Allahnoor Noorollahi assure que la République islamique est prête à combattre « le plus grands des ennemis » et rapelle que Khamenei a promis de « raser » Haïfa et Tel Aviv.

Le général iranien Allahnoor Noorollahi prononce un discours à Busheh, le 29 novembre 2019, diffusé sur Bushehr TV. (Crédit : MEMRI)

Le général iranien Allahnoor Noorollahi prononce un discours à Busheh, le 29 novembre 2019, diffusé sur Bushehr TV. (Crédit : MEMRI)

Un général iranien a averti que l’arsenal de missile iranien était dirigé vers 21 bases militaires américaines au Moyen-Orient et que le pays était prêt à mener « la plus grande guerre contre le plus grand ennemi ».

Résultat de recherche d'images pour "l’arsenal de missile iranien"

Dans un discours prononcé le 29 novembre, durant un événement dans la ville de Bushehr, à l’occasion des 40 ans de la création de la force paramilitaire Basij, le général Allahnoor Noorollah a également déclaré que l’Iran était capable de raser Haïfa et Tel Aviv.

Noorollahi est l’un des principaux conseillers du commandant du Collège des officiers du Corps des Gardiens de la révolution islamique. Son discours a été diffusé sur Bushehr TV, et a été rapporté et traduit par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI).

« L’Iran est la quatrième puissance [la plus puissante] de missiles au monde après les États-Unis, la Russie et la Chine « , s’est-il vanté dans ses commentaires traduits dimanche par MEMRI.

Noorollahi a affirmé que l’alliance militaire de l’OTAN avait prétendument averti que l’Iran pourrait lancer jusqu’à 20 000 missiles par jour, mais que ce nombre pourrait en fait être plus élevé dans un futur conflit avec les États-Unis.

« Malheureusement, certains pays du Golfe sont devenus un camp militaire pour notre ennemi. Je dois dire que 21 de leurs bases constituent des cibles pour nos missiles. L’OTAN elle-même a annoncé que les 110 bases de missiles et sites de lancement de l’Iran étaient capables de lancer 20 000 missiles par jour. C’est ce que dit l’ennemi. Ils ne reconnaissent qu’une partie [de notre capacité]. Lorsqu’un pays révèle à l’ennemi non seulement ses bases de missiles souterraines, mais aussi ses « villes » de missiles, cela reflète son état de préparation et ses capacités ».

« Cela signifie que nous avons la capacité d’affronter le plus grand des ennemis », a-t-il ajouté, faisant référence aux Etats-Unis, que le régime a longtemps qualifiés d’ennemi juré et qu’il appelle le « Grand Satan ».

Résultat de recherche d'images pour "l’arsenal de missile iranien"

Il a déclaré que les alliés régionaux de l’Amérique n’étaient pas les ennemis de l’Iran et réitéré l’affirmation du Guide suprême du régime Ali Khamenei selon laquelle la République islamique était capable de « raser » Tel Aviv et Haïfa.

« L’Arabie saoudite et les pays de la région ne sont ni à notre niveau, ni nos ennemis. Notre ennemi est le [pays] qui est venu au Koweït et y a construit six grandes bases. Cet ennemi sait que s’il transgresse… Nous ne voulons pas faire de mal à nos voisins à moins d’y être contraints », a-t-il dit.

Les propos de Noorollahi sont intervenus quelques jours seulement après que le commandant en chef des Gardiens de la révolution, le général Hossein Salami, a menacé de détruire Israël, les États-Unis et d’autres pays, lors d’une manifestation pro-gouvernementale dénonçant les violentes manifestations du mois dernier à la suite de la hausse des prix du carburant.

Salami a accusé les États-Unis, la Grande-Bretagne, Israël et l’Arabie saoudite d’alimenter les troubles.

Résultat de recherche d'images pour "l’arsenal de missile iranien"

« Si vous franchissez notre ligne rouge, nous vous détruirons », a-t-il dit. « Nous ne laisserons aucun mouvement sans réponse. »

« Nous avons fait preuve de retenue… nous avons fait preuve de patience à l’égard des mouvements hostiles de l’Amérique, du régime sioniste (Israël) et de l’Arabie saoudite contre la République islamique d’Iran », a ajouté Salami, selon Reuters.

Il a ajouté que si l’Iran décidait de répondre, « l’ennemi ne sera en sécurité nulle part », ajoutant que « notre patience a une limite ».

L’Iran a accusé les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite d’avoir organisé de grandes manifestations provoquées par une hausse de 200 % du prix de l’essence.

Les autorités ont déclaré que les manifestations sont devenues violentes à cause de l’intervention de « voyous », soutenus par les royalistes et les ennemis jurés de l’Iran.

Image associée

Lundi dernier, lors d’un rassemblement pro-gouvernemental, les manifestants scandaient des slogans traditionnels anti-américains, auxquels la télévision d’Etat a fait référence en parlant de la « montée du peuple de Téhéran contre les émeutes ».

Mais les orateurs ont également critiqué l’administration du président Hassan Rouhani pour la façon dont la hausse du prix du carburant a été mise en œuvre, alors même qu’ils appelaient à la peine capitale pour les émeutiers et à de nouvelles restrictions sur les plate-formes de médias sociaux.

Au cours des violences, des dizaines de banques, de pompes à essence et de postes de police ont été incendiés à travers la République islamique. Les Nations unies ont déclaré craindre que des dizaines de personnes soient mortes. Amnesty International a fait état de plus de 100 personnes tuées.

L’Iran est aux prises avec une crise économique depuis que les États-Unis ont rétabli des sanctions douloureuses après s’être retirés de l’accord nucléaire de 2015.

Lors d’une réunion lundi avec les membres de la famille d’un agent de sécurité qui a été tué dans les violences, Salami a juré que l’Iran « se vengera pour les défenseurs de la sécurité sur les États-Unis, le Royaume-Uni, Israël et leurs mercenaires en Iran », a rapporté l’agence de presse officielle IRNA.

Image associée

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :