Ces clichés ont été vivement condamnés par les Palestiniens locaux qui les ont qualifié de « porcs ».

Un groupe d’activistes espagnols pro-palestiniens a été fustigé par des Palestiniens locaux après avoir publié des photos d’eux nus, près de la barrière de sécurité, à Jérusalem.

Résultats de recherche d'images pour « activistes pro-palestiniens »

Les militants ont ainsi posé sans vêtement, avec seulement un nez rouge de clown pour dénoncer l »existence du mur.

Résultats de recherche d'images pour « activistes pro-palestiniens »

Il s’agit d’un groupe d’artistes qui ont récemment joué dans les rues de Bethléem, Ramallah et Jérusalem-est.

Résultats de recherche d'images pour « activistes pro-palestiniens »

Alors que certains Palestiniens ont soutenu le geste provocateur et se sont félicités de l’attention portée à leur cause, d’autres ont dénoncé les clichés dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« Ils se tiennent debout comme des animaux », a déclaré l’un d’eux, selon Ynet.
« Ce sont des porcs, rien de plus. Notre nation est trop pure pour la visite de porcs. »

« Maintenant, nous allons probablement avoir de la pluie cet hiver comme punition pour cet acte, »

a indiqué un autre commentateur.

D’autres ont noté que la photo a été prise près d’une mosquée, et expliqué qu’il s’agissait d’un acte dégradant envers l’Islam.

Selon Ynet, les militants ont motivé leur geste comme ceci :

« Quand vous vous tenez devant cette clôture honteuse, toute l’humanité est dénudée. La décision de se faire photographier en clowns nus visait à nous rappeler que toute l’humanité a perdu son respect en permettant à ces barrières d’exister « .

« (…) Le 21e siècle est le moment de briser les barrières et non d’en construire de nouvelles. Nous nous excusons auprès des Palestiniens, dont la sensibilité a été heurtée. Ceci n’est pas un acte contre l’Islam, c’est notre façon de dénoncer la barrière. »

Pour mémoire, la barrière de sécurité érigée par Israël a mis fin aux incursions des terroristes islamistes après de longues années d’attentats. Depuis sa construction on ne dénombre plus aucun attentat d’envergure.

Mais pour les pro-palestiniens Israël n’aurait donc pas le droit de protéger sa population civile…

Israël, est-il le seul à avoir aujourd’hui érigé un mur de séparation ? Bien sûr que Non.

Ces activistes espagnols omettent volontairement de citer les principaux murs de séparation existant dans le monde qui sont en constante augmentation, 50 murs de séparation à ce jour (Voir l’infographie Le figaro). Le dernier en date est celui érigé par la Hongrie pour empêcher l’entrée des migrants clandestins.

Ainsi, si la vraie motivation de ces espagnols est de dénoncer l’existence des murs de séparation, on ne peut que leurs souhaiter de se lancer dans ce périple de Globe-trotter dans le plus simple appareil « dénoncer l’existence du mur ». le dernier mur en date

Nous verrons si seul le mur israélien les motive…

Principaux murs de séparation

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :