Israël avait repris ce matin ses opérations militaires dans la bande de Gaza en réplique aux « tirs incessants de roquettes par le Hamas ».

1027981_gaza-le-hamas-accepte-une-treve-humanitaire-de-24-heures-web-tete-0203668406296_660x440p

Le Hamas a accepté une trêve humanitaire de 24 heures dans la bande de Gaza à compter de dimanche 14H00 locales (11H00 GMT), a annoncé le mouvement islamiste qui contrôle le territoire palestinien. « En réponse à la requête de l’ONU, les mouvements de la Résistance (palestinienne) ont accepté une trêve humanitaire de 24 heures qui commencera à 14H00 (11H00 GMT) aujourd’hui », a indiqué le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, dans un communiqué.
L’armée israélienne avait annoncé dimanche matin la fin de la trêve humanitaire et la reprise de ses opérations militaires dans la bande de Gaza en réplique aux « tirs incessants de roquettes par le Hamas ». « A la suite des tirs incessants de roquettes par le Hamas durant la trêve humanitaire (…)l’armée va reprendre immédiatement son activité dans la bande de Gaza, dans les airs, sur la mer et au sol », selon un communiqué.

10374995_10152239783303451_1384127835682414608_n

Le bilan s’alourdit

Israël avait prolongé hier de 24 heures la trêve humanitaire dans la bande de Gaza, qui devait rester en vigueur jusqu’à ce dimanche minuit heure locale (21h00 GMT), mais le Hamas avait alors déclaré qu’il ne l’accepterait que si les troupes israéliennes quittaient le territoire côtier. Les hostilités se sont interrompues dans l’ensemble après la prolongation de la trêve, mais dimanche au lever du jour, trois projectiles tirés de la bande de Gaza sont tombés en territoire israélien, tuant un soldat israélien.« Ce soldat a été tué par un obus de mortier tiré de la bande Gaza qui a atteint le territoire israélien », a précisé la porte parole. Ce décès porte à 43 le nombre de soldats tués depuis le début de l’opération israélienne à Gaza, le 8 juillet.

Trois Palestiniens
Ont également été tués dimanche matin à Gaza peu après la reprise des opérations. Deux hommes sont morts à la suite de tirs de chars près de la frontière israélienne dans le centre de la bande de Gaza, et un troisième près de Khan Younès, dans le sud, a précisé le porte-parole des urgences, Achral al-Qodra. Selon un dernier bilan des secours locaux, le conflit, entré dimanche dans son 20e jour, a entraîné la mort de plus de 1.000 Palestiniens, dont une très grande majorité de civils. Six mille ont été blessés.

 10299585_10152179905878451_2077318688958600154_n
13 tunnels palestiniens détruits
1027134_la-defense-israelienne-a-lepreuve-des-tunnels-du-hamas-web-tete-0203661359212_660x352p
L’armée égyptienne
a annoncé dimanche avoir détruit 13 tunnels reliant la péninsule du Sinaï à la bande de Gaza. L’armée égyptienne a lancé il y a un an une opération militaire dans la péninsule, intensifiant la destruction des tunnels de contrebande qui relient le Sinaï à l’enclave palestinienne, qu’Israël et l’Egypte suspectent de servir au passage d’armes et d’islamistes. Plus d’un millier de ces tunnels ont déjà été détruits ces dernières années.

Le Hamas les utiliserait pour apporter du combustible, des armes, des vivres et et de l’argent dans la bande de Gaza, sous blocus israélien depuis 2006 et en proie à une opération militaire israélienne depuis le 8 juillet, qui vise notamment à détruire les tunnels creusés par le Hamas pour pénétrer en territoire israélien.

nhg

Loin d’un accord

Réunis à Paris, les ministres des Affaires étrangères de puissances impliquées dans une médiation entre Israël et le Hamas avaient appelé samedi en début d’après-midi à une prolongation du cessez-le-feu. « Tous, nous appelons les parties à la prolongation du cessez-le-feu humanitaire qui est actuellement en vigueur », a déclaré le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. « Tous, nous voulons obtenir aussi rapidement que possible un cessez-le-feu durable, négocié, qui réponde à la fois aux besoins israéliens en termes de sécurité et aux besoins palestiniens en termes de développement socio-économique et d’accès au territoire de Gaza », a ajouté le ministre français.

1009266_562597157153348_1665093972_o

Outre Laurent Fabius et le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, étaient présents à Paris leurs homologues britannique Philip Hammond, allemand Frank-Walter Steinmeier, italienne Federica Mogherini, turc Ahmed Davutoglu et qatari Khaled bin Mohamed Al Attiyah.

10495386_682726531807076_5828783813698081469_o

Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a de nouveau demandé une trêve humanitaire de sept jours, ou au moins une prolongation de vingt-quatre heures du cessez-le-feu. Avant la réunion du cabinet de sécurité israélien, l’un de ses membres, Gilad Erdan, avait jugé qu’une solution diplomatique était encore « très éloignée » et évoqué au contraire une extension des opérations militaires.

La défense israélienne à l’épreuve des tunnels du Hamas

1898790_617828584963538_685641152_o

L’armée israélienne affirme avoir neutralisé la majorité des « tunnels offensifs » du Hamas. Mais on lui reproche d’avoir sous-estimé cette menace souterraine.

Objectif affiché de l’incursion terrestre de l’opération

imageshy

« Bordure protectrice »
initiée par l’armée israélienne, la destruction des « tunnels offensifs » du Hamas bat son plein. « Nous en avons découvert 28. Plus de la moitié de ces tunnels relient la bande de Gaza à Israël. Il faudra encore quelques jours pour les neutraliser et deux semaines pour les détruire », ont affirmé, mardi 22 juillet, des officiers de Tsahal. A côté des galeries souterraines creusées par le mouvement islamiste dans l’enclave palestinienne pour stocker des armes, des dizaines de tunnels permettent aux commandos du Hamas de mener des attaques en Israël. Lundi dernier, dix combattants armés, déguisés en soldats israéliens, ont ainsi emprunté ce réseau souterrain construit à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, pour s’infiltrer à proximité du kibboutz Nir Am. Une tentative déjouée, qui a coûté la vie à quatre soldats de Tsahal.

imagescc

De fait, à mesure que le bilan humain s’alourdit côté israélien
(32 victimes dont 29 soldats), des voix discordantes se font entendre. «  Pourquoi ne s’est-on pas occupé plus tôt de régler le problème des tunnels, présenté comme une menace stratégique significative, à l’instar de ce qui a été fait pour contrecarrer les tirs de roquettes et des missiles ? », pointait hier l’éditorial du quotidien « Haaretz ».

imagesr

Un procédé miracle,
Dans le pays, beaucoup ont en mémoire
les avertissements lancés par le colonel de réserve Yossi Langotsky. Agé de quatre-vingt ans, ce géologue, à qui l’Etat hébreu doit la découverte des immenses gisements de gaz naturel Tamar au large de Haïfa, s’évertue depuis près d’une décennie à alerter l’échelon militaire et politique du danger que représentaient les tunnels. Tant le long de la frontière avec Gaza qu’avec celle du Liban.En avril 2005, l’homme a, même, remis un épais rapport à ce sujet, qui n’a pas été pris au sérieux par l’establishment militaire.

10269645_10152190489003451_7532778495467191506_n

Un épisode de nature
à susciter des interrogations, même si l’heure n’est pas à la polémique. « Je ne crois guère à une défaillance du renseignement militaire, avance Shlomo Brom, de l’INSS de Tel-Aviv. On connaissait depuis longtemps l’existence de ces tunnels offensifs, qui ont permis à la branche armée du Hamas de kidnapper le soldat Gilad Shalit à l’été 2006. Il est toutefois possible que la défense n’ait pas suffisamment tenu compte de cette menace. D’un autre côté, personne n’a proposé une solution technologique aussi ingénieuse que le système antimissile “Dôme de fer”. »

10250159_10152190350128451_6102353147159893152_n

Haïm Siboni, PDG de la société de sécurité Magna,
confirme à demi-mot que l’échelon militaire a testé différents procédés pour neutraliser les tunnels. « Il existe des solutions de qualité mais il faut du temps pour que les technologies arrivent à maturité », confie l’entrepreneur, qui développe depuis peu un dispositif à base de capteurs et de radar, dont le fonctionnement repose sur la création d’un tunnel de 70 km le long de la frontière avec Gaza.

10372019_10152222549148451_1938134864057171314_n

D’évidence, Israël n’est pas le seul pays à rechercher un procédé miracle. Après avoir débusqué des passages souterrains destinés au trafic de drogue sous sa frontière commune avec le Mexique, les Etats-Unis ont aussi érigé les technologies de détection de tunnels au rang de priorité.

Gaza : 16ème jour de conflit, toujours pas de trêve

Malgré les efforts diplomatiques qui se multiplient pour arracher une trêve, l’armée israélienne poursuit son offensive sur Gaza.
Le Haut-Commissaire de l’Onu aux droits de l’homme, Navi Pillay évoque de possibles crimes de guerre.

10257794_10152232332193451_4676465473346175153_o

L’armée israélienne poursuivait mercredi son offensive sur Gaza, qui a déjà fait près de 650 morts Palestiniens, malgré des efforts diplomatiques pour arracher une trêve. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, est arrivé ainsi mercredi en Israël pour tenter de faire cesser les hostilités à Gaza. Selon le département d’Etat, il doit rencontrer successivement le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à Jérusalem, le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah (Cisjordanie) et enfin le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au ministère de la Défense à Tel-Aviv.

10299585_10152179905878451_2077318688958600154_n

Dans un discours au ton amer,
le président palestinien Mahmoud Abbas a reconnu que ses efforts pour arracher une trêve lors d’une tournée au Moyen-Orient avaient échoué. Réunie en urgence dans la nuit de mardi à mercredi à Ramallah (Cisjordanie), la direction palestinienne a appelé à des « manifestations populaires générales de solidarité avec Gaza et la Résistance ».

10374995_10152239783303451_1384127835682414608_n

Le haut-commissaire de l’ONU
aux droits de l’Homme, Mme Navi Pillay, a appelé à une enquête sur « de possibles crimes de guerre commis par Israël à Gaza »,
et dénoncé aussi les attaques indiscriminées menées par le Hamas contre des zones civiles. Son patron, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, doit lui rencontrer aujourd’hui le président israélien Shimon Peres qui effectue les derniers jours de son mandat. Mardi, il a mis les deux camps au défi de cesser les combats -le conflit est le plus sanglant depuis 2009, et de se parler.

Tunnels mis à jour

imagesr

Reste que les bombardements
continuent et que le bilan s’alourdit. Mercredi matin au 16e jour de l’opération israélienne, cinq Palestiniens ont encore été tués dans une localité proche de Khan Younès (sud), portant le bilan à 649 morts dans ce camp. Un chiffre difficile à vérifier compte-tenu du chaos qui règne à Gaza. De son côté, l’armée israélienne, qui a perdu 29 soldats depuis jeudi dernier -son plus lourd bilan depuis la guerre contre le Hezbollah libanais de 2006, vante son action, en particulier à Chajaya, banlieue à l’Est de Gaza, dont le pilonnage a fait plus de 70 morts. Une « action atroce » selon l’ONU » et un « crime de guerre » selon la Ligue arabe.

imagescc

« Chajaya a l’air plus calme ce matin
(…), au cours des dernières 24 heures les choses sont plus sous contrôle », a indiqué Peter Lerner, porte-parole de l’armée, tout en soulignant que « les combats continuent
 » dans ce quartier qu’Israël considère comme l’une des bases du Hamas. « Une baisse substantielle des tirs de roquettes a été constatée mardi. C’est difficile de dire si c’est une tendance mais le chiffre est plus bas, 97. Ils ont toujours des capacités. Il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’une coïncidence ou d’une tendance », a-t-il ajouté. Depuis le début des hostilités, quelque 1.700 impacts de roquettes ont été comptabilisés, et environ 420 autres projectiles ont été détruits en vol.

imageshy

Selon Peter Lerner,
l’armée a aussi mis au jour 28 tunnels, avec 60 entrées. Leur destruction est, comme lors des quatre précédents conflits avec le Hamas, un des objectifs stratégiques d’Israël. « Nous rencontrons une résistance près des tunnels (…). Ils tentent en permanence de nous attaquer autour et à l’intérieur de ces tunnels. Voilà ce qui se passe », a poursuivi le porte-parole de Tsahal. Selon lui, 30 hommes armés ont été tués durant la nuit par l’armée.

10253948_10152220579283451_3848227413217686053_n

Et le conflit fait tache d’huile.
Pour la deuxième nuit consécutive, un Palestinien a été tué en Cisjordanie occupée où les manifestations de soutien à Gaza gagnent en ampleur depuis quelques jours. Une vingtaine de personnes ont été arrêtées lors de heurts avec la police. Des affrontements ont également lieu chaque nuit à Jérusalem-Est annexée, où 295 Palestiniens ont été interpellés ces trois dernières semaines, et dans les villes arabes du nord d’Israël.

10339734_10152206967473451_6299050891826219304_n

Quelque 80 vols annulés

Israël tentait pour sa part de réagir à l’annulation des vols en série sur l’aéroport Ben Gourion après l’écrasement d’une roquette à quelques kilomètres de là. L’ouverture d’un aérodrome dans le sud israélien a été ordonné et la compagnie aérienne El Al a annoncé accroître son nombre de vols. « Le ministère des Transports a accepté la recommandation (…) d’ouvrir immédiatement l’aéroport d’Ovda », selon l’autorité aéroportuaire civile. Quelque 80 vols ont été annulés depuis mardi soir, et Israël a souligné avoir mis en oeuvre « tous les moyens pour protéger le ciel israélien ». « A la suite de nombreuses annulations de transporteurs étrangers nous avons augmenté nos vols pour permettre aux Israéliens coincés à l’étranger de revenir », a promis El Al.

nhg

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :