PUBLIÉ PAR GUY MILLIÈRE LE 10 MARS 2021

Macron vient de reconnaitre la “responsabilité de la France” dans la disparition d’un avocat algérien en 1957, Ali Boumendjel, et il dit que cet avocat a été “torturé et assassiné par l’armée française” à l’époque. C’est censé être, dit-on, un geste d’”apaisement” vis-à-vis de l’Algérie. C’est plutôt un geste de soumission et de falsification de l’histoire, et c’est un geste honteux. Que Macron ait fait ce geste n’est pas du tout étonnant.

Afficher l’image source

Au printemps 2017, quelques semaines avant l’élection présidentielle, Macron avait décrit la colonisation française comme un crime contre l’humanité, et il l’avait fait au côté de membres du FLN algérien, sur le sol algérien. Cela avait été une insulte à la France et à l’armée française, et un crachat au visage de tous ceux qui ont donné naissance à l’Algérie, car avant la colonisation française, l’Algérie n’existait pas (et ce doit être dit, la France a créé l’Algérie et a bâti tout ce qui en a fait un pays). Cela avait été un signe de lâche complicité avec le FLN, une ancienne organisation terroriste à laquelle la France a cédé le pouvoir en 1962 et qui, depuis, a dirigé le pays qu’elle était censée gouverner vers le naufrage et le sous-développement. Macron ayant été élu malgré tout, il n’est pas étonnant qu’il récidive.

Afficher l’image source

Macron avait demandé fin 2020 à Benjamin Stora, un historien de gauche “anti-colonialiste”, un rapport sur la guerre d’Algérie, au nom d’une “ volonté de réconciliation des peuples français et algériens » censée permettre un « travail de mémoire et de vérité » ; et le rapport rendu voici peu, comme c’était prévisible, n’est pas porteur de réconciliation, sauf si on entend par “réconciliation” l’adoption de la position du paillasson par la France et si on attend des Algériens qu’ils s’essuient les pieds sur le paillasson. Le rapport trahit la mémoire et la vérité et insulte la France et l’armée française une fois de plus, mais cette fois, ce n’est pas Macron qui insulte, mais celui à qui Macron a fait appel. Ce qui concerne Ali Boumendjel découle du rapport.

La guerre d’Algérie a été déclenchée par le FLN, qui a été une organisation terroriste particulièrement barbare, et qui, elle, s’est rendue coupable d’actes méritent vraiment d’être qualifiés de crimes contre l’humanité.

Afficher l’image source

C’est une organisation dont la “branche militaire” a été dirigée par un homme qui s’est engagé dans la Wehrmacht au temps d’Adolf Hitler et qui a appris la haine et l’ignominie chez les nationaux-socialistes, Said Mohammedi. C’est une organisation qui traite comme un héros, jusqu’à ce jour, Mohammed al Maadi, qui dirigea la “brigade nord-africaine” de la Gestapo française au temps de la collaboration, “brigade” qui a commis des massacres sur le sol français à la fin de la Deuxième guerre mondiale (Mohammed al Maadi tentera de trouver refuge en Allemagne dans les derniers mois de la guerre auprès de Amin al Husseini, l’ancien mufti antisémite de Jérusalem, l’un des responsables de la Shoah, l’oncle du chef de bande terroriste islamique Yasser Arafat, alias Abou Ammar).

Afficher l’image source

C’est une organisation à laquelle la France n’aurait jamais dû céder le pouvoir, et le fait que la France l’ait fait a couté la vie à des milliers d’innocents, pieds noirs et harkis, et a ruiné et ravagé ce que la France et des Français avaient créé.

C’est une organisation que les dirigeants français, s’ils avaient un sens minimal de l’honneur, devraient traiter comme un ennemi répugnant, sans jamais lui céder quoi que ce soit, verbalement ou matériellement.

Afficher l’image source

C’est une organisation vis-à-vis de laquelle la soumission n’est vraiment pas de mise.

Afficher l’image source

Macron n’est pas le premier à adopter une position de soumission vis-à-vis, mais il le fait de manière plus ostensible et plus obscène que ses prédécesseurs.

Afficher l’image source

Ali Boumendjel était du côté du FLN, donc du côté des atrocités commises par le FLN. L’armée française à l’époque faisait la guerre à des terroristes qui commettaient des atrocités, et il a été dès lors complice. Un complice de terroristes atroce ne mérite aucune pitié.

L’armée française à l’époque avait des vies à sauver, celles des victimes d’attentats terroristes à venir. Un Président français qui se conduit comme Emmanuel Macron est indigne d’être Président.

 

Afficher l’image source

Dans un contexte où nombre d’Algériens vivent en France et sont, pour un certain nombre d’entre eux, devenus français, Emmanuel Macron envoie un signal effroyable et délétère qui ne peut qu’aggraver une situation déjà marquée par la violence et le refus de la France et de la civilisation occidentale par de nombreux immigrés et Français de papier.

Il semble qu’Emmanuel Macron veut vraiment détruire et ravager ce pays.

© Guy Millière

14 COMMENTAIRESle plus ancien en premier 

leduc

leduc 9 heures plus tôt

ce petit président va même leur rendre la tour effel 

Nox

Nox 8 heures plus tôt

Encore une fois, ce n’est pas aux hommes politiques de prendre ce genre de position. C’est la responsabilité des historiens. 

Stuart

Stuart 8 heures plus tôt

C’est clair. Pour être réélu en 2022, Macron a besoin des suffrages des mahométans. Il sent donc que les français qui ont voté pour lui en 2017 se détachent de plus en plus de la macronie délétère. 

These

These 7 heures plus tôt

Si l’actuel président algérien ne donne pas satisfaction à sa population, qu’elle sache que nous avons un président qui peut tout à fait leur convenir déjà formé à son intérêt, anti « gaulois réfractaires « , prêt à l’emploi, n’hésitez pas, on vous le donne sans regret, pour vous il sera parfait !!!! 

Gérard Pierre

Gérard Pierre 7 heures plus tôt

En 1962, lorsque de Gaulle jeta l’indépendance de l’Algérie aux assassins du FLN, … comme, au zoo, on balance une cacahuète à des singes :

La France était militairement victorieuse en Algérie,

Cinq fois plus d’Algériens musulmans servaient sous le drapeau français que dans les rangs de l ‘ALN et ce qui restait des maquis,

Les Algériens musulmans n’ont jamais été consultés par voie électorale sur leur avenir, … le FLN ayant physiquement tout entrepris pour en empêcher la possibilité,

Les officiers de l’Armée française préparaient la transition vers l’autonomie en formant les futurs cadres d’une armée algérienne en puisant dans les meilleurs éléments qui servaient sous la bannière tricolore,

L’Algérie était LARGEMENT EXPORTATRICE de produits de son sol, … et elle avait de surcroît devant elle les promesses d’une extraordinaire manne pétrolière à venir,

Merci de Gaulle de n’avoir tenu compte de rien, comme si les bienfaits de 132 années de présence française étaient passés par pertes et profits, d’un simple trait de plume habilement amené par la voie d’un suffrage du type « Françaises, Français, voulez-vous que vos fils continuent à aller se faire tuer en Algérie pour rien ? »

La réponse des … « veaux », selon sa propre expression, … était dès lors prévisible !

Que s’est-il passé alors, au moment de … l’Istiqlal ?

Propagande aidant, les égorgeurs, dont la hauteur d’âme n’avait jamais été le moteur de leurs comportements, se muèrent en héros libérateurs et assassinèrent, par précaution, toutes celles et ceux qui auraient pu leur rappeler leurs veuleries passées !

Dès lors, une population musulmane « docilisée » se mua en anciens résistants, anciens maquisards, anciens indépendantistes, anciens tout ce qu’on voudra sauf anciens serviteurs de la France.

Le FLN n’avait plus qu’à profiter de l’aubaine et se remplir, …  »légitimement » à ses yeux, … les poches !

L’Histoire fut, comme c’est chaque fois le cas, réécrite par les pseudo vainqueurs et le bon peuple qui vint ensuite n’eut plus qu’à se gargariser d’un roman national rédigé à l’harissa diluée !

Rosa SAHSAN

Rosa SAHSAN 7 heures plus tôt

QUELLE HONTE! COMMENT PEUT-ON HAÏR LA FRANCE A CE POINT?
ET POUR LE MASSACRE D’ORAN IL VA DEMANDER A CE QUE L’ALGERIE DEMANDE PARDON? ET POUR LA RUE D’ISLY EGALEMENT PARDON DE LA PART DE L’ALGERIE
ROSA 

Fox69

Fox69 6 heures plus tôt

Je ne suis même pas certaine que cette affaire préoccupe beaucoup de Français.

Les Français autour de moi sont préoccupés par le covid et les bistrots fermés.

Certains re-voteront pour ce minable. 

jurassik park

jurassik park 4 heures plus tôt

Témoignage d’un appelé français, enlevé et détenu par le FLN/

J’offre ce témoignage à la mémoire de mes compagnons qui ont été sacrifiés.
 » Le soir du 21 juillet 1962, j’ai quitté, en uniforme, la Maison carrée (caserne) d’Alger pour aller acheter des cigarettes. Je suis tombé sur un barrage de musulmans en uniforme. Ils m’ont pris ma carte d’identité militaire et l’ont déchirée. Je me suis retrouvé dans une camionnette avec des civils européens, dont le propriétaire du véhicule. On a été conduits dans une briqueterie, déshabillés et jetés dans un four encore tiède.
Dans la nuit, d’autres Européens sont arrivés. A la fin, on était 17. Nous sommes restés là, entassés, sans boire ni manger, à redouter qu’ils allument le four.
Au bout de quarante-huit heures environ, nous sommes partis en camion bâché. Une fois dans le djebel, on nous a fait descendre et on a entamé une marche forcée de plusieurs semaines pour arriver à la mine de fer de Miliana. Là, on nous a jetés à moitié nus dans une galerie. Dans la mienne, on était environ 60, mais il y avait d’autres galeries avec d’autres Européens. On nous obligeait à creuser avec des petites pioches.
On avait droit à un verre d’eau par jour et parfois à un plat de semoule. Pour ne pas mourir de soif, on mettait nos slips dans les parois humides de la mine et on suçait les gouttes d’eau. Quand le plat de semoule arrivait, on se battait comme des chiens entre nous.
Certains sont morts d’épuisement, d’autres se sont volontairement tués.
Une fois, l’un d’entre nous a planté sa pioche dans la terre et s’est jeté sur la lame.
Un jour, un ministre algérien est venu visiter la galerie. Je ne me suis pas levé pour le saluer. Il m’a balancé un grand coup de pied dans la tête (la cicatrice à l’arcade sourcilière est encore visible).
J’ai essayé de m’évader deux fois sans succès. La première fois, en représailles, on m’a donné de grands coups de bâton sur les chevilles.
La deuxième, on m’a assis sur une pierre, ligoté à un pieu et arraché les ongles des orteils avec une pince.
La troisième tentative a été la bonne. J’étais avec deux autres copains qui ont été abattus. J’ai marché jusqu’à l’épuisement. Des pieds-noirs m’ont découvert évanoui et nu dans un fossé.
Ils m’ont soigné, puis embarqué dans un chalutier en direction de Marseille.
Quand je suis arrivé chez moi, à Bordeaux, ni mes parents ni ma fiancée ne m’ont reconnu. Je pesais moins de 40 kilos (contre 70 avant son départ).
Le 22 juillet 1963, j’ai été arrêté par la gendarmerie de Villeneuve-sur-Lot.
C’était pendant mon voyage de noces. On m’a interné au fort du Hâ pour « désertion en temps de paix » ! J’ai été brutalisé.
On voulait que je livre les filières qui m’avaient permis de revenir d’Algérie. Je suis resté muet.
On m’a ensuite conduit à l’hôpital militaire Robert Piquet. Sur la porte de ma chambre, on avait inscrit : « Individu dangereux, à ne pas mettre en contact avec les autres recrues ».
Le tribunal militaire de Bordeaux m’a finalement acquitté. Je rends hommage au commissaire du gouvernement qui a plaidé pour ma non culpabilité. Il a ensuite été muté.
En novembre 1963, le sénateur Etienne Dailly a évoqué mon cas au Sénat (Journal officiel du 24 novembre 1963, p. 2572). Quelques jours auparavant, la Sécurité militaire m’avait menacé pour que je me taise.
Mon histoire gênait. Je me suis tu, jusqu’à aujourd’hui. »
J’offre ce témoignage à la mémoire de mes compagnons qui ont été sacrifiés.
André Aussignac 

rave

rave 3 heures plus tôt

Ce president trahit la France pour sa petite personne . Plaise à Dieu qu’il ne soit pas réelu ! N’importe qui sauf lui et fera mieux que lui .C’est le pire ou le plus mauvais de tous les présidents .

Lagaffe

Lagaffe 2 heures plus tôt

Le petit président a raté de nombreux cours d’Histoire. Il était avec brigitte. 

Afficher l’image source

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :