C’est un soutien très gênant. Et qui n’est pas sans arrière pensée. Le groupuscule islamophobe d’extrême droite Riposte laïque a publié lundi 21 novembre un long post sur son site. Son titre ? « 2e tour : pour contrer le vote musulman, votons Fillon en masse ! »
Comprendre : pour faire barrage Alain Juppé. Pour eux, le choix est simple :

i-1

« Il parait donc extrêmement important, et même indispensable, de ne pas nous endormir sur nos lauriers, en l’occurrence le mauvais score de Juppé face à Fillon au premier tour, en mettant toutes les chances de notre côté pour ‘transformer l’essai’ au second tour : profiter de cette occasion qui nous est offerte, d’aller voter nous aussi pour le candidat ‘le moins pire’ du système, François Fillon. »

Les trolls de Poutine ont-ils donné un coup de pouce à Fillon ?

Afficher l'image d'origine

Intox et désinformation sur « Ali Juppé »

La fachosphère, très active sur internet, a fait campagne contre le maire de Bordeaux lors de la primaire de la droite et du centre. L’extrême droite lui a même trouvé un surnom censé synthétiser sa pensée : « Ali Juppé ».

D’intox en désinformation, ces sites n’ont cessé de le présenter comme un « complice » de l’islam, ayant une soi-disant proximité avec les Frères musulmans. Pour cela, ils ont largement extrapolé sa relation avec Tariq Oubrou, l’imam de Bordeaux et ont prêté à Alain Juppé l’envie de construire la plus grande mosquée d’Europe dans la capitale bordelaise.

Afficher l'image d'origine

Jean-Pierre Raffarin et Valérie Pécresse, deux poids lourds dans les soutiens d’Alain Juppé, ont tous deux dénoncé cette campagne « nauséabonde » véhiculée sur les réseaux sociaux par l’extrême droite et certains soutiens de Nicolas Sarkozy. Des « attaques souterraines » qui auraient largement contribué au faible score de leur candidat au premier tour.

C’est d’ailleurs l’un des candidats de la primaire de la droite et du centre, Jean-Frédéric Poisson, qui a donné une certaine visibilité à ces théories conspirationnistes et délirantes. Il avait ainsi attaqué le 17 novembre dernier Alain Juppé sur « sa proximité avec les organisations directement liées aux Frères musulmans ».

Afficher l'image d'origine

« Tout faire pour faire battre Alain Juppé »

Sur les autres sites qui composent la fachosphère, on développe l’argumentaire anti-Juppé et pro-Fillon. Guillaume de Thieulloy, directeur de « Salon beige », qui se revendique comme le site des laïcs catholiques, et de « L’Observatoire de la christianophobie », avoue avoir voté pour Jean-Frédéric Poisson et être « déçu par son score ».

« Naturellement, il faut donc tout faire pour faire battre Alain Juppé qui, est, de loin, le pire », écrit-il. « Il ne nous coûtera donc pas beaucoup d’éliminer Alain Juppé au profit de François Fillon », continue Guillaume de Thieulloy.

Pour dimanche prochain, sa position est donc nette : François Fillon reste « le meilleur des ‘grands’ candidat ».

« Nous avons la possibilité d’éliminer un soutien des Frères musulmans et un homme qui crachait naguère sur le Pape Benoît XVI qui avait l’incroyable audace de défendre la loi naturelle. Nous n’allons pas nous en priver ! »

Lui n’a pas voté à la primaire, mais veut faier connaître sa position. Pierre Sautreil, animateur de Fdesouche, site central de la fachosphère, a voté pour François Fillon… dans le sondage qu’hébergeait son site. Passés les « je m’en fous », c’est Jean-Frédéric Poisson (encore) qui emporte l’adhésion des lecteurs de Fdesouche. En troisième position, mais pas loin derrière, on trouve… François Fillon.

Afficher l'image d'origine

« Mettre les pendules à l’heure en 2017 »

Dans leur raisonnement, les membres de Riposte laïque ne sont pas à un paradoxe près. Si François Fillon devient le candidat de la droite et du centre, c’est pour mieux se faire battre en mai 2017 par… Marine Le Pen, la présidente du Front national. Il suffit de lire la conclusion de leur logorrhée pour tenter de comprendre leur raisonnement :

« Il sera toujours temps ensuite, de mettre les pendules à l’heure, au moment du choix en 2017, entre une candidate n’ayant aucune responsabilité dans la ruine du pays, et un candidat qui a eu les rênes en main (même partagés) pendant cinq ans, et donc de ce fait, bien plus mouillé que la première. »

Est-ce vraiment une bonne idée pour leur dessein ? La formation d’extrême droite n’avait pas anticipé le score de l’ancien Premier ministre. François Fillon pourrait s’avérer un adversaire plus complexe pour Marine Le Pen que Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé.

L’hypothèse Fillon, un mauvais scénario pour le FN ?

Face à un Fillon thatchériste, Marine Le Pen n’aura d’autres choix que d’insister sur sa ligne étatiste. Le risque ? Réveiller l’épineuse question de la ligne économique, qui divise au sein du parti entre les étatistes, incarnés par Florian Philippot, et les libéraux, portés par Marion Maréchal-Le Pen.

mm

Enfin, sur la politique familiale et les questions sociétales, l’ancien Premier ministre pourrait réduire les marges électorales de la candidate frontiste.

De toute façon, le « soutien » de la fachosphère à François Fillon a déjà une date de péremption : avril 2017. Ils lui ont même déjà trouvé un surnom : « Farid Fillon ».

Juppé dénonce les « soutiens de l’extrême-droite » de Fillon.

i-2Paris, le 14 novembre dernier. Depuis le premier tour de la primaire, Alain Juppé a férocement durci le ton contre Alain Juppé. Ses proches admettent leur malaise.

À la veille du débat de l’entre-deux tours et à quatre jours du second tour de la primaire de la droite, Alain Juppé a poursuivi, ce mercredi, son offensive contre François Fillon, évoquant notamment les «prises de position» de «membres de l’extrême droite» en faveur de son rival. Le ton adopté par le challenger de la compétition depuis lundi ne recueillerait pas le soutien de son entourage.

«Ce qui risque de fracturer la droite, ce sont les prises de position successives de membres de l’extrême droite, anciens membres du FN, pour la candidature de François Fillon», a affirmé, mercredi, sur RTL, le maire de Bordeaux, au lendemain d’un meeting très offensif à Toulouse. «Moi, a-t-il insisté, je me suis toujours battu avec la plus grande énergie contre le FN. Ce sera un enjeu du combat de 2017, bien entendu, faire barrage au FN (…). Je suis tout à fait clair sur ce point».

Afficher l'image d'origine

Un appel contre Juppé et «le vote musulman»

Jacques Bompard, le maire Ligue du Sud d’Orange et ancien membre du FN, a tweeté mardi qu’il voterait Fillon. Riposte Laïque, un mouvement islamophobe d’extrême droite, a lancé un appel contre Juppé et «le vote musulman». Aymeric Chauprade, ex-eurodéputé FN, a aussi accordé son soutien à François Fillon.

«Le ton a un peu trop monté de mon point de vue», a admis, sur France 2, le porte-parole de campagne de Juppé, Benoist Apparu. «On a besoin de démontrer que sur les champs économique et sécuritaire, notamment, on a des différences. Mais restons dans la campagne que nous avons faite depuis le début. (…) Ni sur les valeurs, ni sur le plan économique, le programme de François Fillon n’est un programme dangereux», a insisté le député de la Marne en référence au «code de bonne conduite» que Juppé avait proposé à ses adversaires de la primaire début septembre.

«Je ne me reconnais pas dans la tension politique de la campagne»

Le député de la Haute-Marne, François Cornut-Gentille, aimerait bien, lui aussi, que son champion revienne à cette stratégie. «Alain Juppé avait défini une ligne politique de droite rassembleuse, sans regarder ce que faisaient ses concurrents», estime-t-il dans Le Figaro. Cornut-Gentille, «mal à l’aise» à cause des dernières attaques contre Fillon, appelle Juppé à «se ressaisir». D’autant qu’il n’y a «rien à gagner» à agir aussi férocement.

«Je ne me reconnais pas dans la tension politique de la campagne de second tour», a également déclaré Hervé Mariton, soutien de Juppé. «Non, Alain Juppé n’est pas un homme de gauche. Non, François Fillon n’est pas un homme d’extrême droite», insiste le député de la Drôme, qui «appelle solennellement au respect mutuel pour cette campagne de second tour».

Afficher l'image d'origine

 

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :