dans de nombreux pays sous contrôle musulman !

C’est le cas, notamment, en Arabie Saoudite, dans la Bande de Gaza, dans les territoires sous la coupe de DAESH, dans certaines régions d’Afrique, etc.

Ce livre saint trouvé chez quelqu’un peut entraîner pour son propriétaire plusieurs centaines de coups de fouet voire même la mise à mort :

« L’apôtre d’Allah dit : ‘Dans les derniers jours il y aura des jeunes gens stupides qui parleront bien mais dont la Foi ne sortira pas de leur gosier (c.-à-d. ils n’auront pas la Foi) et quitteront leur religion comme une flèche qui sort du jeu. Alors, partout où vous les trouvez, tuez les, car quiconque les tue recevra sa juste récompense le jour du jugement dernier.’  » – Bukhari – 84:64-65.

Cependant, il se chuchote que l’Arabie Saoudite, ayant obtenu de diriger le « groupe consultatif » du « Conseil des Droits de l’homme des Nations unies », se propose – en accord avec le Hamas, les autorités du Califat islamique, les dirigeants de Boko Haramm et bien d’autres fidèles d’Allah de toutes tendances – d’assouplir l’interdiction en Terre d’Islam moyennant quelques changements mineurs du texte, afin que celui-ci puisse rencontrer le message de Muhammad et ne pas le contrecarrer.

En effet, si aucun musulman n’avait encore attaqué, ou mis en doute l’authenticité de la Bible jusqu’en 1046 apr. J.-C. – soit 400 ans après la mort de Muhammad – le savant Ibn Hazm, mort à Cordoba en 1064, a été le premier à accuser la Bible d’avoir été altérée.

Dans son désir de défendre l’Islam contre le christianisme, il affirme avoir décelé d’énormes divergences et contradictions entre la Bible et le Coran. Convaincu de la véracité du Coran, il en a déduit que la Bible ne pouvait être qu’erronée :

« Puisque le Coran est vrai, ce doit être tout texte contradictoire de l’Evangile qui est faux. Et puisque Muhammad nous a exhortés à honorer l’Evangile, par conséquent, le texte actuel doit avoir été falsifié par les chrétiens après la mort de Muhammad

Grâce aux savantes cogitations de Abou Mazen, des Ayatollahs iraniens et de nombreux imams – Tous inspirés par Allah ! – on sait aujourd’hui que ce sont des musulmans-en-devenir qui, majoritairement (« les Hébreux ne forment qu’une bande peu nombreuse »  -Coran, Sourate 26, verset 54), ont suivi Moussa (Moïse) vers la Terre (qui leur aurait été) promise, que les juifs ne s’y sont jamais installés, que le Temple de Jérusalem (« Al Kuds » pour les intimes) n’était en fait qu’une grande mosquée et que Issa  (Jésusde Nazareth), était un « Palestinien », intermédiaire envoyé par le Très-Haut pour paver le chemin de l’Intifada (Son fameux « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! »  prouverait d’ailleurs, deux mille ans à l’avance, la pureté d’âme actuelle des enfants arabes lapidant les voitures israéliennes…

De même que son « Sim »ân, tu es Pierre et, sur cette pierre, je bâtirai ma Mosquée » préfigure l’adoration de la Pierre Noire sise à La Mecque !)

 

Mais quels sont les changements, soutenus par l’UNESCO, qui seront proposés aux Eglises chrétiennes ? Outre le fait que tous les noms se verront traduits par leur équivalent arabe, en voici quelques-uns en résumé !

Si le Pentateuque ne subira que peu de modifications… bien que Moussa était chargé non pas de faire sortir les Hébreux d’Egypte mais, surtout, de convertir Pharaon (une sorte de maréchal Abdel Fattah Al-Sissi des temps anciens) au monothéisme et d’amener les descendant de IsHâq (Isaac) et de Ya qûb (Jacob) à plus de soumission envers Allah

 

« Les prophètes sont envoyés à un peuple spécifique qui s’est égaré, pour le remettre dans le droit chemin, sauf Muhammad qui est envoyé à l’humanité toute entière »

on notera que la plupart d’entre eux ont suivi – durant les 40 ans dans le Sinaï – le message préislamique reçu par Moussa des mains du Sponsor du futur Prophète, tandis que les chiens d’infidèles se seraient dispersés en Eurasie, où ils ont formé les prémices de la conspiration sioniste mondiale !

 

Les juifs, en tant que peuple, ayant donc disparu de la carte, il est logique d’affirmer que Dawûd (David), Sulaymân (Salomon) et le peuple indigène étaient – sans le savoir eux-mêmes – « Palestiniens » (Quelque 1.200 ans avant que les Romains n’invente ce terme géographique) et musulmans (Quelque 1.800 ans avant même que n’apparaisse l’islam).

Cela sera rectifié donc dans cette Bible œucuménique… ainsi d’ailleurs que le fait que Ibrâhîm (Avraham), en digne géniteur des sionistes, a essayé de victimiser les Juifs en affirmant avoir voulu sacrifier Iṣḥâq (Isaac) alors que, en fait, c’était un bon musulman – Ismâ »îl (Ismaël) – qu’il voulait égorger… ce dont le Très-Haut, à l’instar des futures Nations-Unies, l’a empêché de faire !

Passons à présent au Nouveau Testament.
Allah
a donné trois livres :
l’Ancien Testament, dont nous venons de voir quelques corrections ;
le Nouveau Testament, second tome, forme falsifiée de l’Injil, reçu par Issa/Jésus ;
et puis le Coran, troisième et dernier tome, forme très étudiée d’une « Captation du bien ».

Pas de problèmes pour la virginité de Maryam (Marie) : l’islam et la chrétienté s’accordent sur ce point ! Cependant, les mahométans étant foncièrement monothéistes, ce ne serait pas « le Saint-Esprit » – en tant que partie de la Trinité – qui serait le père potentiel mais bien « l’esprit sain » d’un djihadiste kamikaze qui serait revenu sur terre pour accomplir cet acte… Maryam étant une houri spécialement sélectionnée parmi son harem de 72 Vierges, ainsi que le prouve le Coran 19:16-21 :

« Et fait mention de Maryam, dans le Livre, quand elle alla s’isoler, loin de sa famille, dans un lieu situé à l’est. Elle étendit un voile entre elle et le monde. Nous lui envoyâmes Notre esprit, qui avait revêtu pour elle une forme humaine accomplie. Elle dit : « Je me réfugie contre toi auprès du Miséricordieux! Si tu crains Dieu, [ne m’approche point]! »

Il dit : « Je ne suis qu’un messager de ton Seigneur, venu t’annoncer la naissance d’un fils pur. » Elle dit : « Comment pourrais-je avoir un fils alors qu’aucun homme ne m’a (jamais) touchée et que je ne suis point une femme de mœurs légères? » Il dit : « Ainsi sera-t-il. Cela M’est facile, a dit ton Seigneur. Et Nous ferons de lui un signe pour les gens et une miséricorde émanant de Nous. C’est une affaire déjà décrétée. » 

Serait également rectifié l’épisode des Noces de Kafr Kanna (Cana) : il est inacceptable qu’un prophète musulman, tel Issa, incite à la débauche en changeant l’eau en vin ! A la rigueur, cela pourrait – par une altération du langage – être métamorphosé en « Gin » car, ainsi que le souligne le Coran 51:56 :« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. ».

De même, la sainte colère contre les « marchands de la Mosquée » n’aurait été dirigée – dans l’esprit de BDS – que contre des négociants juifs cosmopolites venant vendre leur marchandise et aurait préfiguré les sages paroles « pas-si-fientes » de la colombe moderne de la Paix, Abou Mazen (17 octobre 2015) selon lesquelles il faut « empêcher les juifs d’entrer à l’Esplanade de la mosquée, ils n’ont pas le droit de la souiller.»

 

On en arrive au procès de Issa. Les « Palestiniens » ne pouvant être un peuple « prophèticide » (Ils se contentent juste, aujourd’hui, d’incendier régulièrement le tombeau du « prophète » Yûsuf/Joseph !) – et bien que certains pourraient avoir confondu, lors de l’offre de choix de Pilate,  Bar-Abbas avec Mah’moud Abbas – cela peut s’expliquer par des « colons-extrémistes-religieux-sionistes » venus en nombre et qui, furieux du rapprochement acoustique entre « Issa » et « Yèsha » (organisation représentant les habitants juifs de Judée-Samarie), se sont imaginés éliminer ainsi un concurrent.

Reste la Happy end ! « …Les musulmans dans leur grande majorité approuvent le récit Coranique selon lequel, Issa n’a jamais été mis à mort, ni crucifié par les hommes, mais seulement « rappelé » vers son Seigneur. Car Dieu dans sa majesté ne pourrait permettre un tel acte à l’encontre de son envoyé. Que s’est-il donc passé ?

Le Coran affirme : « … Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié; mais ce n’était qu’un faux semblant ! ». Autour du mot « Faux semblant » qui veut dire aussi : un acte de « fiction » et non une réalité, en Arabe « Choubi’ha lahoum », s’est construite la principale thèse souvent avancée par les commentateurs du Coran. Ainsi pour Al Tabari il n’a jamais été question de réelle crucifixion, mais d’une crucifixion fictive, fruit d’une hallucination collective voulue par Dieu lui-même pour déjouer le stratagème des juifs et épargner à son prophète serviteur une mort humiliante. »

Selon la Bible revisitée, Issa sera donc un chahid (martyr) islamiste qui, « pour déjouer le stratagème des juifs », se sera fait sauter en « s’élevant au Ciel avec éclats », tandis que la personne sur la croix n’aurait été que le fruit « d’une hallucination collective »

 

Rien d’impossible quand on voit aujourd’hui toutes ces photos d’enfants « assassinés par les Israéliens » (entre autres, Mohammed Al-Dura, fruit d’une hallucination journalistique de Charles Enderlin) qui réapparaissent en pleine santé plusieurs années plus tard ou dont le cadavre avait déjà été photographié, plusieurs mois auparavant, en Syrie ou à Kobane !

 

Afin d’éviter le martyre de centaines de milliers de chrétiens en Terre d’Islam, il se dit que Sa Sainteté François Ier pourrait bien être tenté d’accepter que cette nouvelle version de la Bible obtienne son imprimatur.

 

Publicités
  1. Ping: RELIGION | Boycott

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :