CetL_RDR_1

CetL_RDR_2

CetL_RDR_3

CetL_RDR_4

CetL_RDR_5

CetL_RDR_6

CetL_RDR_7

CetL_RDR_8

CetL_RDR_9

CetL_RDR_10

Il faut d’abord savoir que le chanvre (nom scientifique : Cannabis sativa L.) contient une grand nombre de composantes, de molécules, ayant toutes des effets différents. Ce sont les constituants naturels du chanvre. À ce jour, plus de 500 de ces composants ont été découvertes. La plupart de ces substances chimiques se retrouvent dans d’autres végétaux et animaux, et sont toutes caractérisées par des effets pharmacologiques différents. Parmi les éléments composant la plante de cannabis, on compte des acides aminés, des protéines (albumine), des sucres, des terpènes, des cannabinoïdes, des flavonoïdes, des vitamines, des hydrocarbures, des alcaloïdes, des aldéhydes, des cétones, des acides gras, des pigments et beaucoup d’autres types de substances. Près de 120 de ces composés appartiennent à la seule famille des terpènes, plus généralement connue sous le nom d’huiles essentielles. Cependant la variété et le phénotype des plantes de cannabis variant énormément, la présence et le taux de ces molécules naturelles change aussi. La familles de substances la plus intéressante, qui agissant de façon importante sur l’organisme, et qui font du Chanvre une « plante médicinale » sont les cannabinoïdes. Il en existe énormément, mais seuls 75 types de cannabinoïdes ont été identifiés pour le moment. Le cannabinoïde le plus connu est le « THC », mais ils ont tous des propriétés bien différentes. Le liste ci-dessous donne un petit exemple, et les images qui suivent montrent l’étendue des propriétés médicinales offertes par les cannabinoïdes présents dans les plants de cannabis. Les principes actifs (cannabinoïdes) le plus présents dans le cannabis sont :

  1. THC, ou ∆-9-THC (delta-9-tétra-hydrocannabinol) : Euphorisant, analgésique, anti-inflammatoire, anti-oxydant, antiémétique.
  2. CBD (cannabidiol) : Anxiolytique, analgésique, anti-psychotique, anti-inflammatoire, anti-oxydant, anti-spasmodique, anti-bactérien, anti-diabétique, anti-épiléptique, anti-procinétique, anti-ischémique, immunosuppresseur et neuro-protecteur. Empêche également la prolifération de certaines tumeurs cancéreuses.
  3. CBN (cannabinol) : Sédatif, antibiotique, analgésique, anti-insomnie, anti-spasmodique, stimulant osseux.
  4. THCV : Analgésique, euphorisant, anoréctique, anti-épileptique, stimulant osseux.
  5. CBG (cannabigerol) : Anti-inflammatoire, antifongique, antibiotique, anti-bactérien. Empêche également la prolifération de certaines tumeurs cancéreuses.
  6. CBC (cannabichrome) : anti-inflammatoire, antibiotique, antifongique, analgésique, stimulant osseux et empêchant aussi la prolifération de certaines tumeurs cancéreuses.
  7. ∆-8-THC (delta-8-tétra-hydrocannabinol) : Euphorisant, analgésique, anti-inflammatoire, anti-oxydant, antiémétique, moins psychoactif que le ∆-9-THC.

Les propriétés médicinales des cannabinoides

« La plupart des amateurs de cannabis fument le produit. C’est le moyen le plus simple, le plus rapide pour en obtenir le bénéfice et pour beaucoup le plus agréable. Mais aussi le moins sain surtout en cas d’usage intensif. Eh oui, inhaler une fumée est toujours nocif pour le système respiratoire et celle du cannabis ne fait pas exception. D’autant qu’on le mélange généralement à cette drogue dure qu’est le tabac. Un joint d’herbe pure dégage trois fois plus de goudron qu’une cigarette et cinq fois plus de monoxyde de carbone. De plus, la fumée du joint est de température plus élevée et souvent inhalée plus intensément et plus longtemps, ce qui est inutile, un simple passage dans les poumons étant tout aussi efficace. Avec le développement de l’usage médical du cannabis est apparu tout un tas de nouvelles machines destinées à fumer tout en préservant ses poumons. Le premier de la série est le vaporisateur. Une sorte de décapeur thermique chauffe le cannabis sans combustion et en dégage la substantifique mœlle. Ça marche mais c’est assez frustrant car on ne sent pas la fumée. La drôle de sensation d’aspirer du vide est vite contredite par une bonne montée. C’est un appareil très utile pour les personnes malades ou celles qui ne supportent pas la fumée. »

La température moyenne idéale à laquelle se libèrent les cannabinoïdes de la fleur de chanvre est 190 °C (ça va de 140° à 230°). Cependant un joint allumé produit une combustion (entre 500e et 700° C) qui bousille 40% des principes actifs et entraîne la libération et l’ingestion des autres molécules citées plus haut, qui peuvent êtres cancérigènes et irritantes (sans compter le fait qu’un joint est la combustion d’un mélange de cannabis mais aussi de tabac et de papier à rouler). OMS3La vaporisation consiste à faite passer un courant d’air chauffé à 190° (en moyenne) à travers le cannabis réduit en poudre afin d’extraire uniquement les cannabinoïdes. Sur les images suivantes, sont indiquées dans la case « boiling point » les températures idéales de vaporisation pour chaque cannabinoïde, et les effets qui correspondent (en anglais) :

 

UTILISATIONS MÉDICINALES DU CHANVRE.

Nous mettons ici quelques données à titre informatif. Cependant pour avoir des renseignements complets et précis sur les utilisations médicinales du cannabis, nous vous recommandons de consulter les sites de notre partenaire, l’association UFCM-I Care (Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine)

La recherche scientifique s’intéresse de plus en plus aux propriétés uniques des cannabinoïdes, et de plus en plus, des études préconisent un usage du cannabis pour soulager des douleurs ou apaiser des symptômes de maladies ou des effets secondaires de traitements médicamenteux lourds. Quelques effets thérapeutiques du Cannabis :

 1à effets médicaux du cannabis

/!\ Avertissement.

La consultation d’un médecin est nécessaire à tout processus de guérison, ne passez pas à côté. Si vous pensez que le cannabis peut vous aider médicalement, discutez-en tranquilement avec votre médecin, ou contactez notre partenaire associative consacrée au cannabis thérapeutique l’UFCM-ICare(Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine).

Il faut rappeler l’existence d’une triste loi d’exception interdisant scrupuleusement la possession, l’usage et la production de cannabis . De même, la présentation du cannabis sous un jour favorable est proscrite (loi du 31 décembre 1970).

effets_cannabis_final

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :