Un homme lourdement armé a ouvert le feu, dans la nuit de samedi 11 à dimanche 12 juin, dans une boîte de nuit LGBT très fréquentée d’Orlando, en Floride aux Etats-Unis. Au moins cinquante personnes ont été tuées et 53 blessées, selon le dernier bilan diffusé par le maire de la ville, Buddy Dyer. Il s’agit de la plus grave fusillade de l’histoire des Etats-Unis.

Church pastor Kelvin Cobaris hugs Orlando City Commissioner Patty Sheehan and Terry DeCarlo, executive director of the LGBT Center of Central Florida, after a shooting at the Pulse nightclub killed at least 50 people and injured at least 53 on Sunday, June 12. Orlando police said they shot and killed the gunman.

  • Que s’est-il passé ?

Un officier de police, qui travaillait comme agent de sécurité dans la boîte de nuit Pulse, a échangé des coups de feu avec l’assaillant vers 2 heures locales (8 heures en France), ont précisé des responsables de la police lors d’un point presse.

Jeremy Glatstein donates blood in Orlando on June 12. He drove an hour to the donation center to show his support for the shooting victims.

L’homme a ensuite pris des personnes en otages, avant que les troupes d’élite américaines du SWAT ne pénètrent dans la boîte de nuit et n’abattent l’agresseur.

A SWAT team member arrives at the scene of the shooting.

« A 5 heures [locales] ce matin, la décision a été prise de porter secours aux otages qui se trouvaient à l’intérieur. Nos officiers ont échangé des coups de feu avec le suspect. Le suspect est mort », a raconté John Mina, chef de la police d’Orlando. Au moins un policier a été blessé dans la fusillade et les forces de l’ordre ont réussi à sauver au moins 30 personnes, a-t-il ajouté.

A bomb disposal unit checks for explosives around the apartment building where shooting suspect Omar Mateen is believed to have lived in Fort Pierce, Florida.

Pour le moment, on ne sait pas si les victimes ont été tuées par le tireur ou lors d’échanges de tirs avec la police. Aucune information n’a été donnée sur le nombre de clients présents à l’intérieur de l’établissement au moment de la fusillade.

Ray Rivera, a DJ at the Pulse nightclub, is consoled by a friend outside of the Orlando Police Department.

La police a indiqué avoir procédé à une « explosion maîtrisée » dans la discothèque plusieurs heures après la fusillade mais n’a pas expliqué les raisons de cette intervention.

A police officer stands guard outside an Orlando hospital after the mass shooting.

  • Qui est le tireur ?

Omar Mateen (CBS News)

Le FBI confirme que l’auteur de la tuerie est bien Omar Mateen, un citoyen américain de 29 ans, né de parents afghans. La police fédérale explique qu’il avait des « antécédents violents » et qu’elle avait enquêté sur lui à deux reprises pour des liens supposés avec la mouvance islamiste, en 2013 et 2014, sans donner de suite, faute de preuves.

Shooting victims are attended to by emergency responders outside the club.

Lors de son carnage — armé d’un fusil d’assaut de type AR-15, d’une arme de poing et d’un « dispositif suspect », dont la nature n’a pas été établie — il a prêté allégeance à l’organisation Etat islamique et fait référence aux frères Tsarnaïev, auteurs des attentats de Boston en 2013, rapporte le porte-parole de la police de l’Etat du Massachussett. L’Etat islamique a de son côté revendiqué l’attaque dans un communiqué qualifiant Omar Mateen de « soldat du califat ».

Police officers respond to the scene of the shooting.

Lire aussi :   Qui est Omar Mateen, l’auteur de l’attentat d’Orlando ?

  • Obama condamne un acte de « terreur et de haine »

Bystanders wait at the scene.

Le président américain Barack Obama a condamné « un acte de terreur et de haine » lors d’une très brève allocution en direct de la Maison Blanche.

« Comme Américains, nous sommes unis dans le deuil, dans la rage et dans la résolution, pour défendre notre peuple. »

Il a également ordonné que les drapeaux soient mis en berne sur tous les bâtiments fédéraux.

Emergency personnel gather outside the nightclub.

  • Ouverture d’une enquête pour « acte de terrorisme »

La police fédérale américaine (FBI) n’a pas écarté la piste du terrorisme islamiste. L’homme « pourrait avoir des sympathies pour cette idéologie particulière, mais nous ne pouvons pas l’affirmer catégoriquement », a expliqué un de ses agents. Le FBI a ouvert une enquête pour « acte de terrorisme ».

Police in Orlando direct family members away from the scene of the shooting early on June 12.

« Cela n’a rien à voir avec la religion », a toutefois affirmé le père de l’assaillant présumé, Mir Sadique sur NBC News. Il a présenté ses excuses à la nation, affirmant tout ignorer des projets de son fils. Il a rappelé que son fils avait été choqué de voir deux hommes s’embrasser à Miami, il y a quelques mois, et que cela aurait pu motiver son geste.

People wait for news outside the emergency entrance of the hospital.

Le président américain Barack Obama a demandé à être informé régulièrement de la suite des événements et a ordonné au gouvernement fédéral « de fournir toute l’aide nécessaire ».

Medical personnel wait with stretchers at the Orlando Regional Medical Center.

L’état d’urgence a été déclaré dans la ville d’Orlando et dans l’Etat de Floride. Toutefois, les autorités américaines sont convaincues qu’« il n’y a pas d’autre menace ».

Police gather outside the home in Port St. Lucie, Florida, where Mateen's father lives.

  • Intervention au domicile du suspect

Des forces spéciales du SWAT, des officiers de police et du FBI se sont déployés vers midi (18 heures à Paris) autour d’un complexe résidentiel à Fort Pierce (Floride), dernière adresse connue du suspect. Selon les reporters présents sur place, des voisins ont été évacués avant l’entrée d’une unité antibombe dans l’appartement. Aucune information n’a été donnée sur les résultats de cette opération.

Florida Gov. Rick Scott arrives at the scene.

  • Pas de lien avec le meurtre de Christina Grimme vendredi

C’est la deuxième fois en trois jours que la ville d’Orlando est le théâtre d’une fusillade. Vendredi soir, la chanteuse américaine Christina Grimmie, ancienne candidate de l’émission « The Voice », a été abattue alors qu’elle signait des autographes à l’issue d’un concert au Plaza Live, situé à moins de cinq kilomètres du Pulse. Mais selon la police, il n’existe aucun lien entre les deux affaires.

orlando shooting

Lire aussi :   Une ancienne participante à l’émission américaine « The Voice » tuée par balle après un concert

L’agresseur de la jeune chanteuse, un jeune homme de 27 ans en possession de deux armes de poing, s’est donné la mort en se tirant une balle dans la tête. Ses mobiles n’ont, pour le moment, pas été éclaircis.

http://www.orlandosentinel.com/news/breaking-news/os-inside-glitz-ultra-lounge-after-shooting-that-killed-2-people-warning-graphic-content-20160208-premiumvideo.html

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :