Élue fin décembre, 43 ans après le dernier concours de beauté dans le pays, la jeune Shaymaa Qassim Abdelrahman a reçu plusieurs appels menaçant de la kidnapper.

La vie de Miss n’est pas aussi facile qu’on le croit.
En même temps que l’élection de Miss France regardée par des millions de Français, une jeune Irakienne de 20 ans a été élue Miss Irak.
Une première depuis 1972 dans le pays.

Capture

La gagnante est Shaymaa Qassim Abdelrahman, jeune femme élancée aux yeux verts originaire de la ville multiethnique de Kirkouk.
Elle a été couronnée par le jury lors de ce concours organisé dans un grand hôtel de Bagdad dans une cérémonie où les huit candidates n’ont pas défilé en maillot de bain, comme ailleurs.

«Je suis très heureuse de voir que l’Irak va de l’avant, grâce à Dieu. Cette cérémonie a redonné le sourire aux Irakiens», déclarait-elle. À tous les Irakiens?
C’était évidemment sans compter sur Daech.

Si Shaymaa a annoncé qu’elle allait utiliser sa nouvelle célébrité pour promouvoir l’éducation, surtout parmi les populations déplacées par le conflit contre les djihadistes qui ont conquis une partie du territoire irakien en 2014, la jeune femme a révélé avoir reçu de nombreux appels téléphoniques revendiqués par Daech.

Dans ses coups de fils anonymes «effrayants» selon le quotidien koweïtien Al-Watan qui dévoile l’affaire, relayé par de nombreux médias, la jeune femme affirme que l’organisation Etat islamique menace de la kidnapper si elle ne rejoignait pas les rangs des terroristes.

Dans un entretien à la chaîne NBC News, cette dernière confie ne pas céder à la panique.

«Je veux prouver que la femme irakienne est maître de son existence et qu’elle a les mêmes droits que les hommes. Je n’ai peur de rien, parce que je suis convaincue de ne rien faire de mal» explique-t-elle.

Il faut dire qu’il ne s’agit pas de la première menace qui pèse sur ce concours de beauté.
Sinan Kamel, créateur de mode et l’un des organisateurs de la cérémonie avait dévoilé la portée symbolique de la soirée:

«Il y a des hommes qui se battent sur la ligne de front pour défendre les Irakiens et vaincre le terrorisme et nous voulons leur prouver que la vie continue, prouver au monde que Bagdad ne mourra pas et l’Irak est en vie».

 

 

 

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :