« L’AP peut être un parti politique OU un soutien du terrorisme, pas les deux »

a déclaré David Friedman.

Résultat de recherche d'images pour "David Friedman"

Le bureau du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a publié un communiqué condamnant les récentes violences en Cisjordanie. Elles ont atteint des sommets ce matin avec l’attaque à proximité de l’implantation de Givat Assaf qui a fait deux soldats israéliens morts.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas préside une réunion du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, le 15 septembre 2018. (AFP / Abbas Momani)
Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas préside une réunion du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) au siège de l’Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, le 15 septembre 2018. (AFP / Abbas Momani)

« En réponse aux événements actuels en Cisjordanie, le président a dit que le climat créé par la politique des raids répétés dans les villes, l’incitation à la violence contre le président et l’absence d’horizons de paix ont conduit à cette flambée inacceptable des violences, que nous condamnons et que nous rejetons et pour lesquelles les deux parties paient le prix ».

Le communiqué faisait référence aux récents raids menés par les forces israéliennes de sécurité à Ramallah à la recherche de la cellule terroriste derrière l’attaque contre l’implantation d’Ofra en début de semaine, mais aussi à la campagne d’affichage qui a été lancée par un groupe israélien d’extrême droite qui appelle ouvertement à l’assassinat d’Abbas.

En réponse, David Friedman, l’ambassadeur américain en Israël, a condamné la politique de l’AP des paiements aux prisonniers de sécurité à la suite de l’attaque terroriste d’aujourd’hui à proximité de Givat Assaf.

« La semaine dernière, des terroristes palestiniens ont tué ou blessé 14 Israéliens au cours de multiples attaques. L’Autorité palestinienne maintient des lois qui récompensent ces terroristes et leurs familles pour leurs actes haineux. L’AP peut être un parti politique OU un soutien du terrorisme, pas les deux », a-t-il tweeté.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a commenté la récente vague de violences lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs du nouveau chef d’état major adjoint de Tsahal Eyal Zamir.

Résultat de recherche d'images pour "Eyal Zamir"

« La nuit dernière, nous avons réglé le compte des assassins qui ont perpétré les attentats terroristes à Barkan et (près de) Ofra, et aujourd’hui, nous avons subi une attaque grave (qui s’est conclue) par la mort de deux soldats », a déclaré Netanyahu.

« Nous partons du principe que celui qui nous fait du mal ou qui essaie de nous faire du mal, sa vie lui sera ôtée. Nos ennemis le savent et nous les attraperons. »

« Au nom de plus de 100 communautés juives affiliées dans le monde entier, le Congrès juif mondial condamne avec la plus grande fermeté ces actes de terreur mortels. Nous dénonçons également à tous les niveaux les propos scandaleux du Premier ministre palestinien Rami Hamdallah, qui tente de manipuler la communauté internationale en lui faisant croire qu’Israël est à blâmer pour cet acte d’agression et de violence palestiniens, en qualifiant les auteurs de tels actes de martyrs. Alors qu’ils sont clairement des meurtriers. »

Des soldats israéliens dans un restaurant pendant un raid à Ramallah, le 10 décembre 2018, après un attentat terroriste en Cisjordanie. (Crédit : ABBAS MOMANI / AFP)

« Un bébé nouveau-né innocent est décédé hier à la suite de cette horrible barbarie, à cause du fait intolérable et simple qu’il est né d’une mère juive. Nous ne pouvons pas permettre aux Palestiniens de déformer ces faits pour leur propre enjeu politique. De telles attaques constituent un affront aux normes les plus élémentaires d’une société civilisée et il est impératif que la communauté internationale reconnaisse la véritable nature de ces crimes et en condamne les auteurs palestiniens. J’appelle les dirigeants palestiniens à lutter contre l’incitation toxique qui envahit leur société et à assumer pleinement la responsabilité de veiller à ce que les criminels responsables de ces meurtres horribles soient traduits en justice. Nous adressons nos plus sincères condoléances aux victimes et à leurs familles et nous exprimons notre solidarité avec nos frères et sœurs israéliens en cette période terrifiante, » a déclaré Ronald Lauder, le président du Congrès juif mondial.

« Nos têtes sont plongées dans le deuil de la perte inconsidérée de deux des meilleurs de nos jeunes hommes, tombés au combat ce matin. Nous prions pour le rétablissement des blessés. »

« Le terrorisme ne pourra pas s’épanouir chez nous et nous l’arrêterons ainsi que ses auteurs sans compromis », a souligné le président, ajoutant : « Mes pensées vont à toutes les forces de sécurité engagées dans la lutte contre le terrorisme, jour et nuit, avec une dévotion et un dévouement sans limites. Je les salue, » a déclaré le président israélien.

Amichai et Shira Ish Ran, blessés dans l'attentat d'Ofra le 9 décembre 2018. (Autorisation de la famille)
Amichai et Shira Ish Ran, blessés dans l’attentat d’Ofra le 9 décembre 2018. (Autorisation de la famille)

Publicités
  1. Ping: Cisjordanie: Réactions aux attentats terroristes. | Raimanet

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :