sepang-malaisie-marquez-rossi

Cette décision controversée qui favorise deux pilotes espagnols ternit l’image du sport et de ses instances dirigeantes. En effet, Marc Marquez est blanchi pour son attitude antisportive, même si ce dernier semble avoir laissé passer Jorge Lorenzo sans opposition, en début de course, pour ensuite ralentir le rythme devant Valentino Rossi — il tournait en 2’02 alors que les pilotes de tête étaient en 2’00 —, sans parler de ses dépassements pour le moins limites sur Vale.
Quant à Jorge Lorenzo, il bénéficie d’un avantage déloyal à l’aube du GP de Valence, en plus de faire des déclarations tendancieuses qui ne manqueront pas de renforcer le manque de respect que lui vouent de nombreux amateurs de MotoGP. Et comme si ce n’était pas suffisant, cette décision cautionne la thèse du complot selon laquelle la Dorna (une compagnie espagnole) voulait pénaliser Valentino Rossi pour ses déclarations de jeudi à l’encontre de Marquez et s’assurer que le titre 2015 revienne à un pilote espagnol, ce qui sert ses intérêts au mieux.

ky

Si, comme des millions de téléspectateurs, vous avez suivi cette course attentivement, il ne vous a pas échappé que, durant les tours précédents la chute de Marc Marquez, ce dernier a démontré un comportement agressif, à la limite antisportif, faisant tout pour nuire à Valentino Rossi. Vous avez également noté, en regardant les images tournées depuis l’hélicoptère, que, contrairement à ce qu’affirment la Direction de Course et Marquez, Rossi n’a pas poussé Marquez du pied. Vous admettrez donc qu’imposer trois points de pénalité à Rossi, mais surtout le faire partir de la dernière position sur la ligne est exagéré et surtout injuste, même si Vale n’a pas réagi avec flegme en la circonstance.

ytdhdhdf

Cette situation est d’autant plus gênante pour des observateurs impartiaux, comme moi, qui aiment autant Valentino Rossi pour l’ensemble de sa carrière que Marc Marquez pour son talent incroyable et tout ce qu’il apporte au sport, qu’elle nous force à prendre parti dans un incident qui n’aurait jamais dû avoir lieu. Cet incident gâche une saison magnifique jusque là et qui nous a tenus en haleine depuis le GP du Qatar, en mars dernier.

Pourtant, tout avait bien commencé! Pedrosa (26) et Marquez (93) en tête, devant Rossi (46), Dovizioso (4), Iannone (29) et Lorenzo (99)... La table était mise pour une GP que l'on espérait grandiose!
Pourtant, tout avait bien commencé! Pedrosa (26) et Marquez (93) en tête, devant Rossi (46), Pol Espargaro (44), Dovizioso (4), Iannone (29) et Lorenzo (99)… La table était mise pour un GP que l’on espérait grandiose!

Maintenant, tout est devenu morne. La tristesse et la colère ont remplacé le plaisir que nous éprouvions jusqu’ici. Le sport moto sombre à nouveau dans la politicaillerie et les intrigues de coulisses. Personnellement, je souhaiterais que chacun fasse preuve de « fair-play », comme disent les Britanniques, ou d’esprit sportif. Mais aussi de classe. Yamaha pourrait, par exemple, décider de retirer TOUTES ses motos de la grille à Valence afin de ne pas cautionner un résultat que la Dorna veut forcer (en plus, ça ne lui coûterait rien; elle est déjà assurée du titre constructeur, du titre de meilleure équipe et l’un de ses deux pilotes sera couronné à l’issue du prochain GP). Jorge Lorenzo pourrait décider de se qualifier en fond de grille et se battre à armes égales avec son coéquipier — quand on lit ses déclarations, on voit bien qu’il n’est pas assez homme pour prendre une telle décision —, et régler le différend à la loyale. Marc Marquez pourrait reconnaître ses torts et enterrer la hache de guerre, avant qu’un pilote ne soit victime d’un accident grave. La Dorna pourrait revenir sur sa décision et donner la chance aux coureurs de terminer cette saison jusqu’ici magique, en beauté. Mais nous savons tous que tout ça n’arrivera pas. Les enjeux sont trop importants, mais surtout, les égos trop enflés pour faire preuve de décence et de sportivité.

ilgl

Au fait, en parlant de sport, il faut accessoirement souligner la superbe victoire de Dani Pedrosa, sa deuxième en 2015, au GP du Malaise, ainsi que la belle performance de Jorge Lorenzo qui peut d’ores et déjà remercier la Dorna et la FIM pour un troisième titre qu’il ne manquera pas de célébrer en toute immodestie et avec exubérance à Valence, sans avoir à se battre réellement puisque Rossi, relégué en fond de grille, a peu de chance de le battre…

fjyt

j’allais dire à la régulière… « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire! »

Lorenzo ne peut cacher sa joie à l'annonce de la mésaventure de Rossi.
Lorenzo ne peut cacher sa joie à l’annonce de la mésaventure de Rossi.

Au risque d’avoir l’air de me mêler de ce qui ne me regarde pas, j’aimerais distribuer quelques cartons jaunes et rouges à certains acteurs de cet opéra(tion) tragi-comique, en oubliant pas au préalable d’applaudir Pedrosa pour sa magnifique course, ainsi que tous les autres pilotes qui se sont livré des duels d’anthologie, même s’ils n’avaient plus rien à prouver…

 CARTON JAUNE À :

  • La Dorna, pour ne pas avoir pris la mesure des problèmes annoncés et ne pas avoir cherché à mettre en garde, voire avertir, les deux pilotes après les déclarations de Valentino Rossi jeudi dernier.
  • La FIM (Fédération internationale de motocyclisme) pour ne pas avoir infirmé la décision de la Dorna.
  • À tous les pilotes en activité, ou à la retraite, qui profitent de la situation pour régler des comptes personnels avec Valentino Rossi par des déclarations déplacées.

CARTON ROUGE À :

  • Valentino Rossi, pour ne pas avoir su garder son sang-froid.
  • Marc Marquez qui aurait dû avoir la classe et l’intelligence de laisser le duel entre les deux pilotes Yamaha se dérouler à la loyale, d’autant qu’il n’a plus rien à gagner (ou à perdre) au championnat. Marquez a le talent, la vitesse. Il ne lui manque plus que la maturité et l’intelligence. Et la classe!
  • La Dorna pour avoir pris une décision politique, voire corporatiste. Au détriment du spectacle et du sport.
  • Jorge Lorenzo qui, avant même que la Direction de Course ne rende sa décision, demandait une punition exemplaire contre Rossi, punition qui lui donnerait, de facto, le titre. On se souviendra qu’il avait eu le même comportement envers Marco Simoncelli, en 2011 et Marc Marquez l’an dernier.
    Lorenzo est peut-être un grand pilote, mais, humainement, c’est un nain.

 LES DÉCLARATIONS

 VALENTINO ROSSI

sepang-malaisie-rossi

Marc Marquez a dit que vous lui aviez donné un coup de pied… sur un coup de colère?

« Non, Marquez sait que ce n’est pas vrai parce qu’il est très clair sur les images, surtout sur celles de l’hélicoptère, que je ne voulais pas le faire tomber. Je voulais simplement lui faire perdre du temps, sortir de la trajectoire et le ralentir parce que cette fois-ci il jouait sale, encore bien plus qu’en Australie, non? Je suis parti large, large, large, j’ai ralenti, nous nous sommes presque arrêtés et je l’ai regardé pour lui dire “Mer**, qu’est-ce que tu fous? ”. Après nous nous sommes touchés et il a heurté ma jambe avec la partie droite de son guidon, mon pied a glissé du cale-pied, mais si vous regardez l’image de l’hélicoptère, il est clair que Marquez avait déjà chuté quand mon pied a quitté le cale-pied. Je ne voulais donc pas lui donner un coup de pied. Aussi, on ne fait pas tomber une MotoGP avec un coup de pied. La moto est très lourde. Mais malheureusement, nous nous sommes touchés, il voulait tourner, j’étais parti très large, j’ai senti son guidon au niveau de ma cuisse, mon pied a décollé du cale-pied et c’est tout. »

Que pensez-vous de la sanction qui vous a été attribuée?

« Pour moi, ce n’est pas juste parce que de cette manière Marquez remporte son combat! Sa mission a réussi puisqu’il m’a fait perdre le championnat. Pour moi, cette sanction n’est pas bonne parce que je n’avais pas l’intention de le faire tomber, j’ai juste réagi à son comportement. Je ne lui ai pas donné de coup de pied et je ne voulais pas le faire chuter. Pour moi, c’est injuste parce que je veux simplement me battre pour le Championnat avec Jorge et que le meilleur gagne. De cette manière, ça n’arrivera pas. »

Y a-t-il quelque chose que vous regrettez?

« Je ne sais pas, je ne voulais pas le faire tomber, mais j’ai essayé de faire quelque chose. À ce moment-là, Jorge était déjà parti, mais j’ai déjà tout dit. »

Pensez-vous que le Championnat soit terminé?

« Ce n’est pas terminé, mais cette sanction me coupe une jambe et fait gagner Marquez »

 LIN JARVIS, DIRECTEUR DE YAMAHA MOTOR RACING

sepang-malaisie-jarvis

Que pensez-vous de la pénalité infligée à Valentino?

« Je pense que ce qui est arrivé aujourd’hui, l’incident en piste, est le résultat d’au moins deux courses âprement disputées entre Marc Marquez et Valentino Rossi. La première course à Phillip Island avait mené aux accusations que Valentino a faites l’autre jour au sujet de la tentative de Marc de contrôler la course et d’influencer le Championnat et je pense que ce que nous avons vu aujourd’hui en course a été la vengeance de Marc Marquez sur Valentino pour ses déclarations aux médias.

Si vous analysez la course d’aujourd’hui en détail et que vous étudiez toutes les manœuvres exécutées par Marc, il n’y avait rien d’incorrect, mais je pense qu’il faut essayer d’avoir une vue d’ensemble et se demander ce qui motive ce style de course et la façon dont Marc a clairement essayé de perturber Valentino. Ça a finalement mené à un excès de frustration chez Valentino et il a fait une manœuvre qui était incorrecte en sortant Marc vers l’extérieur de la piste. Marc a ensuite malheureusement décidé de tourner, il a touché sa jambe, ça a causé l’incident et Marc est tombé. Je suis très triste que cet incident ait provoqué la chute d’un autre pilote. Je pense que Valentino est apparu comme celui dont la manœuvre était incorrecte. C’est au final le résultat et c’est pourquoi il a été pénalisé.

Il a été pénalisé de trois points et si on les ajoute au point qu’il avait déjà, il a désormais quatre points et ça signifie qu’il partira de la dernière position sur la grille à Valence. Quoi qu’il arrive, notre travail en tant qu’équipe est de défendre l’intérêt de nos pilotes, mais nous ne pouvons pas nier que le geste de Valentino est d’un type de gestes que nous ne voulons pas voir en MotoGP. En même temps, nous pensons que la sanction est assez dure, donner trois points à Valentino alors qu’il n’est généralement pas un pilote “sale”. Ce n’est pas un pilote qui cause des soucis aux autres et l’équipe a donc fait appel auprès de la FIM au sujet de la première décision de la Direction de Course. Valentino a été entendu par la FIM, la FIM s’est ensuite entretenue avec la Direction de Course puis a consulté Marc Marquez et Honda. Finalement, après une période de 45 minutes, nous avons les résultats de l’appel et il a été rejeté.

La pénalité de trois points contre Valentino demeure donc. Selon la procédure d’appel, vous pouvez faire appel à un commissaire de la FIM au sujet d’une décision de la Direction de Course et si le commissaire de la FIM rejette l’appel et accepte la décision initiale, il n’est plus possible de refaire appel. L’affaire est donc close. »

Sur les images de l’hélicoptère, on voit Marquez toucher la jambe de Valentino et Rossi a dit que son pied avait par conséquent glissé, et qu’il n’avait pas voulu donner de coup de pied à Marc. Êtes-vous d’accord avec ça?

« Ce n’est pas seulement ce que j’ai vu, mais c’est aussi ce que Valentino m’a dit. Dans ce cas, je crois que les images le soutiennent. Un coup de pied est un geste agressif et dans ce cas-ci la jambe était à l’arrière, Valentino a dit avoir été touché et que sa jambe était sortie du cale-pied. Je ne crois pas qu’il soit très malin de donner un coup de pied à une RC213V de 157 kg. »

Pensez-vous que les actions de Rossi étaient justifiées?

« Je ne défends pas ses actions. C’est pourquoi il a reçu une pénalité, parce qu’on a jugé que ce n’était pas une manœuvre conforme aux règles de la course. »

 MARC MARQUEZ

sepang-malaisie-marquez

Pouvez-vous nous expliquer ce qui s’est passé avec Valentino Rossi?

« Oui, bien sûr. Vous savez, pour moi c’est simple à expliquer parce qu’on le voit clairement à la télé. Vous pouvez voir la vidéo avec différents angles, depuis l’hélicoptère, par caméra opposée. J’étais à l’intérieur et nous nous sommes doublés durant plusieurs tours, mais je sentais que je pouvais aller plus vite et rattraper les autres qui étaient devant. Puis dans ce virage, le virage 14, Valentino m’a doublé. J’ai entendu sa moto puis j’ai relevé la mienne, mais je me suis rendu compte qu’il n’était pas sur l’angle, qu’il me regardait et ralentissait beaucoup. J’ai attendu parce qu’il n’y avait rien à faire à ce stade-là puis j’ai vu sa jambe pousser mon bras et mon levier de frein, la roue avant s’est bloquée et je suis tombé.

Par chance, je vais bien physiquement et c’est le plus important, mais j’ai eu beaucoup de bagarres dans ma carrière et je n’avais jamais vu ça. Un autre pilote qui me pousse vraiment et me donne un coup de pied. Au final mon résultat était zéro point. Ce n’était évidemment pas mon objectif, je voulais finir ces deux dernières courses sur le podium, mais c’est comme ça ». 

Avez-vous entendu ce que Valentino Rossi a dit?

« Pour moi c’est une décision de course. J’ai expliqué ce que je ressentais. Je sais que j’ai fini dans les graviers, que j’ai chuté, que j’ai zéro point et que Valentino partira dernier à Valence. Mais vous savez, ce que je ressens, c’est que cet incident de course n’est pas un incident de course. »

Comment est-ce possible qu’un pilote puisse délibérément en faire tomber un autre et quand même marquer des points?

« C’est pour ça que je suis comme ça parce qu’évidemment que nous pouvons nous battre, nous doubler, avoir un petit contact, mais en course jusqu’à ce moment-là nous n’avions eu aucun contact. Je le doublais, mais toujours à un bon endroit et je ne sais pas comment dans un casque on peut penser à pousser un autre pilote comme ça avec la jambe… Je n’avais jamais vu ça, il est vrai que je suis très jeune, mais je suis très déçu. »

Tout a semblé être une prolongation de la conférence de presse de jeudi…

« Oui, jeudi Valentino avait surpris tout le monde après ma victoire à Phillip Island mais je ne m’en étais pas trop occupé parce que j’avais simplement fait mon week-end là-bas. J’ai eu du mal à régler la moto tout le week-end ici et on voit sur les vidéos qu’elle bougeait beaucoup. Je savais que j’allais avoir du mal sur la première partie de la course avec le réservoir plein, à cause de la géométrie que nous utilisions, mais je savais aussi que la seconde partie de la course allait être mon point fort et mon objectif était de ma battre avec Jorge, Valentino et Dani. Nous avons essayé, mais un autre pilote m’a poussé. »

 JORGE LORENZO

sepang-malaisie-lorenzo

« Cette décision est injuste. Je l’accepte, mais ne l’approuve pas. Valentino aurait dû marquer le même nombre de points que Marc, c’est-à-dire zéro. Mais il a un nom très important dans ce championnat et c’est pour cela qu’il n’est pas justement pénalisé. C’est peut-être le plus grand champion de l’histoire, mais en tant que sportif, beaucoup de gens vont changer d’avis à son sujet. Un autre pilote aurait eu un drapeau noir ou ride through ».

sepang-malaisie-podium
GP de Sepang: Lorenzo (2e), Pedrosa (1er), Rossi (3e) — un GP à oublier!

CLASSEMENT DU GRAND PRIX DU MALAISE

  1. Dani Pedrosa
  2. Jorge Lorenzo
  3. Valentino Rossi
  4. Bradley Smith
  5. Cal Crutchlow
  6. Danilo Petrucci
  7. Aleix Espargaro
  8. Maverick Vinales
  9. Pol Espargaro
  10. Stefan Bradl
  11. Scott Redding
  12. Yonny Hernandez
  13. Hector Barbera
  14. Toni Elias
  15. Alvaro Bautista
  16. Nicky Hayden
  17. Jack Miller
  18. Mike di Meglio
  19. Eugene Laverty
  20. Anthony West

Par Didier Constant

dc-2007-1

Didier Constant
Photographe professionnel depuis 1985
Rédacteur en chef de motoplus.ca
Blog personnel : Les motards vagabonds
Passionné de photographie, de motos et de voyages
Matériel Photo : Canon, depuis 1985
Sacs photos : Think Tank Photo
Pour me rejoindre: info@motoplus.ca

ligliuit

Publicités
  1. motoplus2013

    Merci, mais en même temps, si mon article vaut que tu le publies, il mérite aussi de recevoir le crédit qui lui revient. C’est mon droit en tant qu’auteur. Ce n’est ni de l’arrogance, ni de la mauvaise éducation, bien au contraire.
    Cordialement
    Didier Constant

    J'aime

    Réponse

  2. motoplus2013

    Je n’apprécie pas que vous vous appropriez mon article, surtout sans citer la source. Je vous recommande vivement de le retirer, avant que des mesures soient prises à votre égard.
    Didier Constant

    J'aime

    Réponse

    1. modztreh

      Je n’apprécie pas votre arrogance, monsieur le photographe.
      Mon blog est privé , je vais mettre la source et point barre
      Vous devriez être cotent d’avoir de la couverture.
      Bonsoir de motard tout de même

      J'aime

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :