Le Hamas a transmis à plusieurs pays, samedi 19 juillet les conditions qu’il estime nécessaire pour observer une trêve avec Israël, douze jours après le début de l’opération israélienne « Bordure protectrice », lancée par les Israéliens pour détruire les sites de lancement de roquettes du mouvement palestinien qui contrôle Gaza.

ccc

Les faits : au moins 47 Palestiniens sont morts samedi, les combats s’intensifient

 

Un haut responsable palestinien à Gaza a détaillé ces conditions attendues de la part d’Israël :

  • « La fin de l’agression contre le peuple palestinien »
  • La levée complète du blocus de Gaza, en place depuis 2006
  • L’ouverture du poste-frontalier de Rafah avec l’Egypte
  • La liberté de mouvement pour les Gazaouites à la frontière avec Israël
  • La suppression de la « zone tampon » interdite aux habitants de Gaza
  • L’autorisation de pêcher jusqu’à 12 milles marins des côtes de Gaza
  • La libération de prisonniers (ceux qui avaient été dans un premier temps libéré en échange du soldat israélien Gilad Shalit en 2011)

4460075_3_79f7_a-gaza-ou-47-palestiniens-sont-morts-le-19_476169cc41cc385ffd78cf5544469c06 A Ramallah, Yasser Abed Rabbo, le secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dirigée par le président palestinien Mahmoud Abbas, a entériné les demandes du Hamas, au nom du programme national palestinien pour aboutir à un Etat souverain :

« Les demandes de la Résistance sont aussi nos demandes. Si Gaza est brisée, tous les Palestiniens seront brisés. »

« Le Hamas a donné ces revendications de la résistance (palestinienne) à toutes les parties intéressées, y compris le Qatar, la Turquie, la Ligue arabe ainsi que Mahmoud Abbas », a précisé samedi un porte-parole du Hamas, précisant que l’Egypte, précédemment médiatrice entre Israël et le Hamas, avait été aussi informée. images (7) INVITATION DE L’EGYPTE
L’Egypte avait présenté cette semaine une initiative de cessez-le-feu, acceptée par Israël mais qui a été rejetée par le Hamas : le mouvement palestinien avait expliqué ne pas avoir été mis au courant de cette proposition et l’avoir apprise par les médias, ce qui l’avait rendu furieux. Dans un communiqué diffusé dans la nuit de samedi à dimanche, le mouvement islamiste a cette fois indiqué qu’il avait reçu une invitation de l’Egypte, via des médiateurs, pour qu’une délégation dirigée par son chef Khaled Mechaal aille au Caire discuter de l’initiative égyptienne. Ce dernier doit normalement rencontrer dimanche à Doha le président palestinien Mahmoud Abbas.
iii
Dans son texte, le Hamas a fait savoir que sa position sur la proposition égyptienne était « connue », à savoir qu’il l’écartait, mais il s’est déclaré en même temps « disposé à coopérer avec toute initiative de n’importe quelle partie qui répondra aux demandes spécifiques palestiniennes déjà présentées ». Un responsable du ministère égyptien des affaires étrangères s’est refusé à démentir ou confirmer l’invitation envoyée au Hamas.

Guerre à Gaza : au moins 47 Palestiniens sont morts samedi, les combats s’intensifient

dd

Après dix jours de bombardements, le gouvernement israélien avait ordonné jeudi à son armée de lancer des opérations terrestres contre le Hamas sur Gaza. Samedi 19 juillet, les combats ont conduit à la journée la plus sanglante depuis le lancement de l’opération « Bordure protectrice » par Israël le 8 juillet.

 Analyse : Israël-Gaza : pourquoi l’histoire se répète

  • 62 000 réfugiés

Au moins 47 Palestiniens ont péri dans la journée, portant à 343 morts et quelque 2 400 blessés le bilan de ce conflit. Selon l’Unicef, au moins 73 mineurs ont été tués, tandis que l’ONU indique que les civils représentent plus des trois-quarts des victimes.

Lire aussi : Dans les bombardements à Gaza, les civils paient un lourd tribut

Les représentants des Nations Unies à Gaza déclarent également accueillir près de 62 000 réfugiés dans leurs infrastructures, un nombre « supérieur a celui du conflit de 2008-2009 » qui avait fait 1 400 morts Palestiniens. Environ 1,8 millions de personnes vivent à Gaza, un territoire de 362 km2.

 Regarder nos cartes : Comprendre la situation à Gaza

  • Un « champ de bataille »

L’armée israélienne a précisé samedi que ses attaques continuaient à se concentrer sur une zone de deux kilomètres et demi de large à la frontière est de la bande de Gaza. Les soldats ne s’enfoncent pas pour le moment dans les zones urbaines, mais l’armée menace toujours d’élargir la zone de ses opérations, alors qu’Israël a mobilisé 53 200 hommes sur les 65 000 réservistes autorisés par le gouvernement. « Gaza et ses alentours sont un champ de bataille », a toutefois admis Israël samedi soir, dans un communiqué adressé aux journalistes pour leur déconseiller d’aller sur le terrain. Les Israéliens ont renouvelé des appels à l’évacuation pour les habitants des quartiers d’Al-Boureij et Al-Maghazi (centre), Tourkman (nord), Al-Jadida et Chajaya.

  • Infiltrations du Hamas par des tunnels

Toujours selon l’armée israélienne, pour qui l’une des priorités est de détruire le réseau de souterrains du Hamas à Gaza, deux soldats israéliens sont morts samedi en repoussant un commando palestinien ayant pénétré sur le territoire israélien par un tunnel provenant du centre de l’enclave palestienne. Une deuxième infiltration de ce type a eu lieu dans la soirée dans le sud de Gaza. Elle s’est soldée par la mort d’un « terroriste »,
WP0 (183)
Malgré ces incrusions, les responsables militaires israéliens estiment que le Hamas et d’autres groupes armés ont été « frappés fort » samedi: 13 tunnels, 34 points d’accès et 95 lance-roquettes auraient été découverts et détruits depuis le début de l’offensive terrestre. Les soldats israéliens affirment enfin que le Hamas a utilisé et perdu la moitié de son stock de roquettes en 12 jours de conflit. Les combattants islamistes disent, eux, avoir reconstitué leur stock. La branche armée du mouvement palestinien, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a revendiqué samedi deux opérations « derrière les lignes ennemies », en territoire israélien, et affirme avoir tué 11 soldats en tout samedi. Elle a aussi évoqué « d’importants combats » du côté israélien de la frontière, en face du camp de réfugiés de Maghazi.

A Gaza : « Je suis sûre que les soldats israéliens sont là, qu’ils sont tout proches »

images (7)

  • Le Hamas s’en tient à ses revendications

Côté diplomatique, le président palestinien Mahmoud Abbas, en retrait depuis le début de la crise, doit rencontrer dimanche à Doha le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, pour tenter de parvenir à un cessez-le-feu. Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon est également attendu dimanche dans la région. images (3)

Pour le ministre des affaires étrangères français, Laurent Fabius, en visite au Caire samedi, un cessez-le-feu est « urgent et impérieux » à Gaza. Il a également réaffirmé son « soutien » à l’initiative égyptienne lancée mardi pour une trêve entre Israël et le Hamas.
images (1)
Le Hamas, qui a refusé cette proposition de trêve acceptée par Israël, a remis ses revendications pour un cessez-le-feu à l’Egypte, au Qatar, à la Turquie, à la Ligue arabe et au président Abbas. Parmi ces conditions, figurent « la fin de l’agression contre le peuple palestinien », la levée complète du blocus de Gaza, l’ouverture du poste-frontalier de Rafah avec l’Egypte et la libération de prisonniers.

Lire les réactions de la France, des Etats-Unis et de l’ONU, et le point sur l’avancée des négociations sur le terrain diplomatique.

Ce jeune Palestinien rêve d’un futur radieux (et radio-actif), dans les mains du grand frère Iraniens !

 

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :