C’est désormais officiel. Des sources militaires ont annoncé ce vendredi la prise par l’armée syrienne de la citadelle de Palmyre. Ce château qui surplombe la cité antique étaient au mains des jihadistes du groupe Etat islamique depuis 10 mois. C’est une prise capitale pour le régime de Damas.

media

La citadelle de Palmyre située dans les hauteurs, à environ 600 mètres de la cité antique, est désormais sous le contrôle de l’armée syrienne. C’est ce qu’a confirmé une source militaire. L’armée indique avoir infligé de lourdes pertes aux terroristes de Daech qui s’étaient emparé de Palmyre il y a 10 mois.

Les forces syriennes appuyées d’un côté par les unités spéciales et les hélicoptères de combat russe et de l’autre par les combattants du Hezbollah ont lancé une offensive contre les jihadistes le 7 mars dernier.

L’opération avait un double objectif. L’opération est avant tout symbolique. Elle vise à libérer la perle du désert, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité et dont la prise et la destruction de certains temples par les jihadistes avaient ému le monde.

Le deuxième objectif est purement militaire et stratégique, puisque la reprise de la ville permettra à l’armée syrienne de lancer des opérations de reconquête de l’est syrien Deir Ezzor notamment, et des régions riches en pétrole, actuellement toujours aux mains de l’organisation Etat islamique.

l’État islamique a perdu Palmyre.

unnamed

Les forces syriennes sont aux portes de la cité antique de Palmyre. Chaque jour, les soldats de Bachar al-Assad progressent. Des images les montrent investir des bâtiments qui étaient jusque-là aux mains du groupe État islamique. Le drapeau de Daech gît sur le sol. En mai dernier, il trônait fièrement au milieu de Palmyre.

Diminués mais toujours actifs

Aujourd’hui, l’organisation perd du terrain. Sur les terrains contrôlés en Syrie et en Irak, ils en ont perdu plus d’un tiers récemment grâce à l’action de l’armée syrienne et celle de la coalition internationale. Mais l’État islamique reste très actif et possède toujours un territoire grand comme le Royaume-Uni et des milliers de combattants. Les jihadistes poursuivent chaque jour leurs actions de terreur. Affaiblis, ils peuvent néanmoins frapper à tout moment au Proche-Orient, et en Europe.

Syrie/Irak : l’État islamique sur le déclin ?

Le groupe État islamique est en train de subir deux revers importants. Tout d’abord, son numéro deux a été tué lors d’un raid aérien américain. Palmyre, la cité antique tombée aux mains des jihadistes il y a presque un an pourrait être reprise par l’armée syrienne. L’offensive s’accélère.

Palmyre, Raqqa, Mossoul

L’aviation russe a apporté un soutien décisif. Vendredi encore, la citadelle qui domine la ville antique de Palmyre était âprement disputée. Mais l’armée syrienne en aurait finalement pris le contrôle.

Au sud de la ville, les ruines millénaires, les colonnades et les temples classés au patrimoine mondial de l’humanité. Sur les images rapportées par un drone de l’armée russe, aucune trace de combat.

Les jihadistes du groupe État islamique auraient déserté les lieux. Dans le quartier moderne, là où se situent les hôtels, les soldats de Bachar al-Assad inspectent avec prudence les bâtiments abandonnés truffés d’engins explosifs. Au sud, Palmyre reconquise, au nord, les rebelles kurdes qui ne sont plus qu’à 25km de Raqqa, la capitale de Daech, et en Irak, l’offensive qui est lancée sur Mossoul la deuxième ville du pays, il semblerait que l’État islamique soit sur le déclin.

L’armée syrienne affirme avoir repris la totalité de la cité antique de Palmyre aux jihadistes de l’Etat islamique.

Des soldats syriens à Palmyre (Syrie), le 24 mars 2016.

L’armée syrienne affirme avoir repris la totalité de la cité antique de Palmyre aux jihadistes de l’Etat islamique, dimanche 27 mars. Le groupe terroriste avait pris le contrôle de cette ville du centre de la Syrie il y a près d’un an. « Après de violents combats nocturnes, l’armée contrôle entièrement la ville de Palmyre, y compris le site antique et la partie résidentielle. [Les jihadistes] se sont retirés. »

L’armée désarme des dizaines de bombes laissées par l’EI

Les combattants de l’Etat islamique se sont repliés vers leurs fiefs dans le nord et l’est de la Syrie. « Les unités d’ingénierie de l’armée sont en train de désamorcer des dizaines de bombes et de mines à l’intérieur de la cité antique », a précisé cette source militaire.

L’armée syrienne avait lancé le 7 mars une vaste offensive pour reprendre Palmyre, avec l’appui de l’aviation russe. Le groupe Etat islamique, qui s’était emparé de la ville en mai 2015, a détruit une partie des ruines antiques classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :