Israël et la Chine entament des discussions pour une zone de libre échange.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la vice Première ministre chinoise Liu Yandong pendant une conférence de presse commune au bureau du premier ministre, à Jérusalem, le 29 mars 2016 (Crédit : Haim Tzach/GPO)

A Jérusalem, la vice Première ministre Liu Yandong incite les entrepreneurs israéliens en Chine ; Netanyahu dit que la coopération va “stupéfier le monde”.

Afficher l'image d'origine

La Chine et Israël se sont accordées pour entrer dans des négociations sur l’établissement d’une zone de libre échange, a annoncé mardi à Jérusalem la vice Première ministre chinoise, Liu Yandong.

Afficher l'image d'origine

Liu est actuellement en visite en Israël pour co-accueillir la deuxième rencontre commission conjointe Israël – Chine sur la coopération de l’innovation.

Afficher l'image d'origine

« La Chine est le troisième partenaire commercial d’Israël et je pense qu’il y a un grand potentiel », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu, se tenant aux côtés de Liu au lancement de l’évènement au ministère des Affaires étrangères.

Afficher l'image d'origine

« L’acceptation par la Chine de commencer les négociations pour un accord de libre échange est une position importante et nous sommes prêts à commencer immédiatement. »

Afficher l'image d'origine

Jérusalem et Pékin travaillent étroitement dans une large gamme de domaines, et particulièrement dans le domaine de l’innovation, a déclaré le Premier ministre, prédisant que dans moins de 10 ans la coopération sino-israélienne va « stupéfier le monde ».

Afficher l'image d'origine

 

« J’ai été ravi d’entendre aujourd’hui la vice Première ministre Liu annoncer que la Chine est prête à commencer des négociations pour un accord de libre échange avec Israël. Ceci est un développement important et nous sommes prêts à commencer immédiatement. Il y a tant de choses que nous pouvons faire ensemble. Nous avons discuté des divers domaines dans lesquels cela pourrait se produire – dans les soins, l’éducation à distance, l’agriculture, l’agriculture sous-marine, les technologies de l’information. Dans chaque domaine de l’aventure humaine, la coopération entre Israël et la Chine peut apporter d’énormes résultats. Et nous pensons qu’Israël peut être un partenaire parfait. »

Afficher l'image d'origine

La vice Première ministre chinoise Liu Yandong a déclaré que la Chine était ravie de commencer les discussions sur une zone de libre échange et a ajouté que son pays était prêt à coopérer pour le bénéfice des deux peuples. Elle a déclaré que la Chine et Israël se dirigent vers des projets communs importants et a noté qu’Israël est connu dans le monde entier pour son innovation.

Afficher l'image d'origine

Liu a déclaré que sa visite en Israël était principalement centrée sur le futur. « L’économie chinoise est entrée dans une nouvelle phase. Nous sommes sous pression mais nous sommes toujours le moteur de l’économie mondiale. »

« Sur les cinq prochaines années, Pékin a pour objectif de renforcer les infrastructures des transports, des télécommunications et de la technologie nucléaire », a-t-elle expliqué. « Notre espoir est que les entrepreneurs israéliens auront des projets en Chine. »

GPO/Mark Nayman« Le Président Reuven Rivlin et la vice Première ministre chinoise Liu Yandong à Jérusalem, le 29 mars 2016 « 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la vice Première ministre chinoise Liu Yandong ont ouvert aujourd’hui (mardi 29 mars) au ministère des Affaires étrangères de Jérusalem la deuxième rencontre de la conférence d’innovation Israël – Chine 2016.

Afficher l'image d'origine

Il s’agit de la plus importante plate-forme intergouvernementale Israël – Chine, dont la mise en place a été signée par le Premier ministre Netanyahu et la vice Première ministre Liu pendant sa visite en Israël en 2014. La première rencontre a eu lieu en janvier 2015 à Pékin.

Afficher l'image d'origine

Le travail de cette conférence a été mené et coordonné par le ministère israélien des Affaires étrangères et le ministère chinois des Sciences et des Technologies.

Afficher l'image d'origine

Des dizaines de ministères et d’agences gouvernementales (dont les ministères des Affaires étrangères ; des Sciences, de la Technologie et de l’Espace ; de l’Economie et de l’Industrie ; de la Santé ; de l’Education ; de la Culture et des Sports ; de l’Energie ; de l’Agriculture ; et l’autorité des brevets), ainsi que le Conseil de l’éducation supérieure, la Fondation nationale des sciences et des universités de pointe des deux pays ont tous participé au travail de la conférence.

Afficher l'image d'origine

Treize accords de coopération bilatérale ont été signés pendant cet évènement.

Au début de l’évènement, il y a eu un rencontre entre les deux délégations, menées par le Premier ministre et la vice Première ministre. Ont également participé : le ministre de la Santé Yaakov Lotzman, le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Espace Ofir Akunis, la vice ministre des Affaires étrangères Tzipi Hotovely, le directeur du ministère des Affaires étrangères Dore Gold et l’ambassadeur israélien en Chine Matan Vilnai.

Afficher l'image d'origine

La vice Première ministre chinoise est venue avec le ministre chinois des Sciences et des Technologies, l’ambassadeur chinois en Israël, les vices ministres de la Santé et des Affaires étrangères, et d’autres hauts fonctionnaires.

 

Signification de l’ouverture de ces discussions :

* quand l’accord commercial prendra effet, il pourrait doubler le marché bilatéral (aujourd’hui autour de 8 milliards de dollars)

* cet accord comprendra le commerce de biens et de services, ainsi que des coopérations économiques et technologiques

* l’accord de libre échange pourrait augmenter le PIB dans les deux pays

* cet accord entraînera une hausse des investissements et mènera à des bénéfices économiques importants pour les deux pays

* cet accord constitue une étape très importante dans les relations économiques bilatérales

Afficher l'image d'origine

Le futur accord commercial entre Israël et la Chine abordera plusieurs sujets, y compris :

1/ la levée des obstacles au commerce – les exports israéliens en Chine bénéficieront d’entrée plus facile en Chine, et vice-versa, et

2/ l’accord permettra la levée des obstacles dans les domaines de la normalisation et de la régulation.

Afficher l'image d'origine

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :