L’accord nucléaire iranien est devenu un programme de soutient sur les programmes nucléaires et les missiles balistiques

Persian-Gulf-missile- (1)

Réagissant aux rapports iraniens dans les médias sociaux selon lesquels les derniers détails d’un accord final ont été conclus,

« ils signifie que les Américains se sont peut-être effondrés devant l’exigence de dernière minute de l’Iran pour une levée de  l’embargo des Nations Unies sur les armes. »

images (21)

« Au lieu d’ajouter des restrictions sur le programme de missiles balistiques de l’Iran, l’accord reculera sur les restrictions existantes, en levant les sanctions nationales et en mettant fin à l’embargo de l’ONU qui limite spécifiquement ces armes »

images (20)

Les détracteurs des négociations en cours entre l’administration Obama et l’Iran craignent que les Etats-Unis aient cédé à chacune des récentes déclarations de l’ayatollah Ali Khamenei concernant les «lignes rouges» de l’Iran pour un accord sur le nucléaire, tels que la lutte contre son programme de missile balistique intercontinental. [ICBM]

images (19)

Khamenei a même lancé un appel aux Gardiens de la Révolution iraniens en mai pour « produire en masse ces armes, alors que l’accord-cadre de Lausanne annoncé en avril par les négociateurs iraniens et ceux des puissances mondiales ne comportait aucune référence au programme d’ICBM ».

images (18)

Mardi, le président du Comité des affaires étrangères de la Chambre Ed Royce (R-CA) soulignait que l’Iran a le plus grand programme de missiles balistiques du Moyen-Orient, et il s’interrogeait sur le développement par l’Iran de ces missiles, qui sont utilisés principalement pour lancer des charges nucléaires, chimiques ou biologiques.

images (24)

Michael Doran, chercheur principal au Hudson Institute et ancien responsable au ministère de la Défense a averti le comité que l’accord nucléaire signifiait essentiellement que les Etats-Unis tenaient en main « la gestion de la montée en puissance de l’Iran » à travers le Moyen-Orient, étant donné que les actifs de ce pays seront bientôt non gelés et pourront alimenter l’acquisition de matériel militaire.

images (23)

Déjà, avec des sanctions en place, l’Iran et les groupes qu’elle soutient ont déstabilisé plusieurs pays de la région, tels que le Yémen, l’Irak et la Syrie. Les responsables de la défense et les législateurs américains ont exprimé leur inquiétude mardi que les conflits en Irak et en Syrie, où des groupes soutenus par l’Iran combattent l’État Islamique et d’autres groupes sunnites, puissent finalement déstabiliser la sécurité dans un pays relativement calme comme la Jordanie.

images (22)

« En bonus, les Iraniens vont obtenir des centaines de milliards de dollars pour acheter et construire leurs armes maintenant permises. Et dans le même temps, la montée en puissance aura lieu sous la protection de la communauté internationale ».

téléchargement

Lundi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que l’embargo sur les armes était le ‘dernier point d’achoppement’ entre les négociateurs à Vienne, bien que les diplomates russes aient déclaré jeudi qu’un accord pourrait être trouvé d’ici la fin de la journée. Selon Bloomberg, les entreprises russes pourraient espérer engranger au moins 7 milliards de dollars en ventes d’armes à l’Iran au cours de la prochaine décennie, si les sanctions internationales étaient levées.

images (25)

Des djihadistes de l’Etat islamique promettent d’éradiquer Israël et d’instaurer la charia à Gaza.

images (3)

Le 30 juin 2015, le bureau des médias de l’Etat islamique (EI) de la province d’Alep a publié une vidéo intitulée « Un message à notre peuple à Jérusalem », dans laquelle des combattants de l’Etat islamique en Irak et en Syrie jurent de détruire l’Etat d’Israël et d’instaurer la charia à Gaza, et accusent le Hamas de viser les moudjahidines à Gaza, le blâmant de travailler pour les Etats-Unis et l’Iran.

images (2)

Dans cette vidéo de 16 minutes, publiée sur le forum djihadiste Shumoukh Al-Islam, l’un des orateurs, Abu Azam Al-Ghazawi, affirme que l’EI s’approche de la Palestine et promet de la libérer, faisant le vœu de détruire « l’Etat juif ». S’adressant aux « tyrans » du Hamas, il déclare : « Vous n’êtes rien dans nos calculs, vous êtes vaincus d’avance dans nos calculs. Par la grâce d’Allah, et par Sa volonté, nous détruirons l’Etat des juifs, et vous, le Fatah et tous les profanes n’êtes rien. »

Pour montrer la différence entre le Hamas et l’EI, Al-Ghazawi explique : « Nous appliquons, par la grâce d’Allah, la loi d’Allah et nous la diffusons jour après jour ». Il cite l’ancien dirigeant de l’Etat islamique en Irak, Abu Musab Al-Zarqawi, tué en 2006, et l’ancien chef d’Al-Qaïda Ossama Ben Laden, pour expliquer combien la libération de la Palestine est importante pour eux :

« Nous, et nos cheikhs dirigeants, avons planifié la manière [de libérer la Palestine]. Abu Musab Al-Zarqawi, qu’Allah le bénisse, a dit : ‘Nous combattons en Irak mais nos yeux sont tournés vers Jérusalem’. A cette époque, [l’EI] était une simple organisation, puis l’Etat islamique a été proclamé. En ce temps, le cheikh Ossama Ben Laden, puisse Allah l’accepter, avait prononcé un discours intitulé ‘Etapes concrètes pour libérer la Palestine’, dans lequel il affirmait que la manière de libérer la Palestine était d’ouvrir un front en Irak ».

images (1)

Al-Ghazawi observe aussi que le chiisme s’étend à Gaza, qui renferme des mouvements pro-iraniens, comme Al-Sabireen et le Hezbollah. S’adressant aux membres du Hamas, il déclare :

« A ceux qui prétendent mener le djihad au nom d’Allah, combattez-vous pour que les offenses envers les mères des croyants et les Compagnons du Prophète se répandent à Gaza ? Ne remarquez-vous pas les relations de vos dirigeants avec les rejectionnistes [N.d.T. surnom péjoratif donné aux chiites] et les fonds qu’ils leur versent ? »

images (4)

Al-Ghazawi remet ensuite en question la capacité du Hamas à prendre ses propres décisions, au regard des fonds qu’il reçoit de l’Iran, de la Turquie et du Qatar :

« Pourquoi ne s’occupent-ils pas des groupes tels qu’Al-Sabireen et autres. N’est-ce pas en raison des fonds qu’ils reçoivent des rejectionnistes ? Ne voyez-vous pas que le tyran du Qatar, qui abrite la plus grande base de croisés de la région, visite Gaza ? Ignorez-vous que le financement est toujours assorti de conditions ? »

images (6)

Un certain « Abu Qatada Al-Maqdisi », qui apparaît vêtu d’une veste militaire, portant un fusil et assis avec d’autres djihadistes, mentionne l’élimination d’un ancien membre des Brigades Al-Qassam, devenu un partisan de l’EI, Khaled Al-Hunnar alias Abu Khattab, le 2 juin 2015 à Gaza. « Il [le Hamas] est un mouvement qui ne cherche pas à [appliquer] la charia, l’islam ou quoi que ce soit. Il cherche seulement à satisfaire l’Iran et les Etats-Unis, les chefs des infidèles ». Qualifiant le Hamas de « sahawat » – « réveil », terme désignant les groupes locaux qui combattent l’EI – Al-Maqdisi promet que Gaza connaîtra une situation similaire à celle du camp de Yarmouk en Syrie, quand l’EI a combattu les forces loyales au Hamas.

Le troisième orateur, Abu Aicha Al-Ghazawi, promet également de tuer les membres du Hamas, qu’il qualifie « d’apostats », tout comme ils furent tués à Al-Yarmouk.

La vidéo se conclut en montrant les trois orateurs et un autre combattant joindre les mains et jurer fidélité au chef de l’EI, Abu Bakr Al-Baghdadi.

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :