Un incendie s’est déclaré ce jeudi peu avant 20 heures au magasin Tati cours Victor Hugo.

2199413_890_bordeaux-incendie-au-7370651-1600_800x517p
Les sapeurs pompiers sont arrivés très vite sur place et tentent de déterminer le point de départ de ce feu.

Le cours Victor-Hugo a été fermé jeudi soir vers 20 h à Bordeaux en raison de l’incendie du magasin Tati. 230 personnes ont dû être évacuées des immeubles voisins, par mesure de sécurité.
Ce vendredi matin, les pompiers sont toujours sur place et le cours est fermé du cours Pasteur à la rue Sainte-Catherine.

Incendie du magasin Tati maîtrisé à Bordeaux, les pompiers toujours sur place

Le magasin Tati, situé cours Victor-Hugo à Bordeaux, était fermé depuis une demi-heure jeudi soir, lorsque de la fumée s’est dégagée du rez-de-chaussée.

230 personnes évacuées.

Les sapeurs-pompiers sont très vite arrivés sur place et ont mis en place un périmètre de sécurité tandis que les habitants des immeubles voisins étaient évacués, par mesures de sécurité.
Ces derniers ont pu trouver refuge au restaurant KFC à l’angle de la rue Sainte-Catherine.

fm

Beaucoup ont trouvé des solutions pour se faire héberger mais l’adjointe au maire, Emmanuelle Cuny, est venue sur les lieux du sinistre afin d’apporter une aide aux riverains sans solution.
La circulation du cours Victor-hugo, réduite à une voie dans un premier temps, a été totalement fermée aux environs de 22 heures de part et d’autres du magasin.

© Photo Thierry David

Le responsable de l’enseigne, Yannick Vallot-Legrand, a été averti par une de ses vendeuses qui se trouvait dans un bar à proximité.
Il est rapidement arrivé sur les lieux.
Le magasin, de 1 400 mètres carrés, compte 14 salariés et deux agents de sécurité.

2199413_976_vlc-media-player-lnk-1600_800x533p

Les sapeurs-pompiers ont utilisé leur caméra thermique afin de déterminer l’origine du feu.
Ils se sont cependant heurtés à plusieurs difficultés : la progression, au milieu des rayons de la boutique, s’est avérée compliquée en raison de l’épaisse fumée rendant la visibilité quasi-nulle.
Ils se sont également heurtés à des fermetures anti-intrusions.
Une cinquantaine de soldats du feu ont été mobilisés avec de nombreux véhicules et un important matériel.
L’intervention s’annonçait très longue.

IMG_8415

Incendie maîtrisé.

Ce jeudi matin, la circulation est toujours compliquée sur le Cours Victor Hugo aux abords du sinistre, désormais maîtrisé. Les pompiers sont toujours sur place à 12h.

Le cours est toujours coupé entre Sainte-Catherine et Pasteur.
Les pompiers constatent les dégâts.
Les habitants des logements alentour ont attendu jusque vers 2 h du matin de savoir s’ils pouvaient ou non rentrer chez eux.
Ils ont été relogés pour la nuit.
A droite, le gérant du magasin fait le bilan.

Les équipes de pompiers étaient toujours sur place, cours Victor-Hugo, en fin de matinée pour mener leur opération de surveillance, après l’incendie qui a ravagé depuis jeudi soir le magasin Tati.

« Il y a encore quelques fumerons, expliquait le lieutenant Ballon. « On surveille, on arrose de temps en temps. »

imuf

Pas de blessé

L’origine du sinistre reste encore inconnue.
C’est l’ensemble du magasin qui a été détruit, jusque dans l’arrière de l’établissement, rue Canihac.
Rappelons que le magasin, de 1 400 mètres carrés, compte 14 salariés et deux agents de sécurité.

iugtmi

De nombreux quidams se sont arrêtés, alertés par les dégâts visibles depuis l’extérieur. « Moi qui venais faire des achats… », s’exclamait Julie.« Le principal est qu’il n’y ait pas de blessé », ajoute une autre cliente de l’établissement.

jtdytd

Les riverains sans logement pendant au moins 10 jours

Les riverains de la résidence Victor-Hugo ont passé la nuit à l’hôtel Ibis de Mériadeck ou chez des amis.

kuyfuy

Ce vendredi matin, accompagnés par les pompiers, ils ont pu récupérer quelques affaires, comme une mère de famille venue récupérer « l’essentiel, de la nourriture pour bébé, et des vêtements, car on ne sait pas combien cela va durer. » 

uofmiufmi

Vendredi dans l’après-midi, la société SNI, le bailleur des riverains concernés confirmait que les habitants ne pourraient pas retourner dans leur logement avant une dizaine de jours, le temps de l’enquête judiciaire et de réalisation de travaux.

« Soit ils seront logés par leurs propores moyens durant cette période, où la société financera leur hébergement à l’hôtel » précise le bailleur.

ugli

Le cours Victor-Hugo a été rendu à la circulation automobile, seule la rue Canihac reste fermée.

ihomim

 

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :