Macron, l’arrogant incompétent, le petit donneur de leçons, donne dans la caricature autoritaire, et fait de l’impérialisme à 2 balles en insultant le Liban et la Biélorussie.

Quand Macron n’est pas en train d’insulter les Français, en compagnie de la Sibeth Ndiaye en pyjama, il fait en sorte que la seule argumentation qu’il soit capable de développer face à une contestation sociale et populaire toujours plus forte soit le recours à la Castapo. Macron, l’arrogant incompétent, dans sa caricature autoritaire, a fait un usage abusif et dangereux de la répression policière à coup de grenades, de LBD et de matraques. (adapté de initiative communiste)

Après cela et sa gestion calamiteuse de la crise du Coronavirus, Macron, l’arrogant incompétent, ose se poser en donneur de leçons en insultant le Liban et la Biélorussie. Et cela au total mépris des règles les plus élémentaires du savoir vivre en démocratie et de la vraie diplomatie. Macron : la honte du Liban

Macron, le nain de jardin arrogant incompétent, est un petit impérialiste belliqueux. Macron à l’Élysée est le résultat du vote de 18% des électeurs, lui qui est le plus illégitime et mal élu de la Vème République !

initiative communiste.fr : Depuis l’Élysée, Macron prétend donner bons et mauvais points à la classe politique libanaise et y dicter qui doit être le chef du gouvernement et la composition de ses ministères. Il oublie que le temps colonial du mandat est définitivement terminé, Macron a affirmé avoir pris « acte » de la « trahison collective » de la classe politique libanaise ! (Twitter) Déclaration à mettre en perspective avec la situation géopolitique résultant de l’émergence de l’impérialisme turc et de la crise de l’impérialisme français.

Et Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, de rappeler que les Libanais n’ont pas besoin de recevoir d’ordre de la part de l’autoritaire Macron. C’est au peuple libanais et à lui seul de décider en pleine souveraineté. Et en même temps, quand les Gilets jaunes sont matraqués et éborgnés, Macron donne de honteuses leçons de maintien de l’ordre à Loukachenko. C’est une sortie remarquée dans la presse servile de France : Macron, arrogant, irresponsable et médiocre, tout en s’arrogeant le droit de prétendre dicter qui doit s’installer dans le fauteuil de président de la Biélorussie, s’est répandu en leçons de maintien de l’ordre.

Faut-il rappeler que le régime Macron a du sang sur les mains ? Avec plusieurs morts à la suite de violentes actions policières, comme à Marseille celle de Zineb, dame de 80 ans décédée, le visage explosé par le tir d’une grenade par des CRS. Et des dizaines de blessés graves, envoyés dans le coma, éborgnés, mains arrachées. Et de rappeler que des ordres ont été donnés d’arrestations préventives illégales de Gilets jaunes pour empêcher les manifestations ! Et que lors des manifestations des Gilets jaunes, des dizaines de milliers d’arrestations ont conduit à une terrible répression par des milliers de procès et de condamnations !

 Et quand Macron se voyait poser la question en Belgique des violences policières, il a voulu interdire l’emploi du terme. Et c’est celui là qui ose critiquer Loukatchenko ! Rappelons que ce qui est particulièrement significatif des images qui arrivent de Minsk, c’est que dès lors que les manifestations sont pacifiques, on n’y voit aucun policier ni gendarme casqué, armes de guerre en main, encager les défilés.

Et les manifestants ont le droit d’accéder aux perrons des lieux de pouvoir. Alors que Macron a fait interdire d’accès la moitié de Paris, arrêter et verbaliser les Parisiens ! Ce samedi à Minsk, une vue aérienne du rassemblement d’opposants, diffusée par une pro-UE sur Twitter, ne montre aucun escadron de CRS ou de policiers braquant des armes sur les centaines de manifestants, à comparer à la situation à Paris !

Moralité : Macron, l’arrogant incompétent, a prétendu dicter, depuis son bureau nouvellement redoré à la feuille d’or, ce qui devait être la bonne conduite des dirigeants de la Biélorussie et du Liban.

Le petit inspecteur des finances gay-friendly, et petit banquier affairiste opportuniste, qui a été installé par l’oligarchie capitaliste à l’Élysée fait sans cesse honte à toute la France par ses insultes outrancières, à la façon néocolonialiste. Ces insultes outrancières sont réellement symptomatiques de son incompétence !

Valeur actuelles : À coût de 15 000 feuilles d’or, Macron le petit flambeur de l’Élysée tente de redorer son imposture à l’Élysée. Des travaux nécessaires a jugé Macron ! Marie-Antoinette n’aurait pas fait mieux ! Après avoir rénové la salle des fêtes de l’Élysée, en y mettant le prix, Macron a voulu ses 15 000 feuilles d’or !

« Cette pièce vibre totalement différemment« , s’est réjouit Macron, le petit flambeur de l’Élysée, une fois la rénovation terminée, selon le Parisien du 15 septembre. Et pour redonner ses lettres de noblesses à un Macron qui n’en a pas, ses 15 000 feuilles d’or doivent redorer la pièce depuis laquelle Macron tourne ses mensonges pour la télé. Macron, le petit flambeur de l’Élysée, n’a pas voulu faire les choses à moitié !

Pour redorer le salon doré de l’Élysée, les artisans ont dû poser « environ 15.000 feuilles d’or de 0,2 micron d’épaisseur, soit l’équivalent de 390 grammes », note Le Parisien. Pour Macron, le petit flambeur de l’Élysée, le jeu en valait la chandelle et le résultat a dépensé toutes ses attentes ! « Quand on voit à quel point les éléments revivent, ça s’est complètement transformé » (???), a réagit Macron, des étoiles d’or plein les yeux. Pour ces travaux, il aura fallu débourser pas moins de 930.000 euros, toujours selon Le Parisien.

« Souvent on n’ose pas décider ces travaux alors que c’est notre devoir« , dit Macron, le petit flambeur de l’Élysée. Marie-Antoinette n’aurait pas fait mieux ! Depuis son arrivée à l’Élysée, Macron le petit roitelet et petit dictateur, a fait de nombreux travaux : la salle des fêtes, l’escalier d’honneur, le salon Murat, le salon des Aides de camp, la galerie des portraits. « À ce rythme, dans dix ans, on pourra réduire les factures d’entretien« , s’est félicité l’architecte du palais de la petite république bananière. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Avec les 15 000 feuilles d’or de l’Élysée : Macron irresponsable et médiocre redore l’Élysée ! C’est la gabegie qui continue à 930 000 euros, après les 1200 nouvelles assiettes peintes par des artistes à la con.

Brizitte et Macron ont dépensé 50 000 euros de vaisselle ! Macron, le petit flambeur de l’Élysée, met les petits plats dans les grands ! Marie-Antoinette n’aurait pas fait mieux !

Brizitte et Macron ont dépensé une rénovation à un demi-million d’euros ! En 2019, en pleine crise des Gilets jaunes, la salle des fêtes de l’Élysée avait été changée pour un montant de 500 000 euros. Le Parisien avait ironisé sur la situation : En pleine révolte des Gilets jaunes, Brizitte et Macron reçoivent des journalistes du Monde pour leur présenter les travaux de rénovation de l’Élysée et une facture de 600 000 € !

Tout cela aux frais des contribuables, surtout la veille du saccage de l’Arc de Triomphe par les black blocs gauchistes impunis. Effet dévastateur garanti ! Marie-Antoinette n’aurait pas fait mieux !

Comme le rappelle le magazine Closer, le salon doré et la salle des fêtes ne sont pas les seules pièces à avoir été rénovées. Des œuvres d’art moderne, du mobilier et de nouvelles tapisseries avaient été installés à la demande de Brizitte dès le début du quinquennat de Macron, le petit flambeur de l’Élysée.

Oui évidemment, c’est fort de café ! Et ce qui est encore plus choquant, c’est les 40 milliards de dette que la France de Macron, le petit flambeur de l’Élysée, prend en charge pour les 40 milliards qui seront offerts à l’Italie. La Mutualisation des dettes européennes voulue par Macron, le petit flambeur de l’Élysée, a pour but de ruiner toujours plus les français essorés fiscalement, en plus du coût exorbitant de l’invasion des migrants venus d’Afrique ! On a élu un couple socialiste très dépensier et personne ne dit rien !

Combien de milliards ont été dépensés ? Ce n’était pas le moment. Entre la moquette, la vaisselle, la piscine, les fêtes de la musique, et tout le reste, quelle gabegie pure socialiste irresponsable !

Et Macron, le petit flambeur de l’Élysée, annonce aux Français qu’il n’y a plus d’argent, mais pas pour tout le monde. Comme disait Coluche, y en a qui sont plus égaux que d’autres !

Macron, le petit flambeur de l’Élysée, a créé toutes sortes de postes imaginaires et de nombreux ministres délégués ou commissaire au plan pour caser les copains ! Désolant ! Rien ne change…

Fallait bien en remettre une couche (c’est le cas de le dire). (librement adapté de Valeur actuelles)

capital.fr : 930.000 euros, c’est la facture de la rénovation du salon doré de l’Élysée ! Voitures, repas, ménage : comment Brizitte et Macron, le petit flambeur de l’Élysée, font déraper les dépenses de l’Élysée !

capital.fr : Élysée : le coût de la rénovation de la salle des fêtes dévoilé : des dépenses avoisinant les 100 millions d’euros ! C’est la solidarité des dettes voulue par Macron contre les Français !

Du haut de sa splendeur dorée aux 15 000 feuilles d’or de l’Élysée, Macron, le nain de jardin, s’en est donc pris au Liban. La Ligue de défense juive : Macron s’en est pris dimanche, au lendemain de l’échec à former un gouvernement au Liban, au parti chiite Hezbollah « qui ne doit pas se croire plus fort qu’il ne l’est ! »

« Le Hezbollah, a-t-il lancé dans une conférence de presse, ne peut en même temps être une armée en guerre contre Israël, une milice déchaînée contre les civils en Syrie, et un parti respectable au Liban. C’est à lui de démontrer qu’il respecte les Libanais dans leur ensemble. Il a, ces derniers jours, clairement montré le contraire. Vous avez un système de terreur qui s’est mis en place et que le Hezbollah a imposé et je le dis avec d’autant plus de clarté que je leur ai dit« , a-t-il dénoncé. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Malgré ses 15 000 feuilles d’or à l’Élysée : Macron ignare et incompétent ne comprend rien au Liban !

Le Salon beige, Bernard Antony : Liban : Macron s’égare et dérape ! Macron vient de proférer des propos sur la situation du Liban manifestant le déni de réalité qu’il commet à propos de ce pays indépendant de la France depuis 1920. D’abord, le voilà d’évidence saisi par une vaniteuse confusion dans le rôle qu’il peut y jouer en tant que petit chef arrogant et incompétent de la diplomatie à la con de l’État français.

Il commet un premier déni de réalité sur sa petite personne, sa fonction, son rôle, car il n’est pas mandaté pour parler en patron du Liban et pour pouvoir en admonester toute la classe politique comme il le fit chez nous à l’égard du général de Villiers. Manifestement, il ne comprend pas que le Liban n’étant pas sa chose, il est tenu à une certaine réserve dans l’expression de ses jugements de maître d’école comminatoire.

Son deuxième déni de réalité porte sur le Liban dont il parle comme d’une entité unie, ce qui n’est pas plus vrai aujourd’hui que pendant la guerre de 1975 à 1990 opposant les patriotes libanais aux milices et aux groupes terroristes islamistes et palestiniens et à l’armée d’occupation syrienne. Or, sous la présidence du général Aoun, le Liban est de plus en plus passé sous le contrôle du Hezbollah, parti totalitaire chiite sous direction iranienne et puissante organisation militaire alliée du régime syrien. Disposant de ministères essentiels dans les gouvernements successifs, le Hezbollah, qui contrôle le sud et l’est du pays, est le principal obstacle à une durable entente inter-libanaise. Le seul avenir possible pour un Liban en paix ne passe pas par le maintien de la fiction gouvernementale unitaire actuelle malgré la division communautariste.

La paix au Liban ne passe pas par un illusoire changement comportemental immédiat de l’ensemble des politiciens libanais. Elle ne peut résulter que d’un accord des différentes composantes politico-religieuses pour un projet de réforme confédérale du pays, une cantonalisation s’inspirant du modèle suisse. C’est ce que pourrait subtilement inspirer un vrai chef de l’État français qui ne serait pas tout sauf réaliste et adroit.

Ce n’est pas ce que l’on peut attendre du très jacobin Macron trop peu connaisseur des paramètres religieux et culturels modelant l’histoire du Liban. Macron, qui a proféré une énormité sur la colonisation crime contre l’humanité, s’exprime en très mauvais colonialiste façon dirigeants radicaux de la III° République.

Macron arrogant et nul sur la Biélorussie : Il est clair que Macron doit partir !

Le monde : Loukachenko doit partir ! Le président de la Biélorussie, Alexandre Loukachenko, doit partir, affirme le petit Macron, dans un entretien avec le Journal du dimanche du 27 septembre. Loukachenko est le miroir de Macron : Ce qui se passe en Biélorussie, c’est une crise de pouvoir, un pouvoir autoritaire qui n’arrive pas à accepter la logique de la démocratie et qui s’accroche par la force. Ben voyons !

Il est clair que Loukachenko doit partir, déclare Macron, cité dimanche par le journal. Macron, le nain de jardin arrogant, se dit impressionné par le courage, non pas des Gilets jaunes, mais des manifestants en Biélorussie. Ils savent les risques qu’ils prennent en défilant tous les week-ends et, pourtant, ils poursuivent le mouvement pour faire vivre la démocratie dans ce pays qui en est privé depuis si longtemps comme la France avec la Castapo de Macron, pour qui les femmes qui défilent tous les samedis, forcent le respect !

Concernant le rôle du président russe, Vladimir Poutine, dans la recherche d’une solution à la crise politique après la réélection contestée le 9 août du président Loukachenko, le petit Macron juge qu’on est loin du compte : J’ai parlé à Vladimir Poutine le 14 septembre, le jour où il recevait Loukachenko à Sotchi. Je lui ai dit que la Russie a un rôle à jouer, et ce rôle peut être positif s’il pousse Loukachenko à respecter la vérité des urnes et à libérer les prisonniers politiques. C’était il y a quinze jours, et nous n’y sommes pas !

Macron petit roitelet en Lituanie et en Lettonie, face à la crise politique en Biélorussie et aux pressions russes. L’Union européenne comme les pays baltes n’ont pas reconnu l’élection de Loukachenko, et la Lituanie a donné refuge à la cheffe de file de l’opposition biélorusse, Svetlana Tsikhanovskaïa. Macron a dit qu’il n’était pas exclu qu’il rencontre à Vilnius l’opposante biélorusse, Svetlana Tsikhanovskaïa.

Le petit Macron réclame pour la Biélorussie ce qu’il est incapable de proposer dans son propre pays : une transition pacifique, avec la fin de la répression et l’engagement d’un dialogue prenant en compte la volonté de la population, en évitant le risque d’une plus grande répression, voire une intervention de la Russie ! Avec le petit Macron aux manettes, c’est toute la diplomatie à la con de la présidence française !

© Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard

  1. Ping: Avec le petit Macron aux manettes, c’est toute la diplomatie à la con de la présidence française ! | Raimanet

Bon comme un citron bien rond !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :