L’ONU et les démocraties occidentales entretiennent des relations pernicieuses avec l’Arabie saoudite et le Qatar.
La schizophrénie a trop duré.
L’Europe et l’Amérique du Nord doivent revoir leurs accords avec des monarchies qui ne respectent pas les principes démocratiques et imposent leurs idéologies obscurantistes à travers le monde.

En tant que citoyens libres, nous avons la responsabilité de dire aux politiques qui agissent contre nos valeurs et notre sécurité: Ça suffit !

Nous sommes en droit d’exprimer notre indignation. Cela fait partie du contrat moral et social implicite qui nous lie à nos compatriotes et aux citoyens du monde.

La nomination en septembre dernier de Faisal Trad, ambassadeur de Riyad aux Nations unies, à la présidence du Conseil des droits de l’homme, nous a heurtés à bien des égards. L’Arabie saoudite est loin d’être un exemple dans ce domaine. Cette monarchie absolue ne respecte guère les principes démocratiques les plus élémentaires. Rien que pour l’année 2015, plus de 136 personnes ont été exécutées pour des délits et d’autres ont été torturées ou condamnées à mort, tandis que des femmes ont été lapidées sur la place publique.

Il existe de flagrantes contradictions entre les agissements de l’Arabie saoudite et du Qatar et la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU, en particulier en ce qui concerne la liberté de conscience et d’expression, et le droit des femmes. La situation de celles-ci est désastreuse. La ségrégation des sexes étant de rigueur, soumises à l’autorité de leur tuteur, elles ne peuvent sortir que couvertes d’une tunique noire les isolant du reste de la société. À l’inverse du wahhabisme et du salafisme érigés là-bas en doctrine d’État, les démocraties occidentales reconnaissent l’égalité des sexes, elles ont séparé les affaires religieuses des affaires de l’État, et elles valorisent l’esprit critique et la libre pensée.

 

Le problème auquel nous sommes confrontés aujourd’hui est celui de la puissance démesurée acquise par des monarchies obscurantistes (l’Arabie saoudite détient, à elle seule, le cinquième des réserves de pétrole de la planète). Elles se sont enrichies grâce aux pétrodollars et profitent de la dépendance énergétique des autres nations pour leur faire accepter des idéologies contraires aux principes démocratiques et aux valeurs humanistes.

Un incident survenu en France l’été dernier a révélé l’arrogance des uns et la soumission des autres. En effet, le roi Salman d’Arabie saoudite y a imposé la ségrégation des sexes, en faisant exclure des femmes policières françaises de la surveillance d’une plage jouxtant sa propriété privée de Vallauris. Au lieu de lui rappeler le principe en vigueur sur l’égalité entre les hommes et les femmes, les autorités françaises ont cédé aux caprices du monarque.

Nous constatons, avec regret, que les dirigeants des démocraties occidentales consolident leurs relations avec des pétromonarchies, en refusant d’admettre l’existence de liens évidents entre les ententes politiques, les accords commerciaux et la propagation de l’islamisme. Aveuglés par la raison d’État et l’appât du gain, ils sont prêts à mettre en danger leurs propres citoyens et les fondements de leurs démocraties.

Alors que la France a subi deux attentats sanglants, en janvier et en novembre 2015, perpétrés par des terroristes revendiquant leurs crimes au nom de Daech et de l’islam radical, et dirigés contre des citoyens innocents, des dessinateurs et des amateurs de musique, au cœur de Paris, ses dirigeants n’ont pas hésité à vendre à des magnats du Golfe des armes sophistiquées, des satellites et des Rafales. Un mois avant l’attentat du Bataclan, les Saoudiens ont été conviés à investir en France sans conditions préalables, pourtant l’Arabie saoudite et le Qatar, avec la manne pétrolière quasi inépuisable qui est la leur, ont financé insidieusement plusieurs organisations islamistes et terroristes dans le monde.

Après les massacres que le monde a connus ces dernières années (Nigeria, Mali, Syrie, Irak, Tunisie, France, Liban, Turquie, États-Unis…) et les preuves de violation des droits humains qui s’accumulent, nous sommes inquiets de voir que des États occidentaux signent de gros contrats d’armement et maintiennent des pactes caducs avec ces puissances pétrolières.

Nous tenons, en revanche, à saluer le comportement exemplaire de la Suède et du premier ministre Stefan Löfven qui a rompu l’accord de coopération militaire signé avec l’Arabie saoudite et montré son refus de se soumettre à la doctrine wahhabite, indigné à juste titre par la censure qui a frappé Margot Wallström, la ministre des Affaires étrangères, lors de son allocution devant la Ligue arabe où elle souhaitait évoquer la question des droits de l’homme et l’affaire Raif Badawi.

Que toutes les démocraties dignes de ce nom s’inspirent de la fermeté des Suédois ! La cécité de la communauté internationale et l’impunité dont bénéficient l’Arabie saoudite et le Qatar doivent cesser. En aucun cas, les intérêts économiques ne doivent prendre le dessus sur la liberté d’opinion et la dignité humaine.

Le temps presse et il faut que l’ONU agisse en conséquence. Nous prions M. Ban Ki-Moon d’exhorter leurs alliés du Golfe à respecter les idéaux et le mandat des Nations unies, afin de freiner la propagation de l’islam wahhabite, sectaire et rigoriste, qui menace de plus en plus la paix dans le monde.

 

Les milices djihadistes de Daech sont certes coupables du terrorisme, mais elles ne sont pas les seules. Si les représentants des instances internationales et des démocraties occidentales persistent à fermer les yeux sur la complicité de l’Arabie saoudite et du Qatar, ils le seront également.

Karim Akouche Headshot

Né en Kabylie (Algérie), Karim Akouche, poète, romancier et dramaturge, vit au Québec depuis 2008.

Il est l’auteur, entre autres, de Allah au pays des enfants perdus, un roman sans tabous sur l’Algérie d’aujourd’hui, et de la pièce de théâtre Qui viendra fleurir ma tombe ?. Sa récente pièce Toute femme est une étoile qui pleure, où il dénonce l’islam radical, les oppressantes traditions, l’excision et la marchandisation du corps de la femme, a eu un franc succès à la Place des Arts de Montréal les 10, 11, 12 et 13 octobre 2013. Il a publié récemment un conte, J’épouserai le Petit Prince.

Sa liberté de ton, son engagement contre l’obscurantisme et en faveur de l’identité berbère, à l’instar de son intervention musclée dans le documentaire Mon Algérie et la vôtre diffusé aux Grands Reportages et à Zone Doc de RDI, lui ont valu des menaces.

Retrouvez Karim Akouche sur Facebook

Les articles de Karim Akouche:

 

Hocine Aït Ahmed, ou l’homme qui aimait trop l’Algérie

(0) Commentaires | Publication 26 décembre 2015 | 09:11

La chute des grands hommes rend les médiocres et les petits importants. Quand le soleil décline à l’horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose.
– Victor Hugo

Hocine Aït Ahmed aimait l’Algérie, mais l’Algérie officielle ne l’aimait pas.

Depuis son…

Lire le billet

L’étrange histoire de Monsieur Perdu

(3) Commentaires | Publication 9 décembre 2015 | 22:28

Des contes de Noël pleins de joie, d’amour, d’espoir, de peur, de colère, de fantasmes… C’est le calendrier de l’Avent du Huffington Post Québec. Retrouvez chaque jour un conte de Noël en attendant le passage du père Noël.

Monsieur Perdu se pose des questions. Il ne sait pas si dans…

Lire le billet

Flirts dangereux entre l’Occident et l’Arabie saoudite

(3) Commentaires | Publication 5 décembre 2015 | 09:31

Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. Antonio Gramsci

«Quand il s’agit d’argent, tout le monde est de la même religion.»

Cette citation de Voltaire résume parfaitement les paradoxes qui tourmentent notre époque. Pourra-t-elle expliquer la relation contre…

Lire le billet

Pas d’amalgame, laissons les islamistes tuer!

(23) Commentaires | Publication 17 novembre 2015 | 12:05

L’écrasante majorité des musulmans sont modérés. C’est un fait que personne ne peut nier. Il faut le dire et le répéter. Partout.

Cependant, le musulman et le terroriste islamiste se réfèrent aux mêmes textes : le coran et la sunna. Avec, certes, une différence de taille : le musulman…

Lire le billet

Je désobéirai à tout

(3) Commentaires | Publication 6 novembre 2015 | 08:31

Aux assassins de la pensée libre

L’Occident s’oxyde
Sa peau s’écaille
Sa tête se ratatine
Il marche en escargot

On abat les chênes
Les idées tombent comme des glands
Les ténèbres les broient
Dans le gouffre du progrès
Où pousse une étrange…

Lire le billet

Maladie de l’islam, égarement de l’Occident

(10) Commentaires | Publication 27 octobre 2015 | 16:48

Critiquer honnêtement l’islam est un exercice sain. On rend ainsi service aux musulmans. Mais en refuser toute critique, être complaisant à son égard, le traiter entièrement à part, lui pardonner tous les excès, le caresser dans le sens de la censure et de la bêtise, accuser tout libre penseur d’islamophobie,…

Lire le billet

L’enfant du cimetière marin

(0) Commentaires | Publication 5 septembre 2015 | 14:22


Au petit Aylan et à tous les enfants qui ont péri en Méditerranée.

Le cimetière marin*
lève ses bras de géant
par-dessus vagues et mouettes

Le ciel déverse
sa grêle
ses orages
sur les radeaux
sur les valises
chargées de poupées

Lire le billet

Les extrémistes de la tolérance et leurs dégâts

(21) Commentaires | Publication 10 juin 2015 | 00:09

La démocratie est saine si la liberté de pensée et de conscience y est autorisée. La démocratie est forte si le citoyen bénéficie du droit à la tolérance. Si aucun démocrate sincère ne remet en cause la nécessité de la tolérance, il y a, en revanche, ceux qui s’opposent sur…

Lire le billet

Partez, Monsieur le président!

(0) Commentaires | Publication 5 juin 2015 | 00:59

Dédié au président algérien, Abdelaziz Bouteflika, qui, malgré sa longue agonie, s’accroche toujours au trône.

Je suis ivre
les mots ne sortent pas
l’encre se répand sur ma chemise
mes semelles démêlent un souvenir qui n’est pas.

Comment parler d’un feu que l’on croit éteint
quand…

Lire le billet

Ferhat Mehenni: «L’islamisme est violence»

(4) Commentaires | Publication 23 mai 2015 | 10:21

À l’occasion de sa tournée politique en Amérique du Nord, Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle (GPK), a répondu à mes questions.
Karim Akouche: Après une absence de trois ans, vous vous apprêtez à revenir en Amérique du Nord pour une tournée politique qui vous conduira…

Lire le billet

Complainte pour Haïti

(1) Commentaires | Publication 8 avril 2015 | 18:03

À Robert Labrousse et à tous mes amis haïtiens

Le temps fait la sieste
les montres dégoulinent des bras des Caraïbes
les aiguilles se prélassent
entortillées comme des chiens en rut
à l’ombre des flamboyants en fleurs

Longtemps je me suis couché comme une feuille

Lire le billet

L’Afrique doit retrouver son Nord

(21) Commentaires | Publication 7 mars 2015 | 08:44

Aujourd’hui, j’ai envie de crier. Mes mots sont comme des braises. Ils me brûlent la bouche. Je ne peux pas continuer de les ressasser. Il faut que je les crache.

Ce matin, après plusieurs années, j’ai enfin osé regarder mes papiers. J’ai scruté mon passeport et ma carte d’identité….

Lire le billet

Personne ne fera taire le poète

(6) Commentaires | Publication 19 février 2015 | 23:23

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué.

Aux ennemis de la liberté qui veulent nous empêcher d’écrire.

Il y a des écrivains qui libèrent et ceux qui…

Lire le billet

Tu ne peux pas te cacher éternellement derrière ton niqab

(118) Commentaires | Publication 13 février 2015 | 00:01

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué.

À cette femme qui a refusé d’enlever son niqab pour devenir citoyenne canadienne et aux juges de la Cour fédérale du…

Lire le billet

Lettre ouverte à un soldat d’Allah

(38) Commentaires | Publication 9 février 2015 | 23:13

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué.

Prépare ta valise. Achète un billet. Change de pays. Cesse d’être schizophrène. Tu ne le regretteras pas. Ici, tu n’es…

Lire le billet

La laïcité, premier rempart contre l’islamisme

(33) Commentaires | Publication 3 février 2015 | 22:02

Cet appel est l’œuvre d’un groupe de Québécois d’origine kabyle dont les noms figurent à la fin du texte

La charte de la laïcité s’est invitée une nouvelle fois sur la place publique. Nous ne pouvons que nous en réjouir. La violence des événements qui ont…

Lire le billet

Lettre d’une petite fille au prophète Mahomet

(15) Commentaires | Publication 3 février 2015 | 10:30

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué.

Cher prophète Mahomet,

Je m’appelle Godia et j’ai onze ans. Quand je ne suis pas bien, je dessine. J’aime faire…

Lire le billet

Vive Voltaire!

(7) Commentaires | Publication 21 janvier 2015 | 22:32

On ne me fouettera jamais pour avoir écrit ce texte. Raif Badawi, lui, a été condamné à 1000 coups de fouet et 10 ans prison pour avoir blogué.

Lettre à un ami qui a peur de l’islamisme
«Je préfère mourir pour mes idées que de…

Lire le billet

Le Massacre de Jérémie, un roman-catharsis

(0) Commentaires | Publication 15 janvier 2015 | 23:27

Le massacre de Jérémie est fondé sur des faits réels. À la suite d’une invasion dans le sud d’Haïti, organisée par treize jeunes opposants au dictateur Duvalier, celui-ci décide de les éliminer et, en représailles, il fait massacrer les membres de leurs familles.

Comme tant d’autres de ses compatriotes,…

Lire le billet
Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :