L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques s’inquiète ; le chef de la CIA avait déjà indiqué en février l’usage par l’EI d’armes chimiques.

Siège de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye (Crédit : OIAC)

Le directeur général de l’OIAC a assuré mardi qu’il y a des signes permettant de penser que l’organisation Etat islamique (EI) est en état de fabriquer ses propres armes chimiques en Syrie et en Irak, signes qu’il qualifie d’ « extrêmement inquiétants ».

28

« Il est possible qu’ils les aient produites eux-mêmes, ce qui est extrêmement inquiétant », a affirmé Ahmet Üzümcü à l’AFP : « cela veut dire qu’ils ont la technologie, le savoir-faire et l’accès aux substances qui pourraient être utilisées pour la production d’armes chimiques ».

Afficher l'image d'origine

En février, le directeur de la CIA John Brennan avait déclaré à CBS News que les combattants de l’EI avaient la capacité de fabriquer de petites quantités de chlore et de gaz moutarde et en avaient déjà utilisé.

La coalition internationale contre l’EI a mené des frappes début mars contre des installations du groupe, dégradant « la capacité de l’EI à produire des armes chimiques », selon le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

Les équipes d’enquêteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) avaient trouvé des preuves selon lesquelles du gaz moutarde avait été utilisé en août en Irak et en Syrie, notamment à Marea, dans la province d’Alep.

Afficher l'image d'origine

L’OIAC fait état depuis plusieurs mois du recours persistant – sans se prononcer sur les responsables – au gaz sarin, au gaz moutarde ou au chlore dans les combats qui ravagent la Syrie depuis cinq ans et ont fait plus de 260.000 morts.

24

« Il y a de forts soupçons que les jihadistes aient pu faire usage  des armes chimiques », a néanmoins assuré Ahmet Üzümcü, refusant de mentionner des attaques spécifiques.

Afficher l'image d'origine

Le 9 mars, une attaque chimique sur la ville de Taza, dans le nord de l’Irak, imputée aux jihadistes de l’EI, avait tué trois enfants et blessé 1.500 personnes.

Début avril, la Russie et la Chine avaient proposé au Conseil de sécurité une résolution visant à empêcher l’acquisition d’armes chimiques par des groupes extrémistes dans les pays voisins de la Syrie comme l’Irak et la Turquie.

Afficher l'image d'origine

L’EI testerait des armes chimiques sur des prisonniers.

Akcakale, dans la province de Sanliurfa, couverte de fumée provenant de la ville syrienne de Tel Abyad pendant les combats entre l'Etat islamique et les combattantes kurdes (YPG), le 27 février 2016. (Crédit : AFP / STR)

Le groupe terroriste aurait déplacé du chlore et du gaz moutarde dans des zones résidentielles denses de Mossoul.

Le groupe terroriste Etat islamique (EI) aurait testé des armes chimiques contre des prisonniers et a déplacé des opérations dans des zones résidentielles.

Résultat de recherche d'images pour "l’usage par l’EI d’armes chimiques."

Selon les habitants de la ville irakienne de Mossoul détenue par l’EI, qui ont parlé avec le Telegraph britannique, le groupe terroriste a installé des laboratoires au cœur des centres de population pour éviter d’être ciblé par des frappes aériennes de la coalition.

Selon l’article, l’EI a une unité spéciale d’armes chimiques composée de scientifiques irakiens qui travaillaient pour Saddam Hussein. Le directeur de l’unité a été capturé cette année et aurait partagé des informations avec la coalition menée par les Etats-Unis contre l’EI.

Afficher l'image d'origine

Le nouveau directeur, selon un groupe de journalistes citoyens nommés Sound and Picture, est également un scientifique qui travaillait pendant le règne de Hussein, a déplacé les opérations du groupe de l’université de Mossoul aux zones résidentielles peuplées.

Le groupe dit qu’un certain nombre de maisons ont été prises par les terroristes de l’EI, et que les habitants voient beaucoup d’animaux morts dans les poubelles, ce qui suggérerait des tests chimiques.

Afficher l'image d'origine

Le groupe a également annoncé que des prisonniers de l’EI ont été les sujets de tests de telles armes, à savoir du chlore et du gaz moutarde.

Selon l’article, les habitants situés à proximité de la prison de l’EI à al-Andalus ont rapporté des difficultés respiratoires et plusieurs irritations parmi les enfants, ce qui pourrait indiquer une exposition à ces substances.

Le groupe terroriste aurait de grande quantité de chlore et expérimenterait le gaz moutarde.

Afficher l'image d'origine

Le groupe a déjà utilisé des armes chimiques pendant des attaques contre les troupes de l’Etat syrien et les forces kurdes Peshmerga.

Le mois dernier, le groupe a lancé une attaque mortelle aux gaz contre les troupes syriennes dans la base aérienne orientale assiégée de la ville de Deir el-Zour, avait annoncé l’agence de presse officielle SANA.

Afficher l'image d'origine

SANA n’avait pas précisé combien de soldats avaient tués dans l’attaque.

« Les terroristes de Daesh [acronyme arabe de l’EI] ont attaqué l’aéroport militaire de Deir el-Zour avec des roquettes transportant du gaz moutarde, entraînant la suffocation de certaines personnes », avait-elle annoncé.

Le 9 mars, une attaque au gaz présumée de l’EI dans la ville irakienne de Taza, au sud de Kirkuk, a tué trois enfants et blessé 1 500 personnes, les blessures allant des brûlures aux démangeaisons en passant par des problèmes respiratoires.

Afficher l'image d'origine

Alors que les agents chimiques qui auraient été utilisés par l’EI jusqu’à présent font partie de ses armes les moins efficaces, l’impact psychologique sur les civils est considérable.

Au total, 25 000 personnes ont fui leurs maisons dans et autour de Taza le mois dernier, par crainte d’une autre attaque.

Afficher l'image d'origine

La province de Deir el-Zour est vitale pour l’EI car elle est située entre ses capitales de facto, la syrienne de Rakka et l’irakienne de Mossoul.

Afficher l'image d'origine

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :