Bâtiments tagués, véhicules blindés, voitures incendiées…

Venus de toute la France, ils étaient environ 8 000 à la mi-journée à manifester à Paris, autour des Champs-Elysées, mais aussi à Saint-Lazare ou près de la place de la République.

La quatrième grande journée de mobilisation des « gilets jaunes«  a été placée sous très haute sécurité dans la capitale, samedi 8 décembre, avec plusieurs dizaines de stations de métro fermées et des blindés déployés. Les manifestants se sont rendus aux Champs-Elysées, mais aussi autour de la gare Saint-Lazare, où s’étaient donnés rendez-vous les participants à la Marche pour le climat qui partait à 14 heures de la place de la Nation.

Après une matinée relativement calme, les points de tension se sont soudainement multipliés. La police a tiré des grenades lacrymogènes aux abords des Champs-Elysées, le Drugstore de Publicis de l’avenue a été attaqué, et des vitrines brisées avenue de Friedland. On dénombre aussi plusieurs blessés après des tirs de Flash-Ball.

Récit en images:

 

122
Dans la nuit, des blindés prennent position à proximité de l’Arc de triomphe (photo) et dans le centre de Paris. MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY/AFP

222
Une policière casquée près des Champs-Elysées. Au total, 8 000 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés à Paris, et 89 000 dans toute la France. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP

322
Un manifestant tend une rose aux forces de police stationnées devant l’Arc de Triomphe. Ce monument, qui abrite aussi un musée en sous-sol, avait été dégradé samedi 1er décembre. ALAIN JOCARD / AFP

422
Les gilets jaunes des manifestants se sont transformés en banderoles et porte-étendards. Celui-ci intime au président de « démissionner » :  « Rends les clés de l’Elysée, tu n’es pas de taille pour gouverner. » ZAKARIA ABDELKAFI / AFP

522
Les premiers gaz lacrymogènes ont été tirés vers 10 heures du matin près des Champs-Elysées après un mouvement de foule, rue Arsène-Houssaye. LUCAS BARIOULET / AFP

622
Les manifestations ne se déroulent pas qu’à Paris. A Marseille, ce manifestant brandit une pancarte « Macron, nourris ton peuple. » BORIS HORVAT / AFP

722
« Nous aussi, on veut payer l’ISF », proclame cette banderole brandie devant l’Arc de triomphe. SAMEER AL-DOUMY / AFP

822
Pendant ce temps-là à Charleville-Mézières (Ardennes), les forces de l’ordre protègent la préfecture. FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

922
En fin de matinée, des incidents ont éclaté près des Champs-Elysées, comme en témoigne ce feu, à proximité d’un blindé. THOMAS SAMSON / AFP

1022
Autre image d’incendie, toujours dans le quartier des Champs Elysées : des « gilets jaunes » s’avancent, avec, dans leur dos, une barricade qui brûle. THOMAS SAMSON / AFP

1122
« Liberté, égalité, fraternité ? »A proximité des Champs-Elysées, on aperçoit au premier plan des forces de l’ordre et, au loin, des « gilets jaunes ». THOMAS SAMSON / AFP

1222
Ils font les morts : des « gilets jaunes » s’étendent sur les Champs-Elysées, le drapeau français posé sur eux. CHRISTIAN HARTMANN / X90079

1322
Un « gilet jaune » portant un drapeau tricolore s’avance dans la fumée des gaz lacrymogènes, sur l’avenue des Champs-Elysées. CHRISTIAN HARTMANN / X90079

1422
La police montée arpente le 3e arrondissement parisien, alors que des heurts ont lieu à proximité. STEPHANE MAHE / REUTERS

1522
Un sapeur-pompier de Paris éteint un incendie de voiture en marge des manifestations des « gilets jaunes ». LUCAS BARIOULET / AFP

1622
De violents heurts ont eu lieu dans les rues de la capitale, près des Champs-Elysées. Les forces de l’ordre ont utilisé des grenades de désencerclement pour repousser les manifestants. THOMAS SAMSON / AFP

1722
Un canon à eau de la police éloigne des manifestants près de l’Arc de triomphe, à Paris. LUCAS BARIOULET / AFP

1822
Deux « gilets jaunes » sur les Champs-Elysées, à Paris. Environ 8 000 personnes manifestaient dans la capitale à la mi-journée.  ZAKARIA ABDELKAFI / AFP

1922
Des « gilets jaunes » à Mondeville (Calvados), près de Caen, au milieu des gaz lacrymogènes. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

2022
Des pavés non loin des véhicules blindés de la gendarmerie dans le quartier des Champs-Elysées, à Paris. ZAKARIA ABDELKAFI / AFP

2122
Une voiture incendiée, avenue Marceau, entre les 8e et 16e arrondissements à Paris. MAXPPP

2222
Des gendarmes tentent de contenir des « gilets jaunes » à Toulouse (Haute-Garonne), où des heurts ont aussi éclaté. REMY GABALDA / AFP
Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :