Le conseiller à la sécurité nationale israélien dénonce la mise à l’écart d’Israël sur le dossier iranien.

poiuytr

Les nations arabes sunnites du Moyen-Orient sont des « alliés d’Israël », a déclaré le directeur du ministère israélien des Affaires étrangères, Dore Gold lors d’une présentation à New York sur les failles de l’accord nucléaire iranien.

kukug

« Il s’agit d’un régime qui tente de conquérir le Moyen-Orient »
a expliqué Gold à propos de la République islamique chiite.

images

« Et ce ne sont pas les mots d’Israël, mais ceux de nos voisins arabe sunnites – Et j’utiliserai même l’expression – Ce sont les mots de nos alliés arabes sunnites »
a-t-il précisé.

gglig

Gold et Amos Yadlin, ancien chef du renseignement militaire israélien, ont averti des dangers de l’accord nucléaire iranien, qualifié de « désastre » sur le long terme par Yadlin.

Thomas Coex (AFP)
« Dore Gold, futur directeur général des Affaires étrangères israéliennes, le 1er juin 2015 à Jérusalem »

Les deux responsables ont également donné les options dont disposaient Israël si l’accord était finalement entériné par le Congrès américain.

iopupi

Jérusalem et Washington doivent conclure un accord pour approfondir la collecte de renseignements sur l’Iran et se mettre d’accord sur ce qui constituerait un viol des termes du dit-accord par Téhéran, a expliqué Yadlin, ajoutant qu’ Israël devait renforcer la crédibilité d’une option militaire.

yuyktuykt

De son côté, Gold a repris les propos du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, arguant qu’il était du devoir d’Israël de mettre en garde contre les dangers de cet accord tout en insistant sur la nécessité de relever les défis pratiques posés par cet accord.

ujytdhtrd

« Nous allons trouver un moyen pratique pour trouver des solutions à une situation très dangereuse », a déclaré Gold. « Mais en attendant, nous devons dire ce que nous pensons de cet accord. Nous devons dire la vérité, même si elle est désagréable », a-t-il dit.

moigfhgf

Par ailleurs, le conseiller israélien à la sécurité nationale Yossi Cohen a déclaré mercredi qu’Israël n’avait pas été informé de tous les détails de l’accord.

Courtesy Ynet. Photo: Yuval Chen
Yuval Chen
« Israeli National Security Adviser, Yossi Cohen »

« Contrairement aux promesses, Israël n’a toujours pas reçu tous les suppléments de l’accord signé par l’Iran et les puissances mondiales », a indiqué Cohen devant le Comité des Affaires étrangères et de Défense de la Knesset (Parlement israélien, NDLR).

poiuygbj

Israël n’a pas eu accès à des pans entier de l’accord, « nous n’avons pas de vue d’ensemble », a-t-il déploré.

nbvxh

Analyse: la prochaine étape de l’Iran et les options israélo-saoudiennes.

 (  )
Téhéran pourrait profiter de son succès diplomatique pour étendre l’axe chiite au Moyen-Orient.

L’accord sur le programme nucléaire conclu entre les grandes puissances et l’Iran offre dans les faits (mais pas en théorie) à Téhéran la possibilité de construire une bombe tôt ou tard, sans aucune réelle surveillance internationale.
oiupuLe résultat inévitable sera un équilibre de la terreur nucléaire entre l’Iran d’un côté et les États-Unis, l’Europe et en Israël de l’autre. Cela conduira peut-être même au déploiement d’efforts de certains pays arabes, l’Arabie Saoudite en particulier, pour développer une option nucléaire militaire.lhiulgiyuykfDans le même temps l’Iran pourra renforcer son arsenal d’armes conventionnelles, notamment par le biais de la Russie et de la Chine, qui se sont apparemment rangées à ses côtés durant les pourparlers sur le nucléaire.

nnnnndgd

Même la levée des sanctions économiques permettront progressivement à l’Iran de multiplier ses revenus, de pénétrer les marchés internationaux et de renforcer davantage sa position régionale.

lhligil

La question cruciale est de savoir si l’Iran va utiliser son nouveau succès stratégico-militaro-économique, pour promouvoir ses agressions politiques et militaires, ou à l’inverse, pour soutenir la stabilité et la prospérité à intérieur du pays et au Moyen-Orient, comme le souhaite les Etats-Unis.

lohiugiyg

On peut penser que le régime fanatique religieux iranien, une fois la bombe nucléaire fabriquée, ne se précipitera pas pour la tirer sur ses ennemis sunnites ou israéliens, par crainte de réaction de l’Occident. Téhéran est totalement conscient de la force de dissuasion d’Israël, qui dispose de missiles nucléaires à longue portée (selon des sources étrangères), et ne mettra pas en danger sa population, ses villes et ses infrastructures économiques.

uuytuyiu

Il semble probable que l’Iran utilisera son nouveau pouvoir pour faire promouvoir ses intérêts stratégiques au Moyen-Orient, et en particulier la consolidation de l' »axe chiite », qu’il dirige depuis un certain temps. Il renforcera le régime chiite à Bagdad, le régime alaouite (pro-chiite) à Damas, le Hezbollah au Liban, et les Houthis au Yémen.

ryeyruti

Au nom de cet objectif, Téhéran pourrait intensifier sa guerre contre l’Etat islamique (sunnite), menacer l’Irak et la Syrie, et y envoyer des forces militaires supplémentaires (notamment des milices armées) pour protéger les régimes en place et repousser les extrémistes sunnites.

oiuytgh

Tout cela se fera probablement en coordination avec les Etats-Unis, et cela contribuera partiellement à la stabilité régionale. Mais au-delà de la question de la stabilité, l’Iran ne peut se permettre d’abandonner le contrôle de l’Irak chiite, et en particulier des lieux saints chiites, Kerbala et Najaf. Ces lieux sont des sanctuaires chiites plus importants même que les sites de Qom et de Mashhad en Iran. Il continuera également en Syrie à soutenir massivement Bachar al-Assad (le président iranien Rouhani a notamment déclaré : « Nous le soutiendrons jusqu’à la fin »), qui est un maillon essentiel, avec le Hezbollah, de l’axe chiite dans la région.

oihmoh

En outre, l’Iran pourrait profiter de sa nouvelle puissance pour renforcer les communautés chiites qui se trouvent dans les pays contrôlés par des Sunnites, qui sont également très riches en pétrole, comme le Bahreïn (70% de Chiites), le Koweït (30-40% de Chiites) et l’Arabie Saoudite (10-15% de Chiites).

jiuhiluh

Une telle initiative viserait à saper ces régimes à long terme et à prendre le contrôle de leurs ressources pétrolières. Cette politique renforcerait les craintes de l’Arabie saoudite, qui pourraient intensifier ses efforts pour bâtir une coalition avec les pays sunnites de la région et Israël, face à la menace stratégique et idéologique chiite.

mlkjh

On peut supposer que ces efforts ne trouveront pas un grand écho chez les deux pays sunnites les plus importants de la région. La Turquie craint la puissance du programme nucléaire de l’Iran, mais aussi une réaction sévère de la part de Téhéran. Sa balance commerciale est largement tributaire de l’Iran, et elle hésitera à rejoindre une coalition militaire anti-iranienne. Même l’Egypte, qui a récemment amélioré ses relations avec l’Arabie saoudite et profite de son aide financière, ne se précipitera pas pour se positionner contre l’Iran, alors qu’elle est occupée avec sa guerre contre Daech dans le Sinaï et avec la stabilisation du pouvoir et son économie.

ghjk

Seul Israël semble être un partenaire fiable et sûr pour l’Arabie saoudite dans sa lutte contre la bombe nucléaire iranienne, et Riyad aidera sans aucun doute Israël à bombarder les installations nucléaires en Iran en permettant aux avions de Tsahal de survoler son territoire.

IAF-fighter

Cependant, il est clair qu’Israël a perdu cette option militaire, principalement en raison de l’opposition des Etats-Unis, de la Russie, de l’Europe et de la communauté internationale. De plus, le bombardement israélien des installations nucléaires iraniennes permettraient peut-être de retarder de deux ou trois ans de développement de la bombe, mais cela incitera l’Iran à redoubler ses efforts pour rétablir son programme nucléaire, sans résistance de la communauté internationale.

kkuliu

Il apparaît certain que l’Iran et le Hezbollah réagiront par la force en lançant des dizaines de milliers de roquettes qui entraîneront de nombreuses victimes et des destructions importantes en Israël.

imiu

L’option la plus raisonnable pour l’Arabie saoudite et Israël est d’établir une alliance stratégique régionale israélo-sunnite qui œuvrerait pour freiner l’influence politique et économique de l’Iran, et dresser devant lui une dissuasion militaire crédible.

liuyiyh

Mais la principale condition pour la mise en place de cette initiative audacieuse est la solution au problème palestinien déclinée dans l’initiative de paix saoudienne de 2002, qui a été soutenue par tous les pays arabes et musulmans.

ttlhlih

Une telle solution peut ouvrir la voie à l’intégration d’Israël à un espace musulman sunnite, face à un Iran nucléaire et ses alliés dans la région. Cette alliance peut, par exemple, œuvrer pour neutraliser l’influence iranienne dans les pays du Golfe Persique, et aider l’opposition sunnite en Syrie pour renverser le régime pro-iranien de Bachar et mettre en place un pouvoir pragmatique, issu de la majorité sunnite.

opihigl

Elle peut également renforcer les responsables sunnites et chrétiens au Liban, qui sont opposés au Hezbollah chiite.

xcvb

Enfin, la nouvelle alliance sunnite, et surtout la Turquie et le Qatar, peuvent amener le Hamas à rompre ses liens avec l’Iran et à intégrer l’Autorité palestinienne dans une coalition avec Israël.

iuydfghj

Il est bien sûr difficile d’évaluer le degré de réussite de ce scénario. Cependant, Israël doit contribuer à la nouvelle stratégie régionale et à sa sécurité. Mais il a besoin d’un leadership courageux et d’une vision pour promouvoir l’avènement de projet.

hj

Le professeur Moshe Maoz est chercheur à l’Institut Truman de l’université hébraïque de Jérusalem et membre de Mitvim (Institut israélien pour les politiques étrangères régionales)

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :