Aux Etats-Unis, les Angry White Men, ces « hommes blancs en colère », dénoncent la « tyrannie des minorités », le féminisme et se disent discriminés. Avec l’élection de Donald Trump, ils se sentent pousser des ailes.

capture

« C’est la guerre des sexes ! » hurlent les Proud Boys (les « hommes fiers »), un groupe d’Américains qui se sentent opprimés par les femmes. Galvanisés par les déclarations phallocrates de Trump, ces Angry White Men ou « hommes blancs en colère » préparent la riposte.

« Pitié, ne votez pas ! Vous êtes nulles en vote »

Le premier va jusqu’à porter plainte pour discrimination contre les boîtes de nuit qui offrent la gratuité aux filles. Quelle injustice ! Et il se dit prêt à mettre toutes ses forces et tous ses dollars dans la lutte contre le féminisme. Le second crache sur les ondes son mépris des femmes, qu’il juge inaptes à voter, et de leur Marche du 21 janvier contre le nouveau président.

Misogynes, violents, ils veulent la fin du « politiquement correct » et de cette bien-pensance insupportable qu’incarnait à leurs yeux Obama.

400x260-ct
La place des femmes ? au foyer, bien sûr.

Publicités

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :