lkjhg

L’Afrique a convoqué un nouveau sommet consacré à la lutte contre Boko Haram, ce 3 août, en Guinée équatoriale. Ce n’est pas le premier. Faute de suivi, les précédents n’ont débouché sur rien de sérieux. En apparence, la détermination des Africains est totale mais l’argent promis au sommet de Yaoundé (Cameroun), en février, n’a jamais été versé. S’il l’a été, il a disparu. La coordination des efforts reste embryonnaire, minée par la défaillance chronique des États, la corruption des dirigeants, la faiblesse opérationnelle des armées.

htsht

Né au Nigeria, affilié à l’État islamique, Boko Haram ne cesse de frapper. Depuis 2009, ses attaques et la répression menée par l’armée nigériane ont provoqué plus de 15 000 morts et déplacé 1,5 million de personnes. Il porte maintenant la guerre au Tchad et au Cameroun. En quatre mois, cette vague de violences a fait plus de 800 morts. Confronté à la mobilisation des forces tchadiennes et nigériennes, les plus aguerries de la zone, Boko Haram a abandonné les combats frontaux au profit d’opérations suicide, menées le plus souvent par des jeunes femmes kamikazes. Cette réserve de combattantes paraît inépuisable : Boko Haram a enlevé plus de 2 000 jeunes filles depuis 2014, dont les 276 lycéennes de Chibok, au Nigeria, le 14 avril 2014. Retenues prisonnières, elles sont mariées de force et conditionnées pour ces massacres.

dfgh

En frappant au Tchad (une cinquantaine de morts) puis au Cameroun (une trentaine, les 22 et 25 juillet), Boko Haram vise deux maillons faibles de la région, des pays fragiles dirigés par des chefs d’État dont la longévité nuit à leur légitimité aux yeux de l’Occident : trente-deux années de pouvoir pour le Camerounais Paul Biya, 82 ans ; vingt-quatre années pour le Tchadien Idriss Déby, 63 ans. Alliés de la France, ces pays appuient l’opération Barkhane dans la bande saharo-sahélienne. En sortant des frontières du Nigeria pour frapper le Cameroun, un axe stratégique entre le golfe de Guinée et le Sahel, Boko Haram menace aussi Barkhane. La France assure déjà des missions de coordination et de renseignement au profit des Africains. Si Boko Haram allait plus loin, cela pourrait ne plus suffire.

images

Lutte contre Boko Haram : l’armée tchadienne annonce la mort de plus de 100 terroristes.

tchad-armée-592x296

L’armée tchadienne a lancé cette semaine une vaste opération antiterroriste contre Boko Haram sur le lac Tchad. Elle a annoncé vendredi la mort de 100 combattants islamistes au cours de l’opération.

liugiu

« Plus de 100 combattants islamistes et deux soldats tchadiens ont été tués lors de la vaste offensive lancée contre Boko Haram […] sur les îles du lac Tchad », a affirmé l’armée tchadienne dans un communiqué.

oiuyt

« Depuis deux semaines, les terroristes de Boko Haram tentent de s’infiltrer dans nos îles du lac Tchad pour perpétrer des attaques sur de paisibles citoyens. Nos forces armées et de sécurité ont lancé une vaste offensive pour débusquer et neutraliser ces terroristes sur ces îles », a déclaré le porte-parole de l’armée, le colonel Azem Bermendoa Agouna, qui précise que l’opération se poursuit.

oiuop

Une force régionale 

omihliug

En tout, l’armée annonce la mort de 117 terroristes. Du côté de l’armée, deux militaires tchadiens ont été tués et deux autres blessés. Plusieurs embarcations ont été détruites et de nombreuses armes de différents calibres ont été récupérées par l’armée, a affirmé le colonel Azem.

jkg

L’opération qui a surtout visé les villages insulaires Koungya, Merikouta, Choua et Blarigui se poursuit. Selon une source sécuritaire tchadienne, quelques 1 000 soldats ont été déployés dans la zone du lac où les islamistes, affaiblis dans leurs fiefs nigérians, se sont repliés.

j

En représailles aux diverses offensives de l’armée et de la population, Boko Haram a attaqué dans la nuit du mercredi au jeudi 30 juillet un village dans l’Etat de Yobé, au nord-est du Nigeria, faisant au moins 10 morts, a déclaré Baba Nahu, un responsable local. L’attaque est survenue non loin de Damaturu où une kamikaze s’est fait exploser dimanche dernier tuant au moins 14 personnes.

jhgfds

Le Tchad, force militaire majeure dans la région est à la tête de la coalition régionale avec le Niger et le Cameroun dans la lutte antiterroriste contre Boko Haram, qui a multiplié les attaques suicides dans les pays voisins depuis quelques semaines.

kjhgfd

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :