Un Airbus A-321 s’est écrasé au nord du  . A son bord, 224 passagers, pour la plupart des touristes russes, de retour de Charm-El-Cheikh.
Tous les passagers sont morts, selon l’ambassade russe en Egypte.

L'Airbus A321 de la compagni Kogalymavia, plus connue sous le nom de Metrojet, ici le 20 octobre à Moscou, avait effectué son premier vol en 1997.

Les informations contradictoires ont longtemps circulé. D’après les annonces du bureau du Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl, un « avion civil russe » s’est écrasé ce samedi dans la péninsule du Sinaï. Le groupe Etat islamique en Egypte revendique avoir abattu l’avion sur Twitter, sans confirmation officielle de Moscou. Le point sur ce drame.

ftyfdyt

De quelles informations dispose-t-on concernant cet avion?

L’avion, un Airbus A-321 de la compagnie russe Kogalymavia (également connue sous les noms de Kolavia et Metrojet), a décollé ce samedi à 5h51 du matin de l’aéroport égyptien de la station balnéaire de Charm-El-Cheikh.
Il devait rallier Saint-Pétersbourg, en Russie. En tout, 224 personnes étaient à son bord: 217 passagers et sept membres d’équipage. La plupart des passagers serait des touristes russes. Selon les informations données par la chaîne américaine Sky News, 17 enfants se seraient trouvés à bord. iTélé affirme de son côté que l’appareil avait 18 ans.

 

Que s’est-il passé?

L’incertitude a longtemps plané. La trace de l’avion disparaît 23 minutes après son décollage de l’aéroport égyptien, d’après le ministère de l’aviation civile. Une disparition qui intervient alors que l’appareil vole à 30 000 pieds d’altitude, soit 9144 mètres, selon les informations données par un responsable de l’autorité de contrôle de l’espace aérien en Egypte. Pourtant, le responsable des services de sécurité aérienne au Caire affirme, dans un deuxième temps que l’appareil a repris contact avec la Turquie et qu’il est « en sécurité ».

Une affirmation vite démentie par une source proche de l’aviation russe, cette fois-ci. Celle-ci affirme au contraire que l’avion a été perdu dans l’espace aérien chypriote. Ce n’est que dans la matinée que le bureau du Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl annonce que cet « avion civil russe » est « tombé samedi dans le centre de la péninsule du Sinaï ».  

Capture

Le site Flightradar24, qui permet de suivre la progression des vols à travers le monde, note que l’avion a fait une descente de 6000 pieds par minute. Une vitesse trois fois supérieure à celle d’une descente « classique » d’un avion, selon l’analyse de Michel Chevalet, interrogé sur iTélé. En outre, ce spécialiste des questions scientifiques de la chaîne d’information observe que la vitesse de l’avion a brusquement diminuée, pour atteindre moins de 200 kilomètres par heure.

jhf

Dans quelle région l’avion s’est-il écrasé?

Le gouvernement égyptien a annoncé avoir localisé en fin de matinée les débris de l’avion dans une zone montagneuse située au nord du Sinaï, à proximité de la ville de El-Arish. Cette région est connue pour être le théâtre de violents affrontements entre l’armée égyptienne et des groupes djihadistes.

La zone, difficile d’accès, pourrait compliquer le déroulement des opérations, selon un membre des services de sécurités égyptiens présents sur place et interrogé par l’agence Reuters. Les conditions météorologiques seraient par ailleurs difficiles dans la région. Par ailleurs, l’avion serait « totalement détruit et toutes les personnes à bord sont probablement décédées », indique un responsable cité parThe Guardian.

Quelles hypothèses pour expliquer le drame?

crash

Le groupe Etat islamique en Egypte affirme sur Twitter avoir abattu l’avion russe. « Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués », a indiqué le groupe extrémiste dans un communiqué, indiquant avoir agi en représailles à l’intervention russe en Syrie.

Les Russes ont déployé 28 avions de combat en Syrie (responsables américains)

Bien que le nord du Sinaï soit un bastion de la branche égyptienne de l’organisation terroriste, qui a commis de nombreux attentats visant les forces de sécurité, la haute altitude à laquelle le contact a été perdu avec l’avion rend peu probable l’hypothèse selon laquelle il ait pu être touché par une roquette ou un missile, selon les experts.

Plusieurs sources évoquent aussi la piste d’une panne technique. Interrogé par iTélé, le spécialiste Michel Chevalet rappelle que seul un gros problème technique pourrait être responsable de la brusque chute de l’appareil. Même si un des moteurs avait été touché, l’appareil aurait pu planer, juge l’expert interviewé par la chaîne d’informations en continu.

Où en est-on à l’heure actuelle?

Le gouvernement égyptien a annoncé avoir dépêché sur place « 50 ambulances », afin d' »évacuer les morts et les blessés ». Les secouristes ont commencé à évacuer les « premières victimes » de la carcasse à la mi-journée, ont annoncé des responsables des services médicaux sous couvert de l’anonymat, sans préciser leur état. Les victimes du crash devraient être évacuées vers des hôpitaux du Caire ou de Suez, toujours selon le communiqué du cabinet du Premier ministre Chérif Ismaïl.

Les corps des victimes ont été retrouvés éparpillés sur un périmètre de 5 kilomètres, certains étaient calcinés, ont précisé ces responsables.15 premiers cadavres auraient déjà été retirés des débris de l’avion russe, selon le gouvernement égyptien. D’après l’ambassade russe en Egypte, tous les passagers sont décédés. Une cellule de crise a été mise en place par le gouvernement égyptien. Les autorités égyptiennes ont par ailleurs affirmé avoir retrouvé les boîtes noires de l’avion, selon une information donnée par Reuters.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux familles des victimes de ce crash, comme l’indiqueSky News. Le chef d’Etat russe a par ailleurs annoncé l’envoi d’équipes de secours russes sur les lieux du crash. Le ministre des Transports Maxime Sokolov doit également s’envoler sur les lieux de la catastrophe, ont rapporté les agences russes. Le Comité d’enquête, chargé des principales investigations en Russie, a annoncé l’ouverture d’une enquête et l’envoi d’une équipe d’enquêteurs sur place. Un jour de deuil national a enfin été décrété dimanche en Russie.

Crash d’un avion russe: la revendication de l’organisation EI est-elle crédible?

Un Airbus A-321 s'est écrasé dans le Sinaï ce samedi 31 octobre, tuant les 224 personnes qui se trouvaient à bord de l'appareil (photo d'illustration).

L’organisation Etat islamique en Egypte a revendiqué ce samedi le crash d’un avion russe dans le Sinaï, qui a fait 224 morts. La Russie affirme pour l’heure ne pas croire en cette revendication.

Le groupe Etat islamique en Egypte a affirmé ce samedi être responsable du crash de l’avion charter russe qui s’est écrasé dans le Sinaï, dans l’est du pays, faisant 224 morts. Cette revendication s’est faite sur le compte Twitter de la branche égyptienne du groupe jihadiste.

>> Ce que l’on sait sur ce crash de l’avion russe

« Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués », peut-on lire sur le message posté sur les comptes Twitter de l’organisation. 

,hhfhgh

Faut-il prendre au sérieux cette revendication? Plusieurs experts militaires estiment que les insurgés de l’EI, dont le nord du Sinaï est le bastion, ne disposent pas de missiles capables d’atteindre un avion à 30 000 pieds. En revanche, ils n’excluent pas la possibilité d’une bombe à bord ou qu’il ait été atteint par une roquette ou un missile alors qu’il redescendait à la suite de défaillances techniques.

La Russie affiche son scepticisme.

De son côté, le ministre russe des Transports Maxime Sokolov a déclaré que cette revendication « ne peut être considérée comme exacte ». « Nous nous trouvons en contact étroit avec nos collègues égyptiens et les autorités aériennes de ce pays. A l’heure actuelle, ils ne disposent d’aucune information qui confirmerait de telles insinuations », a-t-il ajouté.

Un élément peut cependant appuyer les affirmations de l’EI. Sur son compte Twitter, le journaliste David Thomson rappelle que le groupe Etat Islamique n’a pour l’heure jamais diffusé de fausse revendication.

djytdjydtjy

Par ailleurs, une vidéo amateur circule actuellement, sans que celle-ci n’ait été authentifiée, montrant la chute d’un avion après une explosion.

media

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :