Les USA exhortent Israël à attaquer les forces syriennes menaçant les rebelles entraînés par la CIA dans le Golan.

Un camion transporte un tank Merkava israélien à la frontière israélo- syrienne du Golan.
Image
LONDRES – Les États-Unis font pression sur Israël pour attaquer l’armée syrienne dans le Golan.
De sources diplomatiques occidentales, l’administration du président Barack Obama a exhorté Israël à arrêter une avance de l’Armée syrienne dans le Golan en direction des rebelles formés par les USA.
téléchargement (4)
Selon ces sources, les rebelles formés et envoyés à partir de la Jordanie, ont atteint les hauteurs d’une partie du Golan le mois dernier. Les Américains veulent qu’Israël empêche une colonne syrienne d’atteindre certaines zones du Golan détenues par les rebelles, en particulier celles où se trouvent les djihadistes jordaniens » a déclaré une source à Middle East Newsline.
Image
Les sources indiquent que c’est la première demande des États-Unis pour une intervention de l’armée israélienne en Syrie, alors qu’Obama et ses conseillers avaient à plusieurs reprises  averti Israël de s’abstenir de frapper la Syrie, qui avait  transféré des roquettes à longue portée et des systèmes de défense aérienne pour le Hezbollah au Liban voisin.
Image
La CIA a formé plus de 1000 rebelles en Jordanie dans un programme financé par l’Arabie Saoudite. Les rebelles, bloqués par les milices islamistes dans le sud de la Syrie, ont échoué, lors de deux opérations, à établir des bastions en Syrie.
Image
Les rebelles entraînés par les américains sont supposés avoir capturé un avant-poste de l’armée syrienne à Tel Al Ahrar sur les hauteurs du Golan. Selon les sources l’avant- poste est composé de 250 combattants originaires de Jordanie et encore 250 membres de la milice islamiste sur le reste du plateau du Golan. À l’exception de Quneitra, les rebelles sont supposés contrôler la majeure la partie de la portion syrienne des hauteurs. Ce qui revient à 600 kilomètres carrés.Image
À ce stade, Israël n’a pas répondu à la demande des États-Unis. Les sources indiquent que la communauté militaire et le renseignement israélien ne veulent pas d’une confrontation avec le régime du président Bachar al-Assad étant donné qu’il a éliminé des bastions rebelles à travers la Syrie centrale et occidentale.Image
 » Une attaque [israélienne] pourrait conduire à une guerre régionale, exactement le genre de conflit que l’Iran et le Hezbollah aimeraient très certainement en ce moment  » , a déclaré une autre source.

Image

Israël met en orbite un satellite espion hyper-sophistiqué
satellite-israélien
Le satellite, appelé Ofek 10, utilise des systèmes de radar pour l’observation. Il est mis en orbite grâce au lanceur Shavit (comète).
Il est entré en orbite peu après le lancement, et devrait subir une série de contrôles pour s’assurer que les fonctions clés fonctionnent correctement.
Le satellite SAR (radar à ouverture synthétique) a la capacité de prendre des clichés 24 heures sur 24, de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques possibles.
images (28)
Israël maintient un programme satellite espion vaste, qui coûte des centaines de millions de shekels par an aux israéliens, mais qui permet aux services de renseignement d’être à la pointe de la technologie mondiale !
Le premier satellite militaire, Ofek 1, a été lancé en 1988. Israël est l’un des 12 pays au monde capable de produire ses propres satellites. Il faut en moyenne 8 ans pour développer un nouveau satellite.
images (34)

images (26)

 

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :