L’aviation turque a abattu mardi un avion militaire qui aurait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie.
Il s’agit d’un avion russe selon Moscou.

 

Deux chaînes d’information turques, NTV et CNN-Türk, citant des sources militaires turques, ont diffusé ce mardi des images de la chute d’un avion militaire en feu s’écrasant dans les montagnes de Syrie, proches de la frontière turque. « Nous essayons d’identifier la nationalité de cet avion », a expliqué un responsable turc. Mais il semblerait bien qu’il s’agisse d’un avion russe.

Afficher l'image d'origine

Moscou a en effet confirmé dans la matinée qu’un Su-24 de son armée de l’air avait été abattu par la Turquie. « Aujourd’hui, sur le territoire syrien, à cause de tirs présumés venus du sol, un avion Su-24 appartenant aux forces aériennes russes déployés en Syrie, s’est écrasé », a déclaré le ministère dans un communiqué, ajoutant qu’il « se trouvait exclusivement dans l’espace aérien syrien » et que le sort des deux pilotes restait « à définir ». Il s’agit du premier avion russe abattu depuis le début de l’intervention militaire de Moscou en Syrie, commencée le 30 septembre. « Le sort des pilotes reste à définir. Selon des premières informations, les pilotes ont réussi à s’éjecter », a précisé le ministère russe de la Défense. Selon des médias turcs, l’un des deux pilotes a été capturé par les rebelles en Syrie.

 Afficher l'image d'origine

Les incidents se mutiliplient.

Côté Turc, des sources à la présidence ont déclaré que « l’avion russe a été abattu conformément aux règles d’engagement après avoir violé l’espace aérien turc malgré les avertissements ».
Le ministère des Affaires étrangères va prendre « les initiatives nécessaires auprès de l’Otan et de l’ONU, au niveau des pays concernés » pour éclaircir l’affaire, ont déclaré les services du Premier ministre dans un communiqué.

Capture

Afficher l'image d'origine

Depus le début de l’intervention militaire russe aux côtés du régime du président Bachar al-Assad fin septembre, les incidents de frontière se sont multipliés entre Ankara et Moscou.
Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l’avaient forcé à faire demi-tour.
Moscou avait alors mis en cause les « mauvaises conditions météo ». L’armée turque avait également abattu le 16 octobre un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc.

lglglilif
La tension entre les deux pays s’est encore accrue ces derniers jours, après une série de bombardements russes qui ont, selon Ankara, visé des villages de la minorité turcophone de Syrie.
La Turquie a convoqué vendredi dernier l’ambassadeur russe pour le mettre en garde contre les « sérieuses conséquences » de cette opération.Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :