Cherchant à échapper aux frappes aériennes russes, les terroristes de Daech s’enfuient en masse de la Syrie vers l’Irak.
Dans ce contexte, Bagdad a autorisé Moscou à les frapper sur le territoire irakien.

Un chasseur-bombardier Sukhoi Su-34 lors d'un raid sur Raqqa

Les djihadistes de l’Etat islamique (Daech) ont beau chercher refuge en Irak, le parlement irakien a donné son feu vert à l’aviation russe pour les frapper en Irak, a annoncé dimanche Hakem al-Zameli, président de la commission de la sécurité nationale et de la défense du parlement, cité par l’agence iranienne Fars.

« L’Irak s’est mis d’accord avec la Russie, qui dirige le centre d’information conjoint de Bagdad, pour qu’elle frappe les combattants de Daech fuyant de la Syrie vers l’Irak », a déclaré M. al-Zameli. Il a ajouté que ces frappes permettraient également de couper les voies utilisées pour approvisionner les terroristes syriens depuis l’Irak.

Dans un communiqué des autorités irakiennes publié vendredi, Hakem al-Zameli a indiqué que le centre d’information conjoint à Bagdad « en était encore à sa phase initiale », mais qu’il fournissait néanmoins des renseignements très importants. Ce centre a été mis en place par la coalition quadripartite réunissant la Russie, la Syrie, l’Irak et l’Iran.

Selon le parlementaire irakien, Damas a également apporté des informations très précieuses sur les positions de l’Etat islamique.

Depuis le début de son opération en Syrie, l’aviation russe a effectué près de 1.000 raids sur les positions de l’Etat islamique, détruisant des postes de commandement, des centres de transmissions, des abris souterrains et des dépôts de munitions utilisés par les terroristes.

Quelle barbe, ces frappes russes!

Etat islamique

Craignant les frappes aériennes russes, des combattants EI disent au revoir au territoire syrien et… à leurs barbes!

 Des centaines de combattants de l’Etat islamique fuient la Syrie vers la Turquie, a rapporté le ministère russe de la Défense. Fait intéressant: selon certains témoignages, avant de franchir la frontière, les terroristes… se rasent la barbe!

kfktfktf

Selon les données du ministère russe de la Défense, une centaine de combattants quittent chaque jour le territoire syrien, direction la Turquie. Ainsi, les combattants du groupe Front al-Nosra affluent vers la ville turque de Reyhanli, tandis que les combattants de l’EI traversent la frontière près de la ville syrienne de Jerablus.

Il est à noter que le fait de raser sa barbe est interdit par la version rigoriste de l’islam prêchée par les groupes EI ou Front al-Nosra. C’est pourquoi leurs combattants évoquent souvent l’image d’hommes barbus.

Lundi, par exemple, les membres d’un club de barbus suédois ont failli être arrêtés quand ils ont commencé à faire des photos de groupe avec un drapeau noir — un passant les soupçonnant de fricoter avec les djihadistes a appelé la police.

Le 30 septembre, l’Armée de l’air russe a entamé une opération militaire contre l’EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d’armes, de munitions et de combustible appartenant à l’EI.

Syrie
Le 7 octobre, des missiles russes ont également été tirés sur les sites de l’EI depuis des navires en mer Caspienne.

Au total, l’aviation russe a réalisé environ 670 vols en Syrie en effectuant plus de 450 frappes contre les positions de l’EI en Syrie depuis le début de l’opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr.

Frappes russes en Syrie: premier bilan.

Selon le président russe Vladimir Poutine, l’opération aérienne lancée par Moscou contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie a une durée et une mission bien définies.

Les frappes aériennes que l’aviation russe porte contre les terroristes de l’EI en Syrie depuis le 30 septembre sont un succès, a déclaré vendredi le président russe Vladimir Poutine, en visite au Kazakhstan.

« Nos militaires ont produit des résultats impressionnants en frappant depuis l’air et la mer les objectifs confirmés par les Syriens. Nous avons détruit des dizaines de postes de commandement et des dépôts de munitions, éliminé des centaines de terroristes et beaucoup de matériels », a indiqué M.Poutine cité par son service de presse.

Selon le président russe, l’opération russe contre l’EI a une durée et une mission bien définies: l’armée russe n’attaque que les groupes terroristes en Syrie « pendant les offensives des troupes syriennes contre les terroristes ».Les avions russes ont effectué 669 sorties dont 115 la nuit, frappant 456 sites de l’EI depuis le 30 septembre, a annoncé vendredi le chef d’Etat-major général russe Andreï Kartapolov.

La mission principale de l’opération russe en Syrie consiste à écraser l’EI et à ramener la situation dans le pays dans le cadre politique.

Selon différentes données, l’EI compte actuellement entre 30.000 et 80.000 combattants. D’après l’Etat-major général russe, les unités de l’EI sont fortes de 40.000 ou 50.000 hommes.La Russie mène depuis le 30 septembre une opération militaire contre l’EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d’armes, de munitions et de combustible appartenant à l’EI. Le 7 octobre, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont aussi tiré des missiles contre des sites de l’EI. Selon l’Etat-major général russe, les terroristes essuient des pertes considérables et changent de tactique en se réfugiant dans les habitations. Ils ont perdu la plupart de leurs armes et matériels sur la ligne de contact avec les troupes syriennes. Plusieurs groupes faisant partie de l’EI sont déjà prêts à quitter la zone des hostilités.

Syrie: l’Etat islamique bat en retraite.

Syrie: l'Etat islamique bat en retraite

Les frappes aériennes russes et la poussée de l’armée syrienne ont obligé les djihadistes de l’Etat islamique à reculer, en se retirant des positions fortifiées.

Les djihadistes de l’Etat islamique (EI) en Syrie se sont mis à reculer sous les frappes de l’aviation russe et l’offensive de l’armée syrienne, a déclaré jeudi devant les journalistes à Moscou le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Le ministère russe de la Défense a publié une vidéo des frappes de l’aviation russe contre des positions fortifiées du groupe terroriste Etat Islamique, à Alep, en Syrie.

Une bombe a atteint de plein fouet la fortification, provoquant la détonation des munitions qui s’y trouvaient et la destruction totale du point d’appui des rebelles.

« Les terroristes reculent, tout en essayant d’aménager de nouvelles positions et en modifiant leur système logistique d’approvisionnement en munitions, armes et matériels », a indiqué le général.

 Et d’ajouter que les moyens de reconnaissance russes enregistraient ces changements, et que ces données ainsi que celles provenant du centre d’information à Bagdad étaient dépouillées et analysées.

« Il va sans dire que, pour vérifier et confirmer toute cette information, nous avons intensifié les vols de reconnaissance de l’aviation et des drones », a souligné M.Konachenkov.

Les frappes aériennes russes contre l'EI en Syrie

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :