Scénario catastrophe.

Les troubles actuels conséquents au « printemps arabe » sont une bénédiction mitigée pour l’Iran. Voici pourquoi …

Par David Meir-Lévy

Si Bachar Al-Assad venait à tomber, l’Iran perdrait son plus fidèle allié dans la partie occidentale du  monde arabe. Une rupture avec la Syrie serait une grave défaite pour l’Iran, car Damas ne serait plus en mesure de fournir le ‘Hezbollah directement, et n’aurait plus de contact et contrôle directs sur ses « armées » par procuration ; les terroristes au Liban, dans le Sinaï et dans la Bande de Gaza.

12

Une très mauvaise nouvelle pour le ‘Hezbollah donc, dont les approvisionnements de fonds et d’armes sont tous acheminés vers le Liban par la Syrie. Le ‘Hamas aurait également à souffrir de cette rupture puisque la Syrie est le Fief qui héberge tous les bureaux terroristes de l’endroit et l’Iran son parrain.

Sachant cela L’Iran pourrait d’autre part exploiter l’opportunité du chaos et des bouleversements engendrés par ‘le printemps arabe ». Comme la République Islamique ne veut pas voir sa présence dans l’Ouest minée par cette situation il a donc aidé Bachar dans l’usage de la force extrême et a également commencé à manipuler le « printemps arabe » en semant troubles et violences un peu partout à son avantage.

Pour profiter au maximum de la situation, et détourner quelque peu l’attention du monde de la Syrie, il a activé ses mandataires du ‘Hamas et du Djihad Islamique et renouveler ses attaques Israël, plusieurs sabotages du pipeline de gaz dans le Sinaï, tirs de roquettes sur les civils du sud israéliens, lancement des attaques brutales contre la ville d’Eilat, ect…

images (6)

Son but provoquer une nouvelle guerre entre l’Egypte et Israël, ou tout au moins alimenter les tensions crescendo par des appels incendiaires en Egypte et les Etas arabes voisins serait une merveilleuse partie de gagnant-gagnant pour l’Iran et les Frères musulmans, le parti le mieux organisé d’Egypte, le plus populaire des groupes politiques qui luttent pour le pouvoir de l’après-Moubarak.

Si la réponse d’Israël aux attaques de la Bande de Gaza et du Sinaï auraient pour résultat de déclencher une guerre avec l’Egypte – Israël est susceptible de gagner. Le chaos qui s’en suivrait affaiblirait les généraux égyptiens actuellement au pouvoir avec mandat temporaire en Egypte. La honte de la défaite leur ferait perdre leur crédibilité et leur popularité (des protestations ont déjà eu lieu et des élections reportées). Ce serait un parfait scénario, une tempête dans laquelle les frères musulmans pourrait naviguer et prendre l contrôle du pouvoir politique.

A contrario, si les réponses d’Israël sont retenues, la confrérie accuserait les généraux de ne pas avoir la volonté d’affronter Israël, les pousserait à affronter Israël afin des les affaiblir et ainsi leur paver la voie pour les mener au pouvoir.

L’Iran pourrait à travers ses mandataires déclencher des hostilités avec Israël, et pousserait d’autres forces de confrontation a venir se joindre pour combattre l’Etat Hébreu sur plusieurs fronts à la fois. Dans ce cas la victoire d’Israël pourrait être mise dans la balance.

téléchargement (1)

Al-Qaeda est installé dans le Sinai, actuellement Israël et l’Egypte négocie sur une remilitarisation du Sinai. L’Armée égyptienne pourrait donc être déployée contre le ‘Hamas et Al-Qaeda, mais si les frères musulmans gagne en influence et positionnent en force, comme ces derniers veulent une confrontation avec Israël, il est probable donc que les terroristes du d’Al-Qaeda deviennent des alliés dans cette guerre.

Si les Frères musulmans et Al-Qaeda décident de rentrer en guerre contre Israël, il est sur que le ‘Hamas suivra car il ne pourra rester les bras croisés alors que les frères égyptiens initient le « grand djihad final contre Israël »

Avec l’Egypte, le ‘Hamas et Al-Qaeda attaquant sur la façade sud et ouest, l’Iran pourra pousser le ‘Hezbollah a faire usage de ses milliers de roquettes qu’il a stocké pour cette occasion, ouvrant ainsi une front nord.

La Syrie aura de la difficulté à déployer une force militaire importante sur le front du Golan si elle l’a réserve contre sa propre population, mais comme l’Iran est en mesure d’aider la Syrie en supprimant par exemple les troubles comme Hafez le père de Bachar l’avait fait en 1982 – soit un massacre de masse – Bachar pourrait retourner ses forces sur le Golan pour détourner l’attention de sa population et du monde

téléchargement (3)

Même si Bachar Tombe ce que l’Iran ne désire pas, les mollahs auraient encore la possibilité d’anticiper sur un gouvernement syrien dirigé par les frères musulmans ou autres islamo-fascistes du genre qui seraient heureux de les rejoindre dans une attaque contre Israël..

En Judée-Samarie l’influence du ‘Hamas est non négligeable, parce son idéologie nazislamiste engagée dans l’éradication d’Israël recueille beaucoup de sympathie. L’OLP et le Fatah, corrompues principales composantes de l’Autorité palestinienne étant condamnées dans certains milieux pour collaboration avec Israël. L’AP ne pourra rester au pouvoir de toutes les façons, et le fait de rentrer en guerre contre Israël limitera la concurrence rude avec le ‘Hamas et serait un bon moyen de gagner les cœurs et les esprits de l’électorat. Cela pourrait se faire par le biais d’une intifada, une fois que les fronts sud, ouest et Nord seraient enflammés, ciblant les communautés israéliennes de Judée-Samarie. Une telle offensive pourrait provoquer un nombre élevé de victimes mais ne serait pas une menace existentielle pour Israël. Elle serait une façon d’occuper les militaires israéliens et de réduire la concentration de la puissance militaire israélienne sur les autres fronts, qui elles se révèlent être des menaces très sérieuses.

Personne ne sait avec certitude combien d’arabes israéliens sont partisans actifs du ‘Hamas ou autres entités terroristes, certains donc pourraient se mobiliser et constituer une cinquième colonne intérieure pouvant agir contre des infrastructures et civils israéliens, toujours dans le but de mobiliser des forces de défenses israéliennes sur l’intérieur.

images (6)

L’Egypte, Le Sinaï, Gaza, le ‘Hezbollah, Le Golan, la Judée-Samarie, l’intérieur – 7 fronts

Mais il ya plus, la Jordanie est assise sur une poudrière, les frères musulmans n’attendent que d’allumer la mèche. Si la confrérie aidée des palestiniens qui représentent la majorité de la population réussissent à supplanter la monarchie hachémite, alors la Jordanie se joindra dans la guerre contre Israël, tout au moins par la complicité des terroristes de Judée-Samarie, tout au plus en envahissant par l’Est. Huit

C’est avec empressement que l’Iran se dirige vers la capacité nucléaire, en dépit de quelques revers subis au cours de ces 5 dernières années (atomistes éliminés, avaries des programmes au moyen de virus tel que stuxnet, explosions subites dans des lieux sensibles…)

téléchargement

L’Iran a déjà la capacité balistique de transporter des charges dangereuses sur Israël et au-delà. Il est clair que les israéliens pu les arabes de Judée-Samarie neutralisés par une attaque nucléaire de l’Iran ne font pas partie des préoccupations des mollahs. Les musulmans deviendront ainsi des martyrs et s’uniront à leurs vierges célestes pour les besoins de la cause (Pour les femmes et les enfants tant pis, mais Allah sait ce qu’il fait !) Les Israéliens et les arabes seront considérés comme des victimes collatérales tout au plus, une partie du prix à payer pour éradiquer Israël.

La Syrie est d’ailleurs une des parties les plus importantes de cette équation parce qu’elle détient des stocks importants de missiles et d’ogives chimiques, qui peuvent être déployées sur de courtes distances.

9 fronts, donc avec l’Iran nucléaire.

images (1)

En bref Israël est aujourd’hui en grand danger plus qu’il ne l’a jamais été, encore plus que la guerre de 1948 pour sa survie.

Cerise sur le gâteau – Le bellicisme turc qui ne manquera à se mettre dans la partie………… la lâcheté de certains pays amis….et le soutien implicite de tous les idiots aux idéologies mortifères.

Si ce scénario vous semble improbable, il reste possible au vu des derniers développements et surtout lorsque l’on lit et suit les déclarations des factions et entités terroristes voire des états comme l’Iran, il reste encore un espoir, Israël a déjà pensé à tous les scénarii.

images (3)

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :