Bangladesh: plus de 100.000 personnes se sont rassemblées le 18 avril dernier pour les funérailles d’un prédicateur islamiste très populaire, défiant le lockdown imposé par les Autorités.

Le déferlement dévastateur du Covid-19 est exploité par certains dignitaires religieux musulmans pour distiller la peur aux fidèles et les contraindre à suivre une observation religieuse plus stricte, plus conforme à la charia, la loi d’Allah.

https://tetu.com/wp-content/uploads/2020/03/max-larochelle-uu-Jw5SunYI-unsplash-e1583848009992-1280x720.jpg

Le Covid-19: une punition d’Allah envoyé aux Chinois et aux Chiites iraniens.

En écoutant les premiers rapports sur la propagation mortelle du virus en Chine, le monde arabe s’était initialement réjoui du malheur qui frappa le pays. Les médias arabes et les réseaux sociaux virent dans ce virus la volonté d’Allah, (dieu d’amour et de miséricorde) de punir les Chinois pour le traitement cruel infligé aux musulmans Ouïghours dans l’ouest de la Chine par les Autorités chinoises.

Quand le Covid-19 franchit les frontières de la Chine et fit son nid en Iran, le monde arabe sunnite nagea dans le bonheur. Les reportages sur les souffrances des Iraniens frappés par le virus et sa propagation rapide à travers le pays devinrent virales sur les réseaux sociaux.

Pour de nombreux Arabes sunnites, Allah , le dieu vengeur, manifesta à nouveau sa juste et sainte colère , mais cette fois pour punir l’Iran chiite de la manière odieuse don il traita les musulmans sunnites en Irak, au Yémen et en Syrie.

Pour de nombreux Sunnites, les Chiites d’Iran représentent un ennemi héréditaire. Ils ne sont même pas reconnus par les Sunnites comme de vrais musulmans, mais comme des infidèles, voire «les pires des infidèles», car ils osent se prétendre musulmans. Dès lors, la joie était grande parmi les Sunnites, car le virus semblait n’avoir frappé que l’Iran au Moyen-Orient.

https://www.jeuneafrique.com/medias/2020/03/12/sipa_ap22435891_000007-592x296-1584019026.jpg

Joie de courte durée: après les Chinois et les Chiites iraniens, d’autres peuples arabes subirent le saint courroux d’Allah.

Quand le Covid-19 commença aussi à se propager ailleurs au Moyen-Orient, de nombreux Arabes pensèrent qu’il s’agissait d’une conspiration iranienne. Les populations arabes succombèrent à une panique et à une peur généralisées. Dans l’espoir de contenir le virus, les gouvernements arabes fermèrent les mosquées et imposèrent le confinement.

Il est difficile de déterminer à l’heure actuelle l’étendue réelle de la maladie dans ces pays, la transparence gouvernementale étant encore plus opaque qu’en Occident.

L’Union internationale des érudits musulmans (IUM) publia un édit religieux interdisant aux musulmans de prier dans les mosquées et les invitant à se protéger contre l’infection. L’IUM exhorta les musulmans à prier à la maison et à rester éloignés des lieux saints.

Plus impressionnantes encore furent les décisions prises par le gouvernement saoudien de fermer les sites sacrés de La Mecque et de Médine, y compris la grande mosquée de La Mecque, et ce pour la pour la première fois depuis l’avènement de la religion d’amour et de paix et d’y interdire l’entrée à tous les pèlerins étrangers.

C’est Satan qui doit pousser un soupir de soulagement, il ne sera pas lapidé cette année, selon le rituel ridicule, qui clôt le grand pélerinage de La Mecque.

Décisions sacrilèges, qui suscitèrent l’indignation de certains fervents serviteurs d’Allah persuadés du contraire. Selon ces âmes pieuses, prier dans les mosquées ne représente aucun danger, bien au contraire, cela permet de gagner les faveurs d’Allah, car le virus ne frapperait pas les croyants à l’intérieur des mosquées. Allahou akbar!

Mahomet nous avait-il mis en garde contre Daech? | Le Huffington Post

Israël: source d’espoir pour de nombreux jeunes Arabes.

Cette confiance aveugle en Allah ne semble guère être partagée par de nombreux jeunes Arabes sur les réseaux sociaux. Ces derniers, plus pragmatiques, placent plutôt leur espoir dans l’expertise des scientifiques juifs pour découvrir un traitement ou développer un vaccin anti-Covid-19.

Une enquête, menée parmi les Arabes, révéla qu’une majorité était prête à acheter un vaccin made in Israël, la santé étant prioritaire à leurs yeux à la haine.

Par contre, une grande minorité affirma être prête à rejeter tout vaccin développé par Israël, même si leur vie était en danger. Cela nous rappelle toute la profondeur de la haine ressentie par de nombreux musulmans à l’égard d’Israël. Reste à voir si confrontés à la mort, ils n’oublieront pas momentanément leur affirmation et se feront inoculer un vaccin mis au point par la nation juive.

N’est-il pas fascinant de constater, que les musulmans qui prêchent à longueur de journée une haine implacable envers Israël et les Juifs, manifestent en même temps une grande confiance dans les scientifiques israéliens?

Ils semblent ne rien attendre de leurs propres modestes ou quasiment inexistants chercheurs scientifiques, mais sont parfaitement conscients des progrès apportés à l’Humanité par Israël dans tant de domaines différents: de l’irrigation au dessalement de l’eau de mer, de la cyber-sécurité aux drones et aux systèmes anti-missiles, des thérapies et traitements contre le cancer et les maladies cardiaques, et bien plus encore, la liste étant très longue.

Ils ne cessent de dénoncer l’Etat juif, mais malgré eux, ils ne peuvent cacher leur prise de conscience des réalisations accomplies par Israël dans tous les domaines, dont ils bénéficient également. Ni les Arabes, ni les Iraniens ne seraient surpris si une avancée majeure dans la lutte contre le coronavirus provenait d’Israël. Leur attitude est paradoxale: ils détestent l’Etat juif, veulent le détruire, mais placent leur espoir dans les scientifiques et chercheurs juifs.

Le Coran est bien un livre d'amour, les preuves... - Riposte ...

Le Hamas et le Covid-19.

Yahya Sinwar, le chef du groupe terroriste djihadiste Hamas, a récemment déclaré que si Israël ne fournissait pas plus de ventilateurs pour les victimes du coronavirus «palestinien» à Gaza, les djihadistes s’en empareront de force et arrêteront la respiration de 6 millions d’Israéliens. Bien sûr, Sinwar n’exprimait là aucune nouvelle menace : un nouveau génocide du peuple juif a toujours été le rêve chéri de cette entité terroriste. Pour le Hamas, la destruction d’Israël est un impératif religieux, voire un acte d’adoration agréable à Allah. Ce qui ne l’empêche pas d’exiger de l’aide à son ennemi juré et en même temps le menacer d’extermination en guise de remerciement. Il faut vraiment être animé par de très hautes valeurs morale pour accepter de venir en aide à ces infectes individus et c’est là que réside toute la différence entre la nation juive et les terroristes arabo-palestiniens, ces » héroïques combattants de la liberté» soutenus par certains pays occidentaux, toujours respectueux des Droits de l’Homme à géométrie très variable.

La loi islamique n’interdirait pas l’achat de vaccins ou de médicaments à Israël …

Le 11 mars dernier, au cours d’une interview, l’Ayatollah Shirazi, un religieux âgé de 93 ans, négationniste bien connu de l’Holocauste, fit une déclaration surprenante. Selon ce serviteur d’Allah, la loi islamique n’interdirait pas d’acheter des médicaments ou des vaccins à Israël, à la seule condition, qu’il soit impossible de s’en procurer ailleurs dans le monde. En d’autres termes, il existerait des exceptions à l’interdiction de faire des affaires avec Israël. Ou comment accommoder la loi islamique aux circonstances ou selon les besoins.

Quelques jours plus tard, ses collaborateurs publièrent un démenti, car il s’agissait d’une «fake news»! Jamais, oh grand jamais, Allah en est témoin, l’honorable Ayatollah n’aurait déclaré une telle infamie.

D’ailleurs, l’entretien n’avait jamais eu lieu. Tout était faux! L’éclair de lucidité momentanée du saint homme iranien fut sans doute récompensé par un tsunami de courriels de musulmans choqués, bien déterminés à n’entretenir aucune relation avec la détestable entité sioniste, douloureusement indignés par cette reconnaissance honteuse de l’apport bénéfique d’Israël à l’Humanité. Depuis ce scandale, aucun autre religieux iranien ne s’est permis de suggérer qu’il était, en cas d’absolue nécessité, islamiquement autorisé d’acheter des vaccins produits par les si honnis Israéliens, même pour sauver des vies. Pour certains, la haine d’Israël prévaut sur la vie!

Muslim Scripture

L’armée d’Allah se compose également d’anges et de nombreux virus, le Covid-19 en est un!

Lors d’un discours-sermon inhabituel, le député jordanien, Muhammad Abdulhamid Qudah, ancien ministre et maître de conférence à l’Université d’Amman, qualifia le coronavirus de «soldat d’Allah» envoyé sur terre afin de punir à la fois l’Occident mécréant, islamophobe et les musulmans égarés. Allah, le miséricordieux, est en colère contre l’Humanité et en particulier contre les musulmans, car ils ne lui obéissent pas. Seul un changement de comportement des musulmans désobéissants, sommés de redevenir de bons et pieux musulmans, peut calmer l’ire d’Allah et non les vaccins … A chacun son remède! Pour cet «expert», le Covid-19 n’est pas une maladie grave, mais plutôt une punition divine.

Quant aux non-musulmans, ils pourront échapper au virus, à condition qu’ils se convertissent à l’islam et adhèrent strictement à leur nouvelle foi. L’oracle islamique, grand expert du Covid-19 devant Allah, a parlé. Il devrait rejoindre la meute des nombreux experts aux avis contradictoires multiples et variés, qui défilent sur les plateaux de télévision en Occident pour y ajouter son grain de sel coranique.

Ce député jordanien n’est pas le seul «scientifique éclairé» d’Allah sur le virus. La Tunisie a aussi son imam illuminé par Allah, en la personne de Bashir bin Hassan. Ce religieux salafiste controversé a affirmé sur son compte FB, suivi par 500.000 fidèles, que les Chinois ont été punis par Allah en raison du cruel état de siège imposé aux musulmans Ouïghours. Selon ce religieux, l’armée d’Allah est également constituée d’anges et de virus. Tout comme Allah avait noyé les soldats de Pharaon dans la mer rouge, il accordera la même victoire aux Ouïghours.

Hélas pour lui, son explication coranique du fléau arrive un peu tard et n’a pas été corroborée par les faits. Le virus en Chine est quasiment sous contrôle et cela s’est produit sans que le comportement des Autorités chinoises envers les Ouïghours n’ait été modifié. Allah n’a accordé aucune «victoire aux Ouïghours». Ils sont toujours détenus dans des camps de «rééducation», et les Autorités chinoises n’envoient aucun signe laissant supposer un changement quelconque en faveur des musulmans Ouïghours.

En outre, si Bashir bin Hassan reste persuadé que la flambée du Covid-19 en Chine était la punition infligée aux infidèles par Allah, comment explique-t-il l’explosion de ce virus en Iran, pays musulman, et sa propagation à d’autres nations soumises à Allah, dont son propre pays, la Tunisie? Comment explique-t-il que son gouvernement vient d’allouer 850 millions de dollars pour lutter contre les effets du Coronavirus?

La neutralité existe-t-elle ? - CCIF - Collectif contre l ...

Le coronavirus : un avertissement d’Allah à l’Humanité.

L’imam koweïtien, Orthman Khami déclara lors d’un sermon sur sa chaîne YouTube, qu’Allah avait déjà manifesté son courroux contre les Hommes par le passé. Pour illustrer son affirmation, il emprunta, à l’instar de son homologue tunisien, des événements de l’histoire du peuple juif relatés dans la Torah, mais réadaptés à la sauce coranique.

La stratégie des salafistes-djihadistes au début 2019 n'est pas ...

Le roi Nimrod (Genèse 11:1-9)

Il mentionna la mort du roi Nimrod (le bâtisseur de la Tour de Babel, symbole d’une puissance illusoire, dénuée de sagesse) décédé à cause d’un insecte, membre d’une armée de moustiques, envoyée par Allah pour punir ce roi arrogant. L’insecte pénétra dans le nez royal et son bourdonnement intérieur fut tellement insupportable, que le roi demanda à tous les passants de lui donner une tape sur le crâne dans l’espoir de faire tomber le moustique. C’est ainsi que celui qui se prenait pour un Dieu mourut victime de la plus faible des créatures. Il existe d’autres versions sur la fin humiliante de ce roi cruel, arrogant et tyrannique.

Les dix plaies d'Égypte - Blog chrétien

Les dix plaies d’Egypte (Livre de l’Exode, chapitres 7 à 11)

Une autre fois, Allah entra dans une colère noire contre l’Egypte et déploya une série de fléaux, qui ravagèrent le pays et décimèrent ses populations, ce furent les 10 plaies d’Egypte, envoyées par Allah pour punir les habitants.

Les 10 plaies d'Égypte et Santorin - Santorin Tourisme

Le coronavirus est donc un autre avertissement d’Allah à l’Humanité. Le virus ne disparaîtra que si les Hommes reviennent vers Allah et suivent sa voie.

A l’instar d’autres religieux musulmans, cet imam koweïtien considère le coronavirus comme une maladie à guérir non par la science, mais par un renouveau de la foi musulmane. Seulement alors, Allah arrêtera la propagation du virus. Les musulmans, ayant quitté le vrai chemin, doivent le retrouver; quant aux non musulmans, ils ne seront en sécurité que s’ils se convertissent et adhèrent à la seule vraie foi, l’islam. S’ils s’obstinent à le refuser, ils demeureront vulnérables à ce virus.

Ainsi, la solution pour vaincre le virus est simple: les musulmans, qui se sont détournés de la voie d’Allah, doivent y revenir, les non musulmans doivent se convertir à la religion d’Allah, l’islam. Traitements, vaccins, confinement, etc. c’est du pipeau.

Il ne fait aucun doute que le coronavirus est un sujet de graves préoccupations, non seulement pour l’Occident, mais aussi pour le monde arabe. Malheureusement, les religieux musulmans exploitent la situation pour inculquer la peur à leurs auditeurs, afin de les persuader d’adopter un mode de vie plus conforme à la charia, la loi d’Allah. . Ils ont des millions d’abonnés sur leurs réseaux sociaux et peuvent diffuser leurs mises en garde très rapidement.

Les dix plaies d'Égypte

Le fatalisme «Inch Allah» encouragé par l’islam rend les gens moins disposés à modifier leur comportement à l’égard des risques de transmission du coronavirus.

Si le virus est un moyen pour Allah de punir certains et de sauver d’autres, alors de nombreux musulmans ne voient pas l’utilité de respecter les recommandations du gouvernement sur la distanciation sociale. Un grand nombre de musulmans insistent pour aller prier à la mosquée, car ils s’imaginent être protégés de la contagion, aussi longtemps qu’ils se trouvent dans la caserne sacrée. Les mosquées sont des lieux où des centaines de personnes, voire des milliers prient Allah côte à côte. Cette promiscuité constitue un milieu idéal pour la transmission du virus.

L’emprise persistante du fatalisme «Inch Allah» sur la psyché musulmane rend certains musulmans réfractaires à modifier leur comportement, car il en sera fait selon la volonté d’Allah. De nombreux imams continuent à envoyer des messages à leurs adeptes sur les réseaux sociaux, réaffirmant que le coronavirus a été envoyé par Allah, car les musulmans aussi ont été laxistes dans leurs pratiques religieuses. Ils insistent sur le fait que seul un retour à une vie religieuse stricte – définie par les religieux – offre de l’espoir. Se laver les mains, respecter le confinement et la distanciation sociale, rien de tout cela n’a de l’importance.

C’est un message terrible envoyé par ces religieux à leurs fidèles.

Les 10 plaies d'Egypte ... expliquées scientifiquement !

© Rosaly

Sources :

Les 10 plaies d'Egypte - Levangelisation (section Enfants)

  1. ahmedmiloud

    Vos penseurs ont fichtrement raison de vous définir comme de fieffés pervertisseurs. On le reconnaît à votre façon de présenter les choses. On ne vous connaît que trop bien…cousins !
    D’après la Kabbale, qui est la doctrine secrète du Judaïsme et de la Franc-maçonnerie, « le mal et les catastrophes sont des facteurs endémiques du processus de création. Sans mal il ne peut y avoir de bien, sans destruction, la création ne peut pas s’accomplir. » (La Kabbale : Une introduction au mysticisme Juif, par Byron L. Sherwin, p.72)

    Par ailleurs,dans l’ouvrage « You Gentiles » (Vous les Gentils) (1924) Maurice Samuel écrit :
    « En tout, nous sommes les destructeurs – y compris les éléments de destruction vers lesquels nous nous tournons pour trouver un soulagement… Nous les juifs, nous, les destructeurs, resterons les destructeurs à tout jamais. Rien de ce que vous ferez ne rassasiera jamais nos besoins et nos demandes. Nous détruirons toujours tout parce que nous voulons un monde à notre image. » (p.155)

    En 1928, Marcus Ravage, un biographe juif des Rothschild a écrit un essai intitulé : « The Real Case Against the Jews. »:
    « Vous n’avez pas encore commencé d’apprécier la profondeur réelle de notre culpabilité. Nous sommes les semeurs de discorde. Nous sommes les pervertisseurs. Nous avons pris votre monde naturel, vos idéaux, votre destinée et les avons ravagés. Nous avons été à l’origine pas simplement de la dernière grande guerre mais de pratiquement toutes vos guerres, pas seulement du soulèvement bolchévique mais de toutes les autres révolutions majeures de votre histoire. Nous avons fomenté la discorde, la confusion et la frustration au sein de votre vie personnelle et publique. Nous le faisons encore. Personne n’est capable de dire combien de temps nous continuerons à le faire. »
    (THE CENTURY MAGAZINE, JANVIER 1928, Vol.115, No.3, pp. 346-350)

    J'aime

    Réponse

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :