images (4)
Un avion militaire ukrainien
a été touché mardi par des tirs depuis Slaviansk, ville de l’est de l’Ukraine aux mains des insurgés pro-russes. Le ministère ukrainien de la Défense précise que «des inconnus ont tiré sur l’avion AN-30 des forces aériennes ukrainiennes qui effectuait un poste d’observation au-dessus de Slaviansk.
Il a été touché par plusieurs balles». L’avion a toutefois atterri sans incident, indique un communiqué du ministère ukrainien de la Défense.images

Escalade dans l’est de l’Ukraine.
Depuis plusieurs jours, l’est du pays est en proie à de vives tensions, opposant séparatistes et nationaliste ukrainiens. Les pro-russes gagnent du terrain dans plusieurs villes, à l’image de Donetsk, Slaviansk, kramatorsk, Mariupol, Louhansk … Dimanche dernier, la tension est montée d’un cran près de Slaviansk. Quatre insurgés pro-russes ont été tués dans une fusillade, provoquant la colère de la population locale.
images (8)

Jeudi dernier pourtant, l’Ukraine, la Russie, les Etats-Unis et l’Union européenne avaient signé un accord à Genève. Le texte prévoyait le désarmement des groupes armés illégaux et l’évacuation des bâtiments occupés. 
L’accord impliquait aussi que le processus constitutionnel annoncé par le gouvernement transitoire ukrainien sera «transparent», «avec l’établissement d’un large dialogue national, pour inclure toutes les régions ukrainiennes et toutes les entités politiques».  
Le texte avait néanmoins été rejeté par les insurgés, dès le lendemain de sa signature.
images (2)

Ukraine : escalade de sanctions entre Moscou et l’Occident
images (6)
La situation commence à ressembler à une impasse. L’est de l’Ukraine reste déchiré entre l’Occident et Moscou, les séparatistes de la région, qui réclament un rapprochement avec la Russie voisine, gagnant en influence dans plusieurs villes, à l’image de Slaviansk, Donestk ou Kramatorsk.
images (7)

Ukraine/retrait des troupes russes: l’Otan réitère son appel

Ukraine/retrait de troupes russes: l'Otan réitère son appel

Ne disposant pas de preuve attestant le retrait des troupes russes de la frontière avec l’Ukraine, l’Otan appelle Moscou à entreprendre cette démarche nécessaire pour apaiser les tensions autour de l’Ukraine, a déclaré mardi à Bruxelles le secrétaire général de l’Alliance Anders Fogh Rasmussen.
images (5)
« Malheureusement, je ne dispose pas de preuve sur le retrait des troupes russes », a indiqué M.Rasmussen avant le début d’une réunion du Conseil de l’Otan tenue au niveau des chefs de diplomatie des pays membres.
images (1)
« Je persiste à appeler la Russie à retirer ses troupes » de la frontière avec l’Ukraine, a ajouté l’homme politique. Lundi, le Département de l’Information et de la Presse du ministère russe de la Défense a annoncé que le 15ème bataillon d’infanterie motorisée du district militaire du centre avait terminé ses manœuvres dans la zone du polygone Kadamovski, non loin de la frontière ukrainienne, et allait retourner dans la région de Samara.
mour
Plusieurs leaders locaux de la contestation contre le pouvoir central de Kiev, qu’ils ne reconnaissent pas, ont appelé ces derniers jours la Russie à la rescousse. A quelques kilomètres, 40 000 soldats russes sont toujours massés à la frontière russo-ukrainienne, côté russe. Mais pendant que l’est de l’Ukraine se tourne vers Moscou, Kiev continue de regarder vers l’ouest. Ce mardi, le gouvernement de transition s’entretient avec le vice-présiden américain Joe Biden, en visite depuis lundi en Ukraine.
images (9)

Les Etats-Unis mettent en garde contre «l’isolement» de Moscou.
Washington affirme sa position : les Etats-Unis se tiennent «aux côtés de l’Ukraine» pour préserver son unité face aux «menaces humiliantes» auxquelles elle est confrontée, a déclaré publiquement ce mardi Joe Biden, en visite dans le pays.
images (10)
Le vice-président américain estime que la présidentielle prévue le 25 mai «pourrait être l’élection la plus importante dans l’histoire de l’Ukraine». «Vous êtes confrontés à des problèmes très difficiles, et on pourrait même dire des menaces humiliantes. Mais l’occasion de créer une Ukraine unie est à portée de main», ambitionne-t-il. «Je veux qu’il soit clair que nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses pour vous. Mais nous voulons nous tenir à vos côtés»
téléchargement
Enfin, nouvelle menace en direction de Moscou : Joe Biden a appelé la Russie à cesser de «soutenir des hommes qui se cachent derrière des masques» dans l’Est, faute de quoi elle risque «plus d’isolement», a prévenu mardi le vice-président américain.
images (6)

La Russie va «punir» Visa et Mastercard.
 Moscou a riposté fort ce matin : Le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a ordonné de «punir» Visa et Mastercard, qui ont appliqué en mars les sanctions ciblées de Washington contre des établissements bancaires proches du Kremlin.
Les deux groupes américains avaient en effet cessé d’assurer leurs services de paiement aux clients de plusieurs banques russes dont la banque Rossia, contrôlée par un milliardaire proche de Vladimir Poutine. La Russie a annonce ce mardi qu’elle allait créer son propre système de paiement électronique.
S’exprimant devant la Douma, la chambre basse russe, Dmitri Medvedev a jugé que l’implication des opérateurs de systèmes de paiement électroniques dans les sanctions contre la Russie ne devait «pas rester impunie».
images (11)

Le leader historique des Tatars de Crimée interdit d’accès dans la péninsule pour 5 ans.
téléchargement (1)
Le leaders des Tatars de Crimée, minorité turcophone d’Ukraine, Moustafa Djemilev, a été interdit d’accès pour cinq ans en Crimée, rattachée en mars à la Russie, a annoncé mardi la Medjlis, l’assemblée des Tatars de Crimée. En quittant la Crimée pour Kiev mardi matin, Moustafa Djemilev s’est vu remettre par les gardes-frontières un document lui interdisant d’entrer dans la Fédération de Russie jusqu’au 19 avril 2019, a précisé Lilia Mouslimova.
images (12)
Moustafa Djemilev, leader historique des Tatars de Crimée, a dénoncé à plusieurs reprises l’«annexion» de la péninsule,située dans le sud de l’Ukraine, à la Russie. «Cette décision montre à quel État civilisé on a affaire», a rapidement réagi ce mardi Moustafa Djemilev.
1454737_616864751705706_67298855_nLe FSB n’a pour l’heure fait aucun commentaire.
po

Plus à lire :

Arctique: défendre chaque secteur du plateau continental russe (Poutine)

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :